Jack Lang

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jack Lang (homonymie) et Lang.
Jack Lang
Jack Lang en août 2008.
Jack Lang en août 2008.
Fonctions
Député de la 6e circonscription
du Pas-de-Calais

(10 ans)
Élection 17 juin 2002
Prédécesseur Dominique Dupilet
Successeur Brigitte Bourguignon
Ministre de l'Éducation nationale

(2 ans, 1 mois et 9 jours)
Président Jacques Chirac
Gouvernement Lionel Jospin
Prédécesseur Claude Allègre (Éducation nationale, Recherche et Technologie)
Successeur Luc Ferry (Jeunesse, Éducation nationale et Recherche)
Président de la Commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale

(3 ans, 2 mois et 3 jours)
Législature XIe
Prédécesseur Valéry Giscard d'Estaing
Successeur François Loncle
Député européen

(3 ans et 13 jours)
Élection 12 juin 1994
Successeur Henri Weber
Ministre d'État, ministre de l'Éducation nationale et de la Culture

(11 mois et 27 jours)
Président François Mitterrand
Gouvernement Pierre Bérégovoy
Prédécesseur Lionel Jospin (Éducation nationale)
Lui-même (Culture)
Successeur François Bayrou (Éducation nationale)
Jacques Toubon (Culture)
Porte-parole du gouvernement

(10 mois et 16 jours)
Président François Mitterrand
Gouvernement Édith Cresson
Prédécesseur Louis Le Pensec
Successeur Martin Malvy
Maire de Blois

(11 ans et 7 jours)
Élection 19 mars 1989
Prédécesseur Pierre Sudreau
Successeur Bernard Valette
Conseiller général de Loir-et-Cher
Élu dans le canton de Blois-4

(1 an et 18 jours)
Élection 29 mars 1992
Prédécesseur Danièle Alléaume
Successeur Jean-Pierre Copois
Ministre de la Culture et
de la Communication

(3 ans, 10 mois et 20 jours)
Président François Mitterrand
Gouvernement Michel Rocard I
Michel Rocard II
Édith Cresson
Prédécesseur François Léotard
Successeur Lui-même (Éducation nationale et Culture)
Député de la 1re circonscription
de Loir-et-Cher

(2 ans, 10 mois et 15 jours)
Prédécesseur Michel Fromet
Successeur Michel Fromet

(8 mois et 7 jours)
Prédécesseur Michel Fromet
Successeur Michel Fromet

(2 ans, 3 mois et 26 jours)
Prédécesseur scrutin proportionnel
Successeur Michel Fromet
Ministre de la Culture
Ministre délégué à la Culture de 1983 à 1984

(4 ans, 9 mois et 26 jours)
Président François Mitterrand
Gouvernement Pierre Mauroy I
II et III
Laurent Fabius
Prédécesseur Michel d'Ornano
Successeur François Léotard
Conseiller de Paris

(6 ans et 6 jours)
Élection 13 mars 1983
Maire Jacques Chirac
Biographie
Nom de naissance Jack Mathieu Émile Lang [1]
Date de naissance (78 ans)
Lieu de naissance Mirecourt ( France)
Nationalité Drapeau : France Française
Parti politique Parti socialiste
Diplômé de Faculté de droit et Centre universitaire d'études politiques de l' Université de Nancy
Institut d'études politiques
faculté de droit de l' Université de Paris

Jack Lang, né le à Mirecourt ( Vosges), est un homme politique français. Plusieurs fois ministre (Culture, Éducation nationale) dans des gouvernements socialistes, notamment en tant que «  numéro deux du gouvernement » (1992-1993), il est conseiller de Paris de 1983 à 1989, député de Loir-et-Cher entre 1986 et 2000 puis du Pas-de-Calais de 2002 à 2012. Battu lors des élections législatives de 2012 dans la deuxième circonscription des Vosges, il devient président de l' Institut du monde arabe l'année suivante.

