Kanaky

Kanaky est le nom donné à la Nouvelle-Calédonie par les indépendantistes depuis les années 1970, et dérive du mot polynésien « Kanaka » imposé par les colonisateurs anglais dans le Pacifique. Le terme est inventé par Roselène Dousset-Leenhardt, la fille du pasteur Maurice Leenhardt[1]. Kanak désigne désormais les Mélanésiens de cet archipel. Après la création du Front de libération nationale kanak et socialiste (FLNKS) le , le boycott actif des élections territoriales du 18 novembre suivant et l'entrée dans la période dite des « Événements » (1984-1988), les indépendantistes choisissent d'obtenir l'indépendance par la force et créent certaines institutions et symboles qui doivent servir de base au futur État baptisé « Kanaky » (le « y » final est utilisé pour éviter la confusion avec la « Kanaki » déjà existante de Naxos en Grèce) [2].

Other Languages