Jeanne Ire de Naples

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jeanne Ire et Jeanne de Naples.
Jeanne Ire de Naples
Jeanne Ire de Naples (1328-1382), dite la reine Jeanne, miniature de Robinet Testard tirée d'un manuscrit du De mulieribus claris de Boccace, vers 1488-1496, BNF, Fr.599.
Jeanne Ire de Naples (1328-1382), dite la reine Jeanne, miniature de Robinet Testard tirée d'un manuscrit du De mulieribus claris de Boccace, vers 1488-1496, BNF, Fr.599.
Titre
Reine de Naples

(39 ans, 3 mois et 22 jours)
Prédécesseur Robert
Successeur Charles III
Comtesse de Provence

(39 ans, 3 mois et 22 jours)
Prédécesseur Robert
Successeur Louis Louis Ier
Princesse d'Achaïe
Prédécesseur Philippe II de Tarente
Successeur Jacques des Baux
Biographie
Dynastie Maison capétienne d'Anjou-Sicile
Date de naissance
Lieu de naissance Naples ( Naples)
Date de décès (à 56 ans)
Lieu de décès Muro Lucano ( Naples)
Père Charles de Calabre
Mère Marie de Valois
Conjoint André de Hongrie
Louis de Tarente
Jacques IV de Majorque
Othon IV de Brunswick-Grubenhagen

Jeanne Ire de Naples
Souverains de Naples

Jeanne Ire de Naples, dite la Reine Jeanne, née vers 1326 [1] à Naples, morte le [2], [3] à Muro Lucano ( Naples), assassinée sur ordre de son cousin Charles de Duras.

Fille de Charles, duc de Calabre, et de Marie de Valois, elle devient reine de Naples, comtesse de Provence et princesse d'Achaïe.

Naissance et jeunesse

Jeanne Ire de Naples était la fille de Charles, duc de Calabre, et de Marie de Valois, sœur du roi de France Philippe VI. Par son père, Jeanne était la petite-fille de Robert le Sage, roi de Naples, qui descendait du roi de France Louis VIII le Lion.

Elle eut une seule sœur, Marie de Calabre.

Son père, Charles de Calabre, mourut le 9 novembre 1328 [4] alors qu'elle avait moins de deux ans. Son grand-père Robert, qui avait déjà perdu Louis, son deuxième fils, en 1310, se vit confronté au grave problème de sa succession, son royaume étant convoité par ses neveux. Ceux-ci avaient été écartés par Charles II le Boiteux du trône de Naples, avec tous les descendants de Charles Martel de Hongrie, au profit de Robert. Celui-ci désigna Jeanne pour lui succéder.

La mère de Jeanne, Marie de Valois, mourut à son tour le , au cours d'un pèlerinage [5]. Charles Martel, décédé en 1295, fils de Charles II le Boiteux, avait un fils Carobert (ou Charles Robert) qui, marié à Élisabeth de Pologne, avait eu deux enfants : Louis et André. Pour se réconcilier avec cette branche hongroise de sa famille, le roi Robert décida de marier, malgré leur jeune âge, Jeanne et André de Hongrie. La cérémonie eut lieu à Naples le alors que les époux n'avaient que huit ans [6].

Lorsque son grand-père, le roi Robert, mourut le [7], Jeanne hérita du royaume de Naples, charge imposante pour laquelle elle était très mal préparée. Afin de la libérer de la tutelle pontificale, son grand-père avait mis en place un conseil de régence avec la reine Sancia, son épouse, le vice-chancelier Philippe de Cabassolle, évêque de Cavaillon, et le grand sénéchal de Provence Fillipo di Sanginetto [8]. Devant l'inefficacité de ce conseil, le pape, en sa qualité de suzerain, décida d'imposer sa direction effective en envoyant sur place un légat, le cardinal Aymery de Châlus [9].

Other Languages