Famille, études et carrière universitaire

Issu, du côté paternel, d'une riche famille juive laïque [2] de Nancy, son père Roger Lang est le directeur commercial de l'entreprise familiale fondée et dirigée par le grand-père de Jack, Albert. Roger et Albert sont tous deux francs-maçons. Sa mère, Marie-Luce Bouchet, catholique, née en 1919, est la fille d'Émile Bouchet, mort en 1926, et de Berthe Boulanger, infirmière également franc-maçonne. Dès 1938, en raison du risque de guerre avec l' Allemagne, Albert et Roger avaient envoyé leurs épouses à Vichy. Après l'invasion allemande, Albert Lang et sa femme s'installent à Brive-la-Gaillarde, en Corrèze. Le tout jeune Jack et sa mère partent à Cholet chez son arrière-grand-mère, la mère de Berthe Boulanger, puis à Bordeaux, alors que son père Roger est tout d'abord mobilisé à Lunéville, puis rejoint ses parents et son beau-frère Luc Bouchet à Brive. Jack et sa mère rejoignent également Brive après le bombardement de Bordeaux. Son père est condamné par le tribunal de Brive pour non-déclaration de ses enfants comme juifs, avant d'être relaxé par la Cour d'appel du fait que la mère des enfants est catholique. Roger Lang soutient, sur l'avis du rabbin de Brive, David Feuerwerker, que seule la filiation maternelle détermine l'adhésion à la religion juive [3]. Roger Lang est cependant placé en résidence surveillée. Berthe Bouchet vient voir la famille Lang en avril 1942 alors que sa fille est sur le point d'accoucher de son troisième enfant, Marianne. Berthe, vénérable de la première loge maçonnique mixte, est arrêtée par la Gestapo à la suite d'une dénonciation en 1943 à Nancy. Condamnée pour faits de propagande et de résistance, elle est déportée à Ravensbrück, où elle est gazée au printemps de 1945 [4].

Jack Lang fait des études secondaires au lycée Henri-Poincaré de Nancy. Entré en sixième en 1949, il redouble cette classe, puis est envoyé deux ans en pension au collège de Lunéville. Il revient en classe de quatrième au lycée Poincaré. Placé en section scientifique au premier trimestre de la classe de seconde, il demande à passer en section économique et sociale en cours d'année. Jack Lang perd son père à l'âge de 15 ans en 1955. Il obtient le baccalauréat en 1957, puis s'inscrit à la faculté de droit de l' université de Nancy et au centre universitaire d'études politiques, dépendant de l' Institut d'études politiques de l' université de Paris. Ayant réussi avec mention ses deux premières années d'études au centre, il peut entrer directement en 1959 en deuxième année d'études à l' Institut d'études politiques de l' université de Paris, section service public, dont il est diplômé en 1961. Il continue en parallèle ses études de droit à la faculté de droit de l' université de Paris, et y obtient la licence, également en 1961.

C'est au Conservatoire d'art dramatique de Nancy, en 1957, qu'il fait la connaissance de Monique Buczynski, issue d'un milieu juif polonais, fille de Jacques Buczynski, né en Lituanie en 1900 [5], et d'Elvire Kahn [2], qu'il épousera le . Ils auront deux filles, Caroline, née en 1961, qui joua dans L'Argent de Robert Bresson même si la polémique viendrait que le cinéaste l'ait choisie pour remercier son père d'avoir accorder l' avance sur recettes [6], [7]. Son autre fille est la comédienne Valérie Lang ( 1966- 2013), compagne de Stanislas Nordey, fils de Jean-Pierre Mocky.

Après ses études à Paris, il entame une carrière universitaire à la faculté de droit de l' université de Nancy. Il devient assistant du professeur de droit international Charles Chaumont, obtient en 1964 les diplômes d'études supérieures en sciences politiques [8] et en droit administratif [9] puis, après l'obtention du doctorat en droit en janvier 1967 [10], il devient chargé de cours. Après deux échecs successifs, il est lauréat du concours d' agrégation de droit public et sciences politiques, et est nommé maître de conférences le 1er janvier 1971 à l' université Nancy II. Il est nommé professeur titulaire de droit international en 1976, et est doyen de l'unité d'enseignement et de recherche de sciences juridiques et économiques de 1977 à 1980. Il obtiendra ensuite sa mutation à l' université Paris X-Nanterre.

Other Languages
brezhoneg: Jack Lang
čeština: Jack Lang
dansk: Jack Lang
Deutsch: Jack Lang
español: Jack Lang
euskara: Jack Lang
suomi: Jack Lang
עברית: ז'אק לאנג
italiano: Jack Lang
norsk: Jack Lang
polski: Jack Lang
português: Jack Lang
русский: Ланг, Жак
Türkçe: Jack Lang