James K. Polk
English: James K. Polk

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Polk.

James K. Polk
Illustration.
Fonctions
11e président des États-Unis

(4 ans)
Élection4 décembre 1844
Vice-présidentGeorge M. Dallas
GouvernementAdministration Polk
PrédécesseurJohn Tyler
SuccesseurZachary Taylor
11e gouverneur de l'État du Tennessee

(2 ans et 1 jour)
PrédécesseurNewton Cannon
SuccesseurJames C. Jones
13e président de la Chambre des représentants des États-Unis

(3 ans, 2 mois et 24 jours)
PrédécesseurJohn Bell
SuccesseurRobert M. T. Hunter
Représentant des États-Unis pour le Tennessee

(5 ans, 11 mois et 27 jours)
Circonscription9e district du Tennessee
PrédécesseurWilliam Fitzgerald
SuccesseurHarvey Watterson
Biographie
Nom de naissanceJames Knox Polk
Date de naissance
Lieu de naissancePineville, Caroline du Nord
Date de décès (à 53 ans)
Lieu de décèsNashville, Tennessee
NationalitéAméricain
Parti politiqueParti démocrate
ConjointSarah Childress Polk
Diplômé deUniversité de Caroline du Nord à Chapel Hill
ProfessionJuriste
ReligionMéthodisme

Signature de James K. Polk

James K. Polk
Présidents des États-Unis

James Knox Polk, né le à Pineville en Caroline du Nord et mort le à Nashville dans le Tennessee, est un homme d'État américain, onzième président des États-Unis de 1845 à 1849. Il fut également président de la Chambre des représentants de 1835 à 1839 et gouverneur du Tennessee de 1839 à 1841. Membre du Parti démocrate, il était un protégé d'Andrew Jackson et il fut pendant toute sa carrière un défenseur du concept de démocratie jacksonienne. Sous la présidence de Polk, les États-Unis s'agrandirent du Texas, de l'Oregon, de la Californie et du Nouveau-Mexique (pour ces deux derniers territoires, au prix d'une guerre avec le Mexique).

Après une brillante carrière d'avocat dans le Tennessee, Polk fut élu à l'Assemblée législative de cet État en 1823 puis, deux ans plus tard, à la Chambre des représentants des États-Unis où il se fit un ardent défenseur de la politique du président Jackson. Il siégea ensuite au comité des voies et moyens avant d'être élu président de la Chambre des représentants en 1835. Polk quitta le Congrès pour être candidat au poste de gouverneur du Tennessee. Il remporta l'élection en 1839, mais fut battu en 1841 et en 1843. En vue de l'élection présidentielle de 1844, il se présenta à la convention démocrate pour briguer la vice-présidence mais, aucun des candidats à la magistrature suprême ne parvenant à rassembler la majorité des deux tiers nécessaire, Polk émergea comme un homme de compromis et il fut désigné par la convention. Par la suite, il remporta le scrutin général face à Henry Clay, candidat du Parti whig.

Polk est souvent considéré comme le dernier grand président de la période antérieure à la guerre de Sécession, ayant réalisé et mis en œuvre l'ensemble de ses objectifs de campagne, tant sur le plan de la politique intérieure que des relations internationales. À l'issue de négociations qui menacèrent de dégénérer en conflit armé, il s'entendit avec le Royaume-Uni sur le partage du territoire de l'Oregon le long du 49e parallèle nord. Polk déclencha également la guerre américano-mexicaine qui se solda par une facile victoire pour les États-Unis et conduisit à la cession par le Mexique de la quasi-totalité du Sud-Ouest américain actuel. Il obtint par ailleurs une réduction substantielle des droits de douanes avec l'adoption du Walker Tariff de 1846. La même année, le rétablissement du système de trésorerie indépendante fut une autre réussite majeure pour son administration. Conformément à sa promesse de campagne, Polk refusa de se représenter pour un second mandat et il quitta ses fonctions en 1849. Retiré dans le Tennessee, il mourut à Nashville, probablement du choléra, trois mois seulement après son départ de la Maison-Blanche.

En tant que président, Polk est évalué favorablement par les universitaires pour sa capacité à promouvoir des objectifs et à les mettre en œuvre dans le cadre de son agenda présidentiel. Il a néanmoins été critiqué pour avoir mené les États-Unis dans une guerre contre le Mexique et pour avoir aggravé les tensions politiques à l'échelle du pays. Propriétaire d'esclaves pendant une grande partie de sa vie, il possédait une plantation dans le Mississippi et continua à acheter des esclaves durant sa présidence. L'une des grandes réalisations de son mandat fut l'expansion territoriale des États-Unis qui s'étendirent jusqu'aux côtes du Pacifique et purent désormais prétendre au statut de puissance mondiale.

Other Languages
Afrikaans: James K. Polk
አማርኛ: ጄምስ ፖልክ
aragonés: James Knox Polk
Ænglisc: James K. Polk
العربية: جيمس بوك
asturianu: James K. Polk
azərbaycanca: Ceyms Noks Polk
Bikol Central: James K. Polk
беларуская: Джэймс Нокс Полк
беларуская (тарашкевіца)‎: Джэймз Нокс Полк
български: Джеймс Полк
Bislama: James K. Polk
brezhoneg: James Knox Polk
bosanski: James K. Polk
Mìng-dĕ̤ng-ngṳ̄: James K. Polk
Cebuano: James K. Polk
čeština: James K. Polk
Cymraeg: James K. Polk
dansk: James Polk
Deutsch: James K. Polk
English: James K. Polk
Esperanto: James K. Polk
español: James K. Polk
Gàidhlig: James K. Polk
客家語/Hak-kâ-ngî: James K. Polk
hrvatski: James Knox Polk
interlingua: James K. Polk
Bahasa Indonesia: James Knox Polk
Ilokano: James K. Polk
íslenska: James K. Polk
italiano: James Knox Polk
kernowek: James K. Polk
Lëtzebuergesch: James K. Polk
Lingua Franca Nova: James Knox Polk
lumbaart: James K. Polk
lietuvių: James K. Polk
latviešu: Džeimss Polks
Malagasy: James K. Polk
मराठी: जेम्स पोक
Bahasa Melayu: James K. Polk
مازِرونی: جیمز ناکس پولک
Dorerin Naoero: James K. Polk
Plattdüütsch: James Knox Polk
Nederlands: James Polk
norsk nynorsk: James K. Polk
Kapampangan: James K. Polk
polski: James Polk
Piemontèis: James Knox Polk
پنجابی: جیمز کے پوک
português: James K. Polk
Runa Simi: James Polk
română: James Knox Polk
Kinyarwanda: James Knox Polk
sicilianu: James Polk
srpskohrvatski / српскохрватски: James K. Polk
Simple English: James K. Polk
slovenčina: James Knox Polk
slovenščina: James K. Polk
српски / srpski: Џејмс Нокс Полк
svenska: James K. Polk
Kiswahili: James K. Polk
тоҷикӣ: Ҷеймс Полк
Türkmençe: Jon Polk
Tagalog: James K. Polk
Türkçe: James K. Polk
татарча/tatarça: Җеймс Нокс Полк
українська: Джеймс Нокс Полк
Tiếng Việt: James K. Polk
Winaray: James K. Polk
Yorùbá: James K. Polk
Bân-lâm-gú: James K. Polk