Kumbh Mela

Kumbh Mela
Haridwar, 14 avril 2010 : des pèlerins se rassemblent à Haridwar pour le dernier jour de baignade sainte. Photogramme du film documentaire Amrit nectar d’immortalité[1]
Haridwar,  : des pèlerins se rassemblent à Haridwar pour le dernier jour de baignade sainte. Photogramme du film documentaire Amrit nectar d’immortalité[1]

Observé parHindouisme
TypeCélébration religieuse
SignificationBain de purification des péchés
Commence14 janvier (Makar Sankranti)
FinitMahashivatri
La Kumbh Mela *
UNESCO-ICH-blue.svgPatrimoine culturel immatériel
PaysDrapeau de l'Inde Inde
ListeListe représentative
Fiche01258
Année d’inscription2017
* Descriptif officiel UNESCO

La Kumbh Mela ou Kumbha Mela (en hindi कुम्भ मेला (kumbh mēlā), littéralement « fête de la cruche ») est un pèlerinage hindou organisé quatre fois tous les douze ans et qui a lieu, à tour de rôle, dans les villes saintes de Prayag (le nom hindou d'Allahabad dans l'Uttar Pradesh), Haridwar (Uttaranchal), Ujjain (Madhya Pradesh) et Nashik (Maharashtra)[2].

Tous les douze ans a lieu la Purna Kumbh Mela, ou grande Kumbh Mela, à Prayag. Plusieurs millions de personnes y prennent part ce qui en fait probablement le plus grand pèlerinage du monde[3],[4]. Les estimations considèrent que lors de la Purna Kumbh Mela en 2001, 70 millions de personnes se sont succédé sur les rives du Gange en trois semaines, dont 40 millions en une seule journée, ce qui en fait le plus grand rassemblement humain au monde[5]. La Maha Kumbh Mela se tient à Allahabad (Prayag) tous les 144 ans, après 12 Purna Kumbh Mela[6]. La dernière a eu lieu en 2013 et a accueilli plus de 100 millions de personnes selon les estimations[7].

Origines historiques

Nagababas à la Kumbh Mela d'Allahabad.

Les racines historiques de la Kumbh Mela se trouvent peut-être dans des cérémonies propitiatoires organisées aux temps des semailles, cérémonies au cours desquelles des pots de grains sont trempés dans les eaux des fleuves sacrés et mis à germer. Elle a aussi été considérée comme un rituel de fertilité, la cruche symbolisant par sa forme non seulement la Déesse-Mère mais également l'utérus, la matrice du monde. Elle serait alors naturellement associée à l'eau, en général, et à celles des fleuves en particulier, fleuves qui ont toujours joué un rôle majeur dans le monde indien, depuis la civilisation de la vallée de l'Indus, tout au moins comme semble l'indiquer le tank (réservoir) de Mohenjo-daro.

Au VIIe siècle, le roi Harsha invita Xuanzang à Prayag pour assister, peut-être, à la Kumbh Mela et le pèlerin chinois fit à cette occasion la première mention historique de la manifestation. Certains historiens contestent cependant qu'il se soit agi de cette fête particulière. On s'accorde à penser, en revanche, que le réformateur hindouiste Adi Shankaracharya est à l'origine du rassemblement des philosophes, sages et saints hommes au cours des Kumbh Mela pour fixer la doctrine et insuffler, à son époque, un renouveau à l'hindouisme qui avait souffert depuis plusieurs siècles de la puissance du bouddhisme et du jaïnisme.

Other Languages
Afrikaans: Kumbh Mela
العربية: كومبه ميلا
অসমীয়া: কুম্ভ মেলা
asturianu: Kumbhamela
беларуская (тарашкевіца)‎: Кумбха Мэля
भोजपुरी: कुंभ मेला
català: Kumbhamela
čeština: Kumbhaméla
Cymraeg: Kumbh Mela
dansk: Kumbh Mela
Deutsch: Kumbh Mela
English: Kumbh Mela
Esperanto: Kumbhamela
español: Kumbhamela
فارسی: کوم میلا
suomi: Kumbh Mela
ગુજરાતી: કુંભ મેળો
עברית: קומבה מלה
हिन्दी: कुम्भ मेला
magyar: Kumbh mela
Bahasa Indonesia: Kumbha Mela
italiano: Kumbh Mela
ಕನ್ನಡ: ಕುಂಭ ಮೇಳ
lietuvių: Kumbha mela
മലയാളം: കുംഭമേള
मराठी: कुंभमेळा
Bahasa Melayu: Kumbh Mela
नेपाली: कुम्भ मेला
Nederlands: Kumbh Mela
norsk nynorsk: Kumbh mela
ਪੰਜਾਬੀ: ਕੁੰਭ ਮੇਲਾ
polski: Kumbhamela
português: Khumba Mela
русский: Кумбха Мела
संस्कृतम्: कुम्भोत्सवः
Scots: Kumbh Mela
svenska: Kumbh Mela
తెలుగు: కుంభ మేళా
Türkçe: Kumb Mela
українська: Кумбха-Мела
中文: 大壺節