Jean-Louis Bernard

Jean-Louis Bernard
Image illustrative de l'article Jean-Louis Bernard
Fonctions
Député de la 3e circonscription du Loiret

(19 ans, 2 mois et 17 jours)
Élection
Réélection
Prédécesseur Jean-Pierre Lapaire ( PS)
Successeur Claude de Ganay ( UMP)
Maire d' Orléans

(5 mois et 18 jours)
Prédécesseur Jacques Douffiagues ( UDF)
Successeur Jean-Pierre Sueur ( PS)
Conseiller général du Loiret
Élu dans le Canton d'Orléans-Bourgogne

(19 ans et 12 jours)
Prédécesseur Jacques Douffiagues ( UDF)
Successeur Estelle Touzin ( EELV)
Conseiller régional du Centre

(6 ans et 1 jour)
Élection 16 mars 1986
Président Maurice Dousset
Biographie
Date de naissance (79 ans)
Lieu de naissance Saulieu ( Côte-d'Or)
Parti politique UMP
Parti : PR
Profession Chirurgien

Jean-Louis Bernard est un chirurgien et une personnalité politique français, né le à Saulieu ( Côte-d'Or).

Il est élu député le , pour la XIIe législature ( 2002- 2007), dans la 3e circonscription du Loiret. Membre du Parti radical, il fait partie du groupe UMP. Il est réélu en juin 2007.

Biographie

Mairie d'Orléans

Jean-Louis Bernard est d'abord élu conseiller régional du Centre en 1986. Deux ans plus tard, le maire d'Orléans, Jacques Douffiagues, est battu aux élections législatives de 1988. Il décide alors de mettre un terme à sa carrière politique en démissionnant de son mandat municipal. Jean-Louis Bernard lui succède et devient le maire de la préfecture de la région Centre et du département du Loiret. Néanmoins, un an plus tard, il doit affronter Jean-Pierre Sueur, député socialiste du Loiret, aux élections municipales françaises de 1989. Le maire sortant est battu par le candidat PS et démissionne dans la foulée de son mandat de conseiller municipal.

En 1992, il est élu conseiller général du Canton d'Orléans-Bourgogne et devient deux ans plus tard, vice-président du Conseil général auprès d'Eric Doligé, nouvellement élu président.

Député du Loiret

Entre temps, il réussit à faire basculer l'ancienne circonscription de Jacques Douffiagues perdue en 1988. Il devient alors député de la 3e circonscription du Loiret.

En 1995, il tente alors de récupérer son fauteuil de maire à Jean-Pierre Sueur. Il est nettement battu, ne recueillant que 42,56 % des voix au 2nd tour. Il reste cette fois-ci conseiller municipal pendant toute la mandature. Un temps pressenti pour mener une troisième fois la campagne du RPR et de l'UDF pour l'élection municipale de 2001, il laisse finalement Serge Grouard, autre conseiller municipal sortant, assumer la tête de liste. A la surprise générale, ce dernier parvient à battre l'indéboulonnable Jean-Pierre Sueur et fait basculer la ville à droite après 12 ans de gestion socialiste.

Jean-Louis Bernard est réélu député en 1997, 2002 et 2007. Il assume également une vice-présidence du Loiret jusqu'en 2008 avant de quitter l'institution départementale en 2011.

Il ne se représente pas aux élections législatives de 2012. C'est Claude de Ganay qui lui succède.

Other Languages