Jean-Jacques Pauvert

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pauvert.
Jean-Jacques Pauvert
Nom de naissanceJean-Albert Pauvert
Naissance
Paris, France
Décès (à 88 ans)
Toulon, Var, France
Activité principale
Distinctions

Jean-Jacques Pauvert, né Jean-Albert Pauvert à Paris le et mort le à Toulon[1], est un éditeur et écrivain français, fondateur des Éditions Pauvert.

Il s'est surtout fait connaître par la réédition d'œuvres oubliées, proscrites ou considérées comme marginales et la publication de nouveaux auteurs dont beaucoup ont été des best-sellers. À près de vingt ans, il est le premier à publier Sade sous son propre nom d'éditeur, sortant le « divin marquis » de la clandestinité. Jusqu'alors son œuvre avait toujours été diffusée sous le manteau. Pauvert fait face à un procès historique où il est défendu par le légendaire avocat Maurice Garçon.

Pauvert a fait appel à des maquettistes de talent, comme Jacques Darche ou Pierre Faucheux ; ce dernier, a conçu dans les années 1960, pour les éditions Jean-Jacques Pauvert, l'identité graphique de la collection « Libertés » (format poche : 9 cm × 18 cm, couverture en papier kraft, gros caractères d'affiche noirs pour le titre, tranche noire)[2], offrant ainsi une présentation originale tout en réduisant les coûts de fabrication.

Il a révélé des auteurs qui ont connu de grands succès de librairie, tels Albertine Sarrazin, Michel Bernard, Jean Carrière, Hortense Dufour, Françoise Lefèvre, Brigitte Lozerec'h[3], Mario Mercier, Edouard Limonov, etc.

Other Languages