Institut national de la statistique et des études économiques

Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres articles nationaux ou selon les autres juridictions, voir Institut national de la statistique.
Institut national de la statistique et des études économiques
Image illustrative de l'article Institut national de la statistique et des études économiques

Création
Siège 18, boulevard Adolphe-Pinard
Paris Paris 14e
Pays Drapeau de la France  France
Rattachement ministère de l'Économie et des Finances
Directeur Jean-Luc Tavernier
Disciplines statistiques, démographie
Site web insee.fr

L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) est chargé de la production, de l' analyse et de la publication des statistiques officielles en France : comptabilité nationale annuelle et trimestrielle, évaluation de la démographie nationale, du taux de chômage, etc. Il constitue une direction générale du ministère chargé des finances. Il dispose d’une indépendance de fait vis-à-vis du gouvernement, désormais garantie en droit par la loi [1]. Depuis mars 2012, son directeur est Jean-Luc Tavernier.

Les fonctions principales de l'Insee sont de :

L'Insee gère également des répertoires :

L'Insee gère les codes qui servent à identifier certaines nomenclatures :

L’Insee assure également la diffusion et l'analyse des informations statistiques. Il publie ainsi de nombreux documents, ouvrages ou périodiques, ainsi que quelques cédéroms. Toutefois, Il met à disposition gratuitement la quasi-totalité des statistiques sur son site internet. Pour faciliter l’accès à ces statistiques, l'Insee a instauré des « intermédiaires Insee » dans les différentes régions françaises [9].

Enfin, l'Insee collabore à plusieurs titres avec le Conseil national de l'information statistique (CNIS). Ses questionnaires sont notamment supervisés par le CNIS et la CNIL.

Au , l’Insee employait 5 868 agents [10] : 1 507 en catégorie A [11], 2 342 en catégorie B, 1 084 en catégorie C et 935 enquêteurs non titulaires.

Histoire

Statistique publique française avant l'Insee

Création

Ce sont les articles 32 et 33 de la loi de finances du [12], sous le gouvernement provisoire, qui créent l’Institut national de la statistique et des études économiques pour la métropole et la France d'outre-mer, remplaçant le Service national des statistiques (SNS) qui avait été créé par le gouvernement de Vichy.

Premières années

Années 1960

  • 1967 : création du service régional de Picardie le 1er avril à Amiens ; création du centre de Caen la même année.
  • 1er janvier 1968 : création du département de l’informatique.
  • 1969 : l’INSEE change pour la première fois de logo ; création du Centre informatique méditerranéen INSEE Équipement à Aix-en-Provence.

Années 1970

Années 1980

  • 1987 : mise en place du service Minitel « 3615 INSEE ».

Années 1990

  • 1991 : par décret du 28 janvier, les services régionaux de Corse, de Franche-Comté, de Basse-Normandie, de Picardie et de La Réunion deviennent des directions régionales et le service interrégional Antilles-Guyane devient une direction interrégionale.
  • 1993 : l’INSEE change pour la deuxième fois de logo ; ce logo, rajeuni en 2013, est le logo actuel de l’organisme.
  • 1996 : ouverture du Cefil (Centre de formation de l’INSEE à Libourne (Gironde)) et installation de l’ENSAI ( École nationale de la statistique et de l’analyse de l’information) à Bruz (Ille-et-Vilaine).

Années 2000

Grands projets

Parmi les projets les plus importants de l'Insee figurent la mise en place depuis le du nouveau recensement de la population française, devenu annuel avec renouvellement partiel, et le programme de refonte des statistiques annuelles d'entreprises ( RESANE), visant à mettre en place la nouvelle enquête sectorielle annuelle auprès des entreprises françaises dès 2009, afin de répondre aux exigences statistiques européennes.

Déménagement à Metz

En 2008, le gouvernement envisage d'imposer un déménagement d'une partie des activités de l'Insee à Metz, au titre de l'aménagement du territoire [14]. Cette opération suscite une forte mobilisation du personnel qui a conduit notamment à un blocage du site internet de l'institut [15].

La pertinence de la délocalisation est vivement remise en cause au-delà des agents concernés : chercheurs, acteurs sociaux, parlementaires se sont mobilisés pour faire part de leur inquiétude. Le rapport remis au premier ministre en décembre 2008 par Jean-Philippe Cotis, directeur général de l'Insee, parle lui-même de projet « à hauts risques. » Il note notamment « qu'une telle opération comporte un risque élevé de perte d’expérience professionnelle et de capital humain, ainsi que des coûts de relocalisation qu’il faut mettre en regard du gain obtenu en termes d’aménagement du territoire » et que « l’opportunité d’ouvrir une nouvelle implantation territoriale en Moselle ne va pas nécessairement de soi » [16].

De fait, l'annonce faite par le Président de la République en septembre 2008 lors d'une rencontre avec des élus mosellans n'a pas été perçue comme résultant d'une réflexion approfondie sur les missions et les moyens de l'Institut, mais plutôt comme un moyen de donner du corps à la promesse faite quelques mois plus tôt de transférer des postes de fonctionnaires dans les villes les plus touchées par la restructuration de la carte des implantations militaires [17].

Années 2010

La fin du déménagement à Metz initialement prévu pour 2013 est toujours en cours en 2014, du fait des travaux à effectuer sur l'ancienne gare SNCF de Metz, et reportée pour 2015 [14].

En 2015 la fin des travaux est prévue pour 2017 et le cout des travaux est revu à la hausse [18].

Réforme territoriale

Le 31 juillet 2015, dans le cadre de la réforme territoriale, sont annoncées, pour les futures régions issues de fusion de régions au 1er janvier 2016, les villes qui accueilleront le siège des nouvelles directions régionales de l’Insee (en gras les nouveaux chefs-lieux de régions) [19] :

Identité visuelle (logo)

L’Insee a connu depuis sa création trois logos. Un premier logo de la création de l’institut en 1946 jusqu’en 1969, ce premier logo comprenait notamment un boulier manipulé par une main et une plume devant un parchemin. Le deuxième logo, adopté en 1969, rajeuni en 1987, ne donne à voir que le sigle Insee tout en minuscules dans une police d’écriture courbe avec uniquement le contour des lettres. Le dernier logo, utilisé depuis 1993, et depuis 2013 dans sa version rénovée avec la phrase « Mesurer pour comprendre » inscrite en bas du logo, est le sigle surmonté d’un carré dans lequel s’inscrit une portion de «  camembert ».


Sièges successifs

Un déménagement entre mi-février et fin mars 2018 est prévu au White à Montrouge [20] ; ce déménagement était initialement programmé à l’été 2017 [21].

Other Languages
বাংলা: ইন্সে
brezhoneg: EBSSA
català: INSEE
Cebuano: INSEE
čeština: INSEE
dansk: INSEE
Esperanto: INSEE
euskara: INSEE
galego: INSEE
עברית: INSEE
Bahasa Indonesia: INSEE
日本語: INSEE
қазақша: INSEE
Latina: INSEE
македонски: INSEE
norsk: INSEE
srpskohrvatski / српскохрватски: INSEE
Simple English: INSEE
српски / srpski: INSEE
Tiếng Việt: INSEE
Zeêuws: INSEE