Kabuki-za

Kabuki-za
Description de cette image, également commentée ci-après
Le Kabuki-za (2013)
LieuTokyo, Ginza
Drapeau du Japon Japon
Coordonnées35° 40′ 10″ nord, 139° 46′ 05″ est
Inauguration
Fermeture
Capacité1 600 spectateurs

Géolocalisation sur la carte : Japon

(Voir situation sur carte : Japon)
Kabuki-za

Géolocalisation sur la carte : Tokyo

(Voir situation sur carte : Tokyo)
Kabuki-za

Le Kabuki-za (歌舞伎座?) est le plus fameux théâtre de kabuki à Tokyo. Il est géré par la société Shōchiku.

Histoire

Il est inauguré le dans le quartier de Ginza et tout de suite considéré comme un lieu de référence en matière de kabuki. C'est un bâtiment de deux étages dont l’extérieur est de style occidental, et l’intérieur en cyprès du Japon est de style japonais[1]. En 1911, il fait l’objet de travaux très importants qui donnent également à l’aspect extérieur un style japonais[1]. Cette deuxième version du Kabuki-za brûle entièrement dans un incendie en 1921[1].

Le Kabuki-za en 1923, après le tremblement de terre de Kantō.

Il est reconstruit en 1923 par Shin'ichirō Okada (岡田 信一郎?), qui s'inspire du style de l’époque Azuchi-Momoyama (1568-1603), notamment pour ses grands toits incurvés à pignon (破風, hafu?)[1]. L'intérieur est cependant fortement endommagé par un incendie dû au terrible séisme de 1923 de Kantō, qui fit plus de 100 000 victimes ; il est finalement inauguré en 1924[1].

Le Kabuki-za en 2010.

Le Kabuki-za a de nouveau brûlé en 1945 à la suite des bombardements américains[1]. Isoya Yoshida (1894-1974) achève sa reconstruction à l'identique en 1951, en s'inspirant du style sukiya-zukuri, apparu dans l’architecture des pavillons de thé à la fin de l'époque Azuchi-Momoyama[1]. Il pouvait accueillir 1 600 spectateurs. La salle est détruite en avril 2010, ne respectant pas les normes de résistance sismique japonaises[2].

Elle est reconstruite dans le même site de 2010 à 2013 aux premiers étages d'un nouveau gratte-ciel, tout en reprenant certains éléments de façade existants. Le bâtiment est conçu par Kengo Kuma, s’inspirant aussi du style de l’époque Azuchi-Momoyama[1]. Cette cinquième version du Kabuki-za ouvre le 2 avril 2013, après une semaine de célébrations. Le théâtre communique directement avec la station de métro Higashi-Ginza, située au deuxième sous-sol de l’édifice[1].

Other Languages
Deutsch: Kabukiza
English: Kabuki-za
español: Kabuki-za
euskara: Kabuki-za
فارسی: کابوکی-زا
Հայերեն: Կաբուկիձա
italiano: Kabuki-za
日本語: 歌舞伎座
português: Kabuki-za
русский: Кабукидза
中文: 歌舞伎座