Jeux olympiques d'hiver de 2014

Jeux olympiques d'hiver de 2014
Logo
Localisation
Pays hôte Drapeau de la Russie  Russie
Ville hôte Sotchi
Coordonnées 43° 24′ 21″ N, 39° 57′ 16″ E
Date Du 7 au
Ouverture officielle par Vladimir Poutine
président de la Fédération de Russie
Participants
Pays 88
Athlètes plus de 2 800
( masc. et fém.)
Compétition
Nouveaux sports Slopestyle en snowboard et en ski, slalom parallèle en snowboard, half-pipe en ski et saut à ski féminin
Nombre de sports 7
Nombre de disciplines 15
Épreuves 98
Symboles
Serment olympique Ruslan Zakharov
Patineur de vitesse
Flamme olympique Vladislav Tretiak
Irina Rodnina
Mascotte Barsik, Zaïka et Mishka
Géolocalisation

Géolocalisation sur la carte : Russie européenne

(Voir situation sur carte : Russie européenne)
City locator 4.svg
Sotchi

Géolocalisation sur la carte : Russie

(Voir situation sur carte : Russie)
City locator 4.svg
Sotchi
Géolocalisation sur la carte : Kraï de Krasnodar
Outline Map of Krasnodarski Krai.svg
City locator 4.svg
Sotchi
City locator 5.svg
Krasnaïa Poliana
Chronologie

Les Jeux olympiques d'hiver de 2014, officiellement appelés les XXIIes Jeux olympiques d'hiver, et 22-е зимние Олимпийские игры en russe, sont célébrés du 7 au à Sotchi, ville russe bordée par la mer Noire à proximité du massif du Caucase. L'élection de Sotchi a eu lieu le , lors de la 119e Session du CIO à Ciudad de Guatemala au Guatemala. Sotchi a battu les villes de Salzbourg en Autriche (éliminée au 1er tour) et Pyeongchang en Corée du Sud.

C'est la deuxième fois que les Jeux olympiques se tiennent en Russie après les jeux d'été de Moscou en 1980 et la première fois qu'ils sont organisés dans la Fédération de Russie depuis l'éclatement de l' URSS.

« Bâties à partir de rien », les infrastructures des deux pôles principaux de compétition, à Sotchi au bord de la mer Noire et dans la vallée de Krasnaïa Poliana dans les montagnes du Caucase, ainsi que les liaisons routières et ferroviaires, entraînent une explosion du budget initialement annoncé à quatorze milliards d'euros, et qui sera finalement supérieur à 37 milliards (plus de 50 milliards de dollars). Les Jeux de Sotchi sont les plus chers de l'histoire, éditions hivernales et estivales confondues [1].

Ces Jeux composés de 98 épreuves pour 15 disciplines dans 7 sports olympiques, comportent 12 nouvelles épreuves, dont les apparitions du slopestyle en ski et en snowboard et du saut à ski féminin.

La Russie domine le tableau des médailles avec un total de 33 podiums pour 13 titres, mais compte-tenu des sanctions prononcées retrospectivement par le CIO, la relecture du palmarès fait apparaitre la Norvège en tête de ce tableau. Sur un plan individuel, la patineuse de vitesse néerlandaise Ireen Wüst est l'athlète la plus médaillée de ces Jeux avec cinq podiums au sein d'une équipe des Pays-Bas qui bat des records en accumulant 23 médailles dans cette seule discipline. Le biathlète norvégien Ole Einar Bjørndalen devient le sportif numéro un des Jeux Olympiques d'hiver en portant son total à 13 médailles (dont 8 en or) depuis 1998, tout comme sa compatriote skieuse de fond Marit Bjørgen qui s'installe en haut du palmarès féminin avec trois nouveaux titres pour un cumul de 10 médailles. L'Américaine Mikaela Shiffrin, 18 ans et 345 jours est la plus jeune championne olympique de slalom, l'Autrichien Mario Matt, 34 ans et 10 mois, le plus vieux médaillé d'or du ski alpin et l'Américain Bode Miller, 3e du super-G à 36 ans et 5 mois, le plus vieux médaillé. Enfin, l'Italien Armin Zöggeler, médaillé de bronze en luge, est le premier sportif à gagner six médailles en six éditions successives des JO d'hiver.

