Informatique théorique

L'informatique théorique est l'étude des fondements logiques et mathématiques de l' informatique. C'est une branche de la science informatique. Plus généralement, le terme est utilisé pour désigner des domaines ou sous-domaines de recherche centrés sur des vérités universelles ( axiomes) en rapport avec l'informatique. L'informatique théorique se caractérise par une approche par nature plus mathématique et moins empirique de l'informatique et ses objectifs ne sont pas toujours directement reliés à des enjeux technologiques. De nombreuses disciplines peuvent être regroupées sous cette dénomination diffuse dont la théorie de la calculabilité, l' algorithmique et la théorie de la complexité, la théorie de l'information, l'étude de la sémantique des langages de programmation, la logique mathématique, la théorie des automates et des langages formels.

Portée du domaine

Il n'est pas facile de cerner précisément ce que l'on entend par informatique théorique. Le terme renvoie plutôt à une façon d'aborder les questions informatiques sous un angle plus mathématique et formel, en faisant souvent abstraction des aspects plus pratiques de l'informatique. En ce sens, l'informatique théorique est parfois considérée comme une branche des mathématiques discrètes. Ses objectifs se caractérisent généralement par une volonté d'identifier en principe les possibilités et les limites des ordinateurs.

Le Special Interest Group on Algorithms and Computation Theory (SIGACT), regroupement affilié à l' Association for Computing Machinery (ACM) et voué au soutien à la recherche en informatique théorique en donne une définition assez large [1] qui comprend des domaines aussi divers que l' algorithmique et les structures de données, la théorie de la complexité, le parallélisme, le VLSI, l' apprentissage automatique, la bio-informatique, la géométrie algorithmique, la théorie de l'information, la cryptographie, l' informatique quantique, la théorie algorithmique des nombres et de l' algèbre, la sémantique des langages de programmation, les méthodes formelles, la théorie des automates et l'étude de l'aléatoire en informatique.

Les chercheurs en informatique théorique français sont regroupés au sein de l' Association française d'informatique fondamentale, membre de l' ASTI au niveau français et membre de l' EATCS au niveau européen.

Cette définition est à la fois trop restreinte en ce que la liste n'est pas exhaustive et trop large puisque plusieurs des domaines mentionnés ne sont pas uniquement axés sur des enjeux purement théoriques.

Other Languages