Jean-Jacques Descamps

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Descamps.
Jean-Jacques Descamps
Fonctions
Député 1986- 1988
puis 1993- 1997
puis 2002- 2007
Gouvernement Ve république
Groupe politique UDF ( 1986- 1997)
UMP ( 2002- 2007)
Prédécesseur Christiane Mora (Indre-et-Loire)
Biographie
Date de naissance (82 ans)
Résidence Nord
puis Indre-et-Loire

Jean-Jacques Descamps, né le à Lille, est un homme politique français. Issu d’une famille industrielle lilloise, élevé chez les Jésuites, il est ingénieur civil des Ponts et Chaussées, a fait son service militaire comme officier S.A.S. en Algérie.

Il a été député du Nord de 1986 à 1988, puis d'Indre et Loire de 1993 à 1997, de 2002 à 2007, conseiller régional du Centre de 1998 a 2002 et maire de Loches de 1995 à 2014.

Biographie

Formation, député du Nord et secrétaire d’État

Après un stage long sur un barrage en construction en Irak, il a fait une carrière professionnelle dans l’industrie automobile, au service Organisation du Groupe Ferodo devenu Valeo, puis textile au sein du groupe DMC (Dollfus Mieg et Cie). Il y exerce successivement les fonctions de contrôleur de gestion puis de directeur du développement et enfin Directeur de la Division Tissages. En 1975, il reprend la Présidence-Direction générale de l'ex-société familiale Descamps ou il développe la chaîne de boutiques de linge de maison qui porte son nom. Suite à des divergences stratégiques avec le nouveau Président du Groupe DMC, il quitte ce dernier fin 1985 avant de profiter des élections législatives de 1986 pour s’engager dans la vie politique active.

Président de commission à la chambre de Commerce de Lille-Roubaix-Tourcoing, puis conseiller municipal de Lille de 1983 à 1989, il est élu député du Nord en 1986 puis nommé secrétaire d’État chargé du Tourisme dans le gouvernement de Jacques Chirac (1986-1988) ; il y créé en 1987 la Maison de la France, afin de promouvoir le tourisme français à l’étranger.

Non réélu en 1988, il reprend alors à Paris une activité de consultant dans la recherche de cadres dirigeants (Cabinet Beigbeider, Caude et Partners) puis dans la cession-acquisition de salons professionnels (Groupe Blenheim).

Député d’Indre-et-Loire

Il est réélu député de la 3e circonscription d’ Indre-et-Loire en 1993 et siège à l’Assemblée nationale jusqu’en 1997. Il y est membre de la Commission des Finances et en particulier membre de la Commission d’enquête sur le Crédit Lyonnais.

Élu maire de Loches en 1995 et réélu en 2001 avec 66,7 % des suffrages puis en 2008 avec 58,15 %, il est 1er vice-président de la Communauté de Communes Loches-Développement, chargé des finances depuis 1996, et président du Pays « Touraine Côté Sud » de 2001 à 2008. Il a été conseiller régional du Centre de 1998 à 2002. Il ne se représente pas à l'élection municipale de 2014, et quitte définitivement la vie politique après avoir publié un livre "Mémoires d'un Maire, Loches passionnément" aux éditions Hugues de Chivré, dans lequel il retrace son parcours politique et professionnel. Il publie à nouveau en 2016, chez le même éditeur un essai de prospective territoriale "Le grand Loches en 2040".

Entre 1997 et 2002, après avoir été battu par Marisol Touraine, il reprend sa carrière professionnelle. Il est parallèlement directeur associé puis directeur général unique du Collège des ingénieurs, société de conseil et de formation de jeunes ingénieurs de haut niveau français et étrangers dont il reste Administrateur.

En 2002, il prend sa revanche sur Marisol Touraine et est réélu, avec 51,7 % des voix, député de la 3e circonscription d’Indre et Loire à l’Assemblée nationale, où il siège comme vice-président à la Commission des Finances depuis le 5 octobre 2004. Il perd à nouveau et de justesse la circonscription en 2007 au profit de sa concurrente avec un score de 49,78 %.

Il a fondé en 1999 et présidé jusqu'en 2013 l’Association des Plus Beaux Détours de France qui regroupe 100 des plus belles petites villes de France, situées à l’écart des grands axes touristiques. De même, il a fondé et co-présidé avec Paul Dubrule jusqu'en 2013 l'Institut Français du Tourisme dont l'objectif majeur est d'améliorer la qualité professionnelle dans les métiers du Tourisme.

Il est officier dans l’ ordre national du Mérite et officier de la Légion d'honneur.

Il a également présidé, de 2009 a 2011 le Conseil d'Administration de l'ANCV (Agence nationale du chèque-vacances).

Other Languages