Inertage

L'inertage consiste en général à supprimer le pourcentage d'oxygène du fluide (gazeux ou liquide) soit contenu dans l'élément à inerter (pour un conteneur) ou soit autour de celui-ci (ex : un déchet). L'inertage est dans ce cas l'enrobage d'un déchet pour le rendre inerte et empêcher la dissémination de ses composés toxiques. Sur un feu de classe B, dans le cadre de la sécurité face aux incendies, on utilise entre autres des extincteurs à CO2 qui agissent par inertage sur le comburant.

Inertage des déchets

Certains déchets toxiques sont « inertés » pour empêcher leur réactivité chimique ou biochimique et/ou leur dispersion dans l'environnement. L'opérateur cherche à leur donner une inertie chimique définitive ou de longue durée, ce qui est difficile dans le cas de déchets mélangés.

Ils sont généralement inertés par mélange avec un liant hydraulique (qui doit être le plus résistant et durable possible, et chimiquement compatible avec le produit à inerter ; certains produits chimiques, pouvant à très faible dose inhiber la prise d'un plâtre, d'un ciment, d'une résine ou d'autres liants. Inversement certains produits jouent le rôle de catalyseur et accélèrent la prise du liant, au risque d'une surchauffe et d'un mélange irrégulier). La prise du liant doit parfois se faire sous contrôle, car elle peut faire monter le déchet en température (jusqu'à 70 °C dans le cas de certains ciments ou résines) au risque d'une combustion spontanée. Le déchet doit, en outre, être correctement mélangé avec le liant (mélange mécanique). De nouvelles matrices minérales sont recherchées notamment pour mieux inerter les résidus d'incinération de déchets ménagers [1] et industriels.

Un autre procédé est la vitrification, notamment utilisé par l'industrie nucléaire pour stabiliser certains déchets radioactifs.

Other Languages