Jean-Claude Mignon

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mignon (homonymie).
Jean-Claude Mignon
Jean-Claude Mignon, le 20 mars 2012.
Jean-Claude Mignon, le .
Fonctions
Député de la Seine-et-Marne
Élu dans la 1re circonscription

(28 ans, 11 mois et 28 jours)
Élection 12 juin 1988
Réélection 28 mars 1993
1er juin 1997
16 juin 2002
17 juin 2007
17 juin 2012
Groupe politique UMP puis LR
Prédécesseur Alain Vivien (indirectement)
Successeur Aude Luquet
Maire de Dammarie-les-Lys

(31 ans et 15 jours)
Prédécesseur Robert Laporte ( PCF)
Successeur Gilles Battail ( LR)
Conseiller général de la Seine-et-Marne
élu dans le canton de Perthes

(13 ans, 3 mois et 6 jours)
Prédécesseur Claude Hénault ( PS)
Successeur Lionel Walker ( DVG)
Biographie
Date de naissance (67 ans)
Lieu de naissance Corbeil-Essonnes ( Essonne)
Nationalité Française
Parti politique RPR
UMP
Les Républicains
Profession Chef d'entreprise

Jean-Claude Mignon est un homme politique français, né le à Corbeil-Essonnes ( Essonne). Ancien membre du RPR où il exerça la fonction de secrétaire national, il est membre de l' Union pour un mouvement populaire depuis la refonte de l'ancien parti gaulliste.

Député, il siège à l' Assemblée nationale au sein du groupe Les Républicains. Il siège également à l' Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, dont il est le président de janvier 2012 à janvier 2014.

Biographie

De 1983 à 2014, Jean-Claude Mignon a été maire de la ville de Dammarie-lès-Lys, près de Melun en Seine-et-Marne, ville qu'il prit au PCF qui la gérait depuis 1959.

Il est depuis le , député de la première circonscription de Seine-et-Marne qui regroupe les cantons de Melun sud, du Mée sur Seine, de Perthes et de Savigny-le-Temple.

En 1995, la loi sur le cumul des mandats l'oblige à abandonner son poste de conseiller général du canton de Perthes. La section locale du RPR, qu'il dirige, désignera pour lui succéder, d'abord Patrick Gruel en 1995, puis sa propre femme en 2001. Mais tous deux furent successivement battus par Lionel Walker (divers gauche), maire de Saint-Fargeau-Ponthierry.

Il tentera de récupérer son mandat de conseiller général en 2008, avec l'ambition d'obtenir la présidence du conseil général de Seine-et-Marne, mais il est battu au second tour des élections par le conseiller général sortant Lionel Walker.

Le 17 juin 2012, il est réélu député de la première circonscription de Seine-et-Marne qui regroupe les cantons de Melun sud, de Perthes et de Melun-Nord en battant le maire de Saint-Fargeau-Ponthierry Lionel Walker (Parti socialiste).

Il soutient François Fillon pour la primaire présidentielle des Républicains de 2016 [1].

En mai 2017, il retire par surprise sa candidature de la prochaine législature [2].

Other Languages