Kyūshū

Kyūshū
九州 (ja)
Vue satellite de Kyūshū.
Vue satellite de Kyūshū.
Géographie
Pays Drapeau du Japon  Japon
Archipel Archipel japonais
Localisation Océan Pacifique
Coordonnées 33° N, 131° E
Superficie 35 640 km2
Point culminant Kujū-san (1 791 m)
Géologie Île continentale
Administration
Préfectures Fukuoka, Kagoshima, Kumamoto, Miyazaki, Nagasaki, Ōita, Saga
Démographie
Population 13 020 727 hab. (2015)
Densité 365,34 hab./km2
Plus grande ville Fukuoka
Autres informations
Découverte Préhistoire
Fuseau horaire UTC+9

Géolocalisation sur la carte : Japon

(Voir situation sur carte : Japon)
Kyūshū
Kyūshū
Îles au Japon

Kyūshū (九州 ?) est la plus méridionale des quatre îles principales du Japon, la troisième par sa taille. Elle est considérée comme le lieu de naissance de la civilisation japonaise.
Le nom Kyūshū signifie neuf ( ) provinces ( ) et évoque les anciennes provinces existantes avant la création des préfectures actuelles en 1871, qui étaient celles de : Chikuzen, Chikugo, Hizen, Higo, Buzen, Bungo, Hyūga, Satsuma, et Ōsumi.

Histoire

Dans l' antiquité, elle était nommée « tsukushi no shima » (筑紫島・筑紫洲 ?) (dans le Kojiki et le Nihon Shoki).

Au e siècle, le Gishi-Wajin-Den  (ja) (魏志倭人伝 ?), explique qu'il était composé de petits pays, ( Itokoku  (ja) (伊都国 ?), Nakoku (奴国 ?)etc.).

À l'époque des neuf provinces qui donnèrent son nom actuel à l'île, celle-ci s'appelait Saikaidō (西海道, Route de la mer de l'Ouest ?). C'était l’extrémité sud-ouest du Japon, le Royaume de Ryūkyū n'ayant été annexé qu'en 1879. À l'extrémité opposée d' Honshu se situait alors Hokkaidō (北海道, Route de la mer du Nord ?). Il existait également Nankaidō (南海道, Route de la mer du Sud ?), qui correspond aujourd'hui aux îles de Shikoku et d' Awaji, ainsi que la presqu’île de Kii

Tout au long de son histoire l’île a été profondément influencée par d’autres civilisations étrangères comme celles de la Chine ou de la Corée ; par exemple la région autour de Hirado a traditionnellement été un lieu de rencontre pour des commerçants et des pirates.

Au e siècle sont arrivés des missionnaires catholiques et des commerçants portugais et leur présence à Hirado et Nagasaki a transformé ces ports en centres commerciaux pour les commerçants étrangers. La croyance catholique selon laquelle tous les hommes sont égaux ne s’accordait pas avec la structure politique du Japon et après avoir formé un royaume libre pendant la période du daimyō Oda Nobunaga, les missionnaires ont été peu à peu obligés de partir, jusqu’à ce que finalement pendant l’ère Tokugawa, le christianisme fût interdit sous la politique Sakoku.

Après l’interdiction du christianisme pendant la période Edo, le commerce extérieur a été restreint aux commerçants chinois et néerlandais à Nagasaki et à Dejima. Le Kirishitan (le christianisme japonais (キリシタン)) a continué d’exister dans la clandestinité. Ces kakure Kirishitan (chrétiens cachés 隠れキリシタン) étaient obligés de fouler aux pieds des images de la Vierge Marie et d’autres saints pour prouver qu’ils n’étaient pas chrétiens.

En même temps qu’étaient exilés les missionnaires catholiques, les commerçants des pays catholiques ont été obligés de sortir du pays, en emmenant avec eux leurs enfants mi-japonais, mi-européens, obligés eux aussi d’abandonner leur pays. La majorité ont été envoyés à Jakarta et les gens du lieu rappellent encore, comment ces gens écrivaient des textes émouvants sur la façon dont ils avaient été expulsés par mer depuis chez eux. Aujourd’hui, Nagasaki a un grand quartier chinois (au sens de colonie de personnes originaires de Chine) et des églises catholiques.

Pendant la restauration Meiji, Nagasaki et Sasebo sont devenus les plus grands ports maritimes de commerce extérieur, et c’est là aussi que se situaient les plus grands chantiers navals militaires et les plus grandes bases de la marine japonaise jusqu’à la Deuxième Guerre mondiale. Le un bombardier américain a lâché une bombe atomique sur Nagasaki.

Other Languages
Acèh: Kyushu
Afrikaans: Kioesjoe
العربية: كيوشو
azərbaycanca: Kyuşu
башҡортса: Кюсю
žemaitėška: Kiūšiū
беларуская: Кюсю
беларуская (тарашкевіца)‎: Кюсю
български: Кюшу
বাংলা: কিউশু
brezhoneg: Kyūshū
bosanski: Kjušu
català: Kyūshū
کوردی: کیووشو
čeština: Kjúšú
Cymraeg: Kyūshū
dansk: Kyushu
Deutsch: Kyūshū
Ελληνικά: Κιούσου
English: Kyushu
Esperanto: Kjuŝuo
español: Kyūshū
eesti: Kyūshū
euskara: Kyushu
فارسی: کیوشو
suomi: Kyūshū
føroyskt: Kyushu
Frysk: Kjûsjû
Gaeilge: Kyushu
Gàidhlig: Kyūshū
galego: Kyūshū
客家語/Hak-kâ-ngî: Kyūshū
עברית: קיושו
हिन्दी: क्यूशू
hrvatski: Kyushu
magyar: Kjúsú
Հայերեն: Կյուսյու
Bahasa Indonesia: Kyushu
Interlingue: Kyūshū
Ilokano: Kyushu
italiano: Kyūshū
日本語: 九州
ქართული: კიუსიუ
қазақша: Кюсю
ភាសាខ្មែរ: តំបន់ឃ្ជឺស្សឺ
한국어: 규슈
Кыргызча: Кюсю
Latina: Ximum
lietuvių: Kiūšiū
latviešu: Kjusju
македонски: Кјушу
മലയാളം: ക്യൂഷൂ
मराठी: क्युशू
Bahasa Melayu: Kyūshū
Nederlands: Kyushu
norsk nynorsk: Kyushu
norsk: Kyushu
Kapampangan: Kyūshū
polski: Kiusiu
پنجابی: کیوشو
português: Kyushu
Runa Simi: Kyushu
română: Kyūshū
русский: Кюсю
Scots: Kyushu
srpskohrvatski / српскохрватски: Kjūshū
සිංහල: කියුෂූ
Simple English: Kyūshū
slovenčina: Kjúšu
slovenščina: Kjušu
shqip: Kyūshū
српски / srpski: Кјушу
Basa Sunda: Kyūshū
svenska: Kyushu
Kiswahili: Kyushu
தமிழ்: கியூஷூ
Tagalog: Kyūshū
Tok Pisin: Kyushu
Türkçe: Kyūshū
татарча/tatarça: Кюсю
ئۇيغۇرچە / Uyghurche: كيۇسيۇ ئارىلى
українська: Кюсю
اردو: کیوشو
oʻzbekcha/ўзбекча: Kyusyu
Tiếng Việt: Kyushu
Winaray: Kyushu
吴语: 九州岛
Bân-lâm-gú: Kyûsyû
粵語: 九州