Kilimandjaro

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kilimandjaro (homonymie).
Wikipédia:Articles de qualité Vous lisez un « article de qualité ». Wikipédia:Thèmes de qualité Il fait partie d'un « thème de qualité ».
Kilimandjaro
Vue du Kibo depuis le sud en juin 2009.
Vue du Kibo depuis le sud en juin 2009.
Géographie
Altitude5 891,8 m, pic Uhuru au volcan Kibo[1]
MassifVallée du grand rift
Coordonnées3° 04′ 34″ sud, 37° 21′ 10″ est
Administration
PaysDrapeau de la Tanzanie Tanzanie
RégionKilimandjaro
DistrictRombo
Ascension
Première par Hans Meyer, Ludwig Purtscheller, Yohanas Kinyala Lauwo
Voie la plus facileMarangu Route
Géologie
ÂgePliocène
RochesRhyolite
TypeVolcan rouge
ActivitéÉteint
Dernière éruptionInconnue
Code GVP222150
ObservatoireAucun

Géolocalisation sur la carte : Tanzanie

(Voir situation sur carte : Tanzanie)
Kilimandjaro
Le Kilimandjaro vu depuis le parc national d'Amboseli, Kenya. Mars 2012.

Le Kilimandjaro ou Kilimanjaro est une montagne située dans le Nord-Est de la Tanzanie et composée de trois volcans éteints : le Shira à l'ouest, culminant à 3 962 mètres d'altitude, le Mawenzi à l'est, s'élevant à 5 149 mètres d'altitude, et le Kibo, le plus récent géologiquement, situé entre les deux autres et dont le pic Uhuru à 5 891,8 mètres d'altitude constitue le point culminant de l'Afrique. Outre cette caractéristique, le Kilimandjaro est connu pour sa calotte glaciaire sommitale en phase de retrait accéléré depuis le début du e siècle et qui devrait disparaître totalement d'ici 2030 à 2050. La baisse des précipitations neigeuses qui en est responsable est souvent attribuée au réchauffement climatique mais la déforestation est également un facteur majeur. Ainsi, malgré la création du parc national en 1973 et alors même qu'elle joue un rôle essentiel dans la régulation bioclimatique du cycle de l'eau, la ceinture forestière continue à se resserrer. En effet, la montagne est notamment le berceau des pasteurs maasaï au nord et à l'ouest, qui ont besoin de prairies d'altitude pour faire paître leurs troupeaux, et des cultivateurs wachagga au sud et à l'est, qui cultivent des parcelles toujours plus étendues sur les piémonts, malgré une prise de conscience depuis le début du XXIe siècle.

Après la surprise engendrée dans le milieu scientifique avec sa découverte par Johannes Rebmann en 1848, le Kilimandjaro a éveillé l'intérêt des explorateurs comme Hans Meyer et Ludwig Purtscheller qui parviennent au sommet en 1889 accompagnés de leur guide Yohanas Kinyala Lauwo. Par la suite, il a constitué une terre d'évangélisation que se sont disputée catholiques et protestants. Enfin, après plusieurs années de colonisation allemande puis britannique, il a vu l'émergence d'une élite chagga qui a été un pilier dans la naissance d'une identité nationale avec comme point d'orgue l'indépendance du Tanganyika en 1961.

Depuis, le Kilimandjaro est devenu une montagne emblématique, évoquée ou représentée dans les arts et symbolisée sur de nombreux produits à vocation commerciale. Elle est très prisée par les milliers de randonneurs qui réalisent son ascension tout en profitant de la grande diversité de sa faune et de sa flore.

Toponymie et étymologie

Le nom utilisé pour désigner la montagne dans son ensemble est orthographié « Kilimandjaro » en français et Kilimanjaro en anglais. Elle est aussi appelée Ol Doinyo Oibor en maa, soit « Montagne blanche » ou « Montagne étincelante »[2]. Son nom a été adopté en 1860 et viendrait du swahili Kilima Njaro[3]. « Kilimandjaro » a tôt fait l'objet d'études toponymiques, Johann Ludwig Krapf y voyant la « Montagne de la splendeur » sans toutefois plus d'explications[4]. En 1884, Gustav Adolf Fischer affirme que Njaro est un démon du froid, idée reprise par Hans Meyer lors de son ascension en 1889, mais Njaro n'est connu que des habitants de la côte et non de ceux vivant à l'intérieur des terres, qui par ailleurs ne croyaient qu'en des esprits bienfaiteurs[4]. Joseph Thomson est le premier à supposer, en 1885, qu'il signifie « Montagne étincelante ». Si le diminutif kilima signifie « colline », « petite montagne », cette théorie n'explique pas pourquoi le mot mlima n'est pas utilisé pour désigner de manière moins impropre la « montagne » si ce n'est pour des raisons affectives ou par déformation. Njaro désignerait la blancheur, l'éclat en swahili[4] mais cette entrée est absente des dictionnaires anciens ou contemporains de kiswahili et pourrait ne pas être employée dans la langue standard. Par ailleurs, en maa, ngaro ou ngare désigne l'eau ou les sources[4]. Mais jaro peut aussi désigner une caravane en kichagga et une théorie alternative propose les termes kilmanare/kilemanjaare, kilelemanjaare ou encore kileajao/kilemanyaro dont le sens est respectivement « qui vainc l'oiseau » ou « le léopard » ou « la caravane ». Cependant, ce nom n'aurait été importé qu'au milieu du e siècle chez les Wachagga qui avaient pour seule habitude de nommer séparément chacun des sommets connus par eux, rendant cette explication anachronique[4].

