Jacques Lafleur

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lafleur.
Jacques Lafleur
Jacques Lafleur en 1988.
Jacques Lafleur en 1988.
Fonctions
1er président de l'Assemblée de la Province Sud

(14 ans, 10 mois et 23 jours)
Prédécesseur Aucun (poste créé)
Successeur Philippe Gomès
1er Président du RPC, RPCR puis Rassemblement-UMP

(28 ans, 2 mois et 15 jours)
Prédécesseur Aucun (parti créé)
Successeur Pierre Frogier
Président de la Région Sud

(1 an, 1 mois et 13 jours)
Prédécesseur Aucun (poste créé)
Successeur Aucun (poste disparu)
Député de la 2e circonscription ( 1978- 1986), circonscription proportionnelle ( 1986- 1988) puis 1re circonscription de la Nouvelle-Calédonie ( 1988- 2007)

(29 ans, 2 mois et 16 jours)
Élection 12 mars 1978
Réélection 14 juin 1981
5 septembre 1982
16 mars 1986
5 juin 1988
21 mars 1993
25 mai 1997
16 juin 2002
Législature VIe, VIIe, VIIIe, IXe, Xe, XIe et XIIe
Prédécesseur Aucun (siège créé)
Successeur Gaël Yanno
Membre du VIIIe Conseil de gouvernement de Nouvelle-Calédonie

(4 ans, 11 mois et 25 jours)
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Nouméa
Date de décès (à 78 ans)
Lieu de décès Gold Coast, Queensland, Australie
Nationalité Drapeau de France  Française
Parti politique EDS ( 1972- 1977)
RPC ( 1977- 1978)
RPCR ( 1978- 2004)
Rassemblement-UMP ( 2004- 2006)
RPC ( 2006- 2010)
Conjoint Roberte Charon (séparés)
Françoise Sagnet-Chaverot
Enfants Isabelle Lafleur
Pascal Lafleur
Diplômé de Faculté de droit de Paris
Profession Chef d'entreprise

Jacques Lafleur (né le à Nouméa, Nouvelle-Calédonie - mort le sur la Gold Coast, Australie [1]) est un homme politique français.

Député entre 1978 et 2007, président de la Province Sud de 1989 à 2004 et chef du camp anti-indépendantiste de 1977 à 2004, il a dominé la vie politique néo-calédonienne pendant plus de 25 ans. Il est l'un des principaux négociateurs et signataires des accords de Matignon (avec Jean-Marie Tjibaou et Michel Rocard) en 1988 et de Nouméa (avec Rock Wamytan et Paul Néaoutyine) en 1998.

Jeunesse

Issu d'une grande famille néo-calédonienne, il est le deuxième fils de l'industriel et propriétaire de mine Henri Lafleur, qui fut le premier sénateur de l'archipel de 1947 à 1955 et de 1959 à 1974 sous les couleurs des Républicains indépendants ainsi que l'une des figures locales de l'opposition à la domination de l' Union calédonienne (UC) de Maurice Lenormand, et de Claudine Spahr. Il suit les cours au lycée La Pérouse de Nouméa puis poursuit ses études en Métropole où il obtient une licence en droit à la faculté de droit de Paris. Il reprend ensuite, avec ses frères, une partie des affaires de son père.

Other Languages
português: Jacques Lafleur