En novembre 2017, les premières sanctions à la suite de la révélation du scandale de dopage d'État organisé par la Russie lors des ces Jeux sont prononcées par le Comité International Olympique. Le fondeur russe Alexander Legkov, vainqueur du 50 km et deuxième du relais 4 x10 km est disqualifié. Il doit rendre sa médaille d'or et tout le relais russe perd sa médaille d'argent. Il en va ensuite de même pour le vainqueur de la compétition masculine de skeleton, Alexander Tretiakov puis pour le double médaillé d'or en bobsleigh Aleksandr Zubkov. Au 1er décembre 2017, déjà vingt-cinq sportifs russes ayant concouru à Sotchi ont été disqualifiés, et onze médailles ont été retirées, dont quatre en or. Autre conséquence directe, la Russie est suspendue des Jeux olympiques d'hiver de Pyeongchang 2018, ses athlètes étant toutefois autorisés à y participer sous drapeau olympique et sous réserves.

Sélection des villes

Sept villes se déclarent initialement candidates à l'organisation des Jeux olympiques de 2014 : Almaty au Kazakhstan, Borjomi en Géorgie, Jaca en Espagne, Pyeongchang en Corée du Sud, Salzbourg en Autriche, Sofia en Bulgarie et Sotchi en Russie. Après examen des dossiers des villes requérantes, la commission exécutive du Comité international olympique annonce le que trois villes sont sélectionnées en tant que finalistes : Pyeongchang, Salzbourg et Sotchi. Le , pendant la 119e session du CIO à Guatemala, les Jeux olympiques d'hiver de 2014 sont attribués à Sotchi, qui devance Pyeongchang par 51 voix contre 47 au deuxième tour [2]. Elle devient ainsi la première ville russe à accueillir les Jeux d'hiver, alors que Moscou avait organisée les Jeux olympiques d'été de 1980 [3].

Dès son élection, le choix de la ville hôte soulève des questions. Du point de vue météorologique, le climat relativement doux dont bénéficie Sotchi, ville balnéaire située au bord de la mer Noire, en zone subtropicale, et sa région, fait courir le risque que les conditions climatiques ne soient pas celles attendues pour la bonne tenue des épreuves de sports d'hiver [4]. Par ailleurs, les infrastructures nécessaires à l'organisation des Jeux sont presque toutes inexistantes au moment du vote, contrairement aux autres villes concurrentes [3]. Enfin, la situation géographique de Sotchi, située à proximité de régions instables sur le plan géopolitique, comme l' Abkhazie, fait planer des doutes sur la sécurité des Jeux [5]. Sur l'ensemble de ces points, le président russe Vladimir Poutine, qui s'est impliqué personnellement de la défense de la candidature de Sotchi, prononçant notamment devant les membres du CIO le premier discours en anglais de sa carrière, se montre rassurant [6].

Résultats du choix de la ville candidate
Ville candidate Pays 1er tour 2e tour
Sotchi Drapeau de la Russie  Russie 34 51
Pyeongchang Drapeau de la Corée du Sud  Corée du Sud 36 47
Salzbourg Drapeau de l'Autriche  Autriche 25 -
Other Languages
Аҧсшәа: Шәача 2014
беларуская (тарашкевіца)‎: Зімовыя Алімпійскія гульні 2014 году
føroyskt: Vetrar-OL 2014
Bahasa Indonesia: Olimpiade Musim Dingin 2014
Кыргызча: Сочи 2014
Baso Minangkabau: Olimpiade Musim Dingin 2014
norsk nynorsk: Vinter-OL 2014
srpskohrvatski / српскохрватски: Zimska Olimpijada 2014
Simple English: 2014 Winter Olympics
oʻzbekcha/ўзбекча: Qishki Olimpiada oʻyinlari 2014
vepsän kel’: Tal'volimpiad-2014