Le Kilimandjaro est formé de trois sommets principaux qui sont le Shira, le Mawenzi (en kichagga Kimawenze ou Mavenge signifiant « sommet fendu », cette apparence faisant l'objet d'une légende locale[4],[5]) et le Kibo (en kichagga Kipoo ou Kiboo signifiant « tacheté » en raison d'un rocher sombre qui dépasse des neiges éternelles[4], aussi appelé Kyamwi, « le lumineux »[5]). Ce dernier abrite le point culminant de l'ensemble, le pic Uhuru (terme swahili signifiant « liberté »). Il avait été baptisé Kaiser-Wilhelm-Spitze de 1889 à 1918 en l'honneur de Guillaume II d'Allemagne à la suite de la colonisation de l'Afrique orientale allemande par signature de traités entre Carl Peters et des chefs locaux, jusqu'au passage du Tanganyika sous administration britannique[6].

Other Languages
Afrikaans: Kilimandjaro
Alemannisch: Kilimandscharo
አማርኛ: ኪሊማንጃሮ
aragonés: Kilimanjaro
azərbaycanca: Kilimancaro
تۆرکجه: کلیمانجارو
башҡортса: Килиманджаро
Boarisch: Kilimandscharo
žemaitėška: Kėlėmandžars
беларуская: Кіліманджара
беларуская (тарашкевіца)‎: Кіліманджара
български: Килиманджаро
brezhoneg: Kilimanjaro
bosanski: Kilimanjaro
català: Kilimanjaro
нохчийн: Килиманджаро
čeština: Kilimandžáro
Cymraeg: Kilimanjaro
Ελληνικά: Κιλιμάντζαρο
Esperanto: Kilimanĝaro
español: Kilimanjaro
euskara: Kilimanjaro
Gaeilge: Kilimanjaro
Gàidhlig: Kilimanjaro
galego: Kilimanjaro
Bahasa Hulontalo: Hu'idu Kilimanjaro
客家語/Hak-kâ-ngî: Kilimanjaro Sân
हिन्दी: किलिमंजारो
Fiji Hindi: Mount Kilimanjaro
hrvatski: Kilimandžaro
hornjoserbsce: Kilimandźaro
Հայերեն: Կիլիմանջարո
interlingua: Monte Kilimanjaro
Bahasa Indonesia: Kilimanjaro
íslenska: Kilimanjaro
italiano: Kilimangiaro
ქართული: კილიმანჯარო
Gĩkũyũ: Mount Kilimajaro
қазақша: Килиманджаро
къарачай-малкъар: Килиманджаро
kernowek: Kilimanjaro
Кыргызча: Килиманжаро
Lëtzebuergesch: Kilimanjaro
Luganda: Kilimanjaro
Limburgs: Kilimanjaro
lumbaart: Kilimanjaro
lietuvių: Kilimandžaras
latviešu: Kilimandžāro
Malagasy: Kilimanjaro
олык марий: Килиманджаро
македонски: Килиманџаро
Bahasa Melayu: Gunung Kilimanjaro
Plattdüütsch: Kilimandscharo
Nederlands: Kilimanjaro (berg)
norsk nynorsk: Kilimanjaro
occitan: Kilimanjaro
ਪੰਜਾਬੀ: ਕਿਲੀਮੰਜਾਰੋ
Picard: Kilimandjaro
Piemontèis: Kilimangiaro
پنجابی: کلیمنجارو
português: Kilimanjaro
Runa Simi: Kilimanjaro
rumantsch: Kilimandscharo
română: Kilimanjaro
tarandíne: Kilimanjaro
русский: Килиманджаро
русиньскый: Кіліманджаро
саха тыла: Килиманджаро
sicilianu: Kilimangiaru
davvisámegiella: Kilimanjaro
srpskohrvatski / српскохрватски: Kilimanjaro
Simple English: Mount Kilimanjaro
slovenčina: Kilimandžáro
slovenščina: Kilimandžaro
chiShona: Kilimanjaro
Soomaaliga: Kilimanjaaro
српски / srpski: Килиманџаро
Basa Sunda: Kilimanjaro
svenska: Kilimanjaro
ślůnski: Kilimandżaro
Türkmençe: Kilimanjaro
Tagalog: Kilimanjaro
татарча/tatarça: Kilimancaro
українська: Кіліманджаро
oʻzbekcha/ўзбекча: Kilimanjaro
vèneto: Kilimanjaro
vepsän kel’: Kilimandžaro
Tiếng Việt: Núi Kilimanjaro
მარგალური: კილიმანჯარო
Bân-lâm-gú: Kilimanjaro Soaⁿ