Invincible Armada

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Armada.
Invincible Armada
Description de cette image, également commentée ci-après
Bataille entre l'Armada espagnole et la flotte anglaise, XVIe siècle.
Informations générales
Date
Lieu Manche
Issue Non concluante[1]
Belligérants
Drapeau de l'Espagne Monarchie espagnoleDrapeau de l'Angleterre Royaume d'Angleterre
Commandants
Duc de Medina SidoniaFrancis Drake
Forces en présence
130 navires, 30 000 hommes dont 20 000 soldats150 navires, 20 000 hommes dont 10 000 soldats
Pertes
35 navires
18 000 morts
(1 500 tués au combat)[2]
10 000 morts
Coordonnées 50° 10′ 00″ nord, 4° 15′ 42″ ouest
L'Invincible Armada face à la flotte anglaise.

L’Invincible Armada (en espagnol Grande y Felicísima Armada, « la grande et très heureuse flotte », en anglais Spanish Armada) est, en 1588, le nom de la flotte d'invasion armée espagnole à destination de l'Angleterre. Elle est affrétée par le très-catholique II d’Espagne, et est destinée à emporter des soldats (dont les fameux Tercios stationnés en Flandre), munitions et vivres à travers la Manche. Sa mission est la conquête de l'Angleterre protestante d’Élisabeth Élisabeth Ire, menace permanente pour la souveraineté espagnole sur ses territoires des Pays-Bas. Initialement, la mission visait à établir Marie Stuart sur le trône d'Angleterre et la rétablir sur celui d'Écosse, mais son exécution le 8 février 1587 modifia les objectifs de la flotte d'invasion.

La flotte espagnole se composait de 130 navires, en majorité des galions et des gros vaisseaux marchands armés de type caraque, transportant 30 000 hommes, dont environ 20 000 soldats. Dans un premier temps, face à une marine anglaise agile et déterminée, elle ne parvient pas à engager le combat lors de la bataille de Gravelines. Puis, soumise à des conditions météorologiques très difficiles et en l'absence de tout port ami pour relâcher, elle n'eut d'autre choix que d'abandonner le projet d'invasion. C'est lors du voyage du retour, en contournant la Grande-Bretagne par le nord, qu'une tempête conduit au naufrage, sur les côtes irlandaises (comté de Sligo notamment[3]) de deux douzaines de bateaux. Les équipages parvenus sur les côtes connaissent des fortunes diverses, aidés, capturés ou massacrés.

Ceci constitue un épisode de la guerre anglo-espagnole de 1585–1604 qui entraîne un affaiblissement de l'Angleterre et débouche sur le traité de Londres de 1604, favorable aux intérêts de la monarchie espagnole.

Cette campagne navale est de manière erronée communément considérée comme une défaite espagnole. De fait, de récentes investigations historiques ont prouvé le contraire : en effet, seuls deux bateaux espagnols furent détruits par les Anglais. L’Invincible Armada fut en réalité découragée et affaiblie (à 17 % détruite) par la force des éléments naturels. La propagande anglaise a longtemps interprété comme une défaite militaire accomplie l'échec du projet d'invasion, de même que la légende noire espagnole diffusée dès le début de la guerre de Quatre-Vingts Ans par les nombreux adversaires des Habsbourgs.

Other Languages
Afrikaans: Spaanse Armada
Bahasa Indonesia: Armada Spanyol
한국어: 무적함대
Bahasa Melayu: Armada Sepanyol
မြန်မာဘာသာ: စပိန်ရေတပ်ကြီး
Nederlands: Spaanse Armada
português: Invencível Armada
سنڌي: آرميڊا
srpskohrvatski / српскохрватски: Španska armada
Simple English: Spanish Armada
српски / srpski: Шпанска армада
українська: Іспанська Армада
吴语: 无敌舰队