Jean-Pierre Camoin

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Camoin.

Jean-Pierre Camoin, né le , est un homme politique français, membre du RPR, ancien maire d'Arles (1983-1995) et sénateur des Bouches-du-Rhône (1989-1998)[1].

Médecin dermatologue, il est élu maire d'Arles en 1983, et effectue deux mandats, durant lesquels il modernise la ville. Elu sans étiquette politique, il adhère ensuite au RPR. Il est battu par Michel Vauzelle aux élections municipales de 1985.

À partir de 1998, il a été le conseiller pour le développement en Afrique du groupe Pierre Fabre.

Il est nommé membre du Conseil économique et social par le président de la République, Jacques Chirac, le , au titre des " personnalités qualifiées "[2]. Il conserve cette fonction jusqu'en 2004.

En 2003, il rejoint également comme conseiller la société BIVAC, filiale de Bureau Veritas.

En 2003, Il a initié le Cercle d'amitié et de soutien au renouveau franco-ivoirien (CARFI)[3] dans un but de rapprochement entre les intérêts français et ivoiriens. Les événements de mars et surtout de septembre 2003 mirent à mal cette initiative qui n'eut finalement aucune suite.

Chevalier depuis 1999, il est promu officier dans l'Ordre de la Légion d'honneur en avril 2007 sur le contingent du Premier ministre[4].

Other Languages