Humour

Sourire peut impliquer un sens d'humour et une émotion d'amusement, comme le démontre le personnage de Falstaff d' Eduard von Grützner.

L’humour, au sens large, est une forme d' esprit railleuse « qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité » [1].

L'humour est distingué par plusieurs concepts : c’est un langage, mais aussi un moyen d’expression. L’humour peut être employé dans différents buts et peut, par exemple, se révéler pédagogique ou militant. Sa forme, plus que sa définition, est diversement appréciée d'une culture à l'autre, d'une région à une autre, d'un point de vue à un autre, à tel point que ce qui est considéré par certains comme de l'humour, peut être considéré par les autres comme une méchante moquerie ou une insulte.

L'humour permet à l'Homme de prendre du recul sur ce qu'il vit, comme le remarque Joseph Klatzmann dans son ouvrage L'Humour juif [2] en souhaitant « rire pour ne pas pleurer ». Beaumarchais écrivit « Je me presse de rire de tout de peur d'être obligé d'en pleurer » [3]. Plus pessimiste, Nietzsche affirme « L'homme souffre si profondément qu'il a dû inventer le rire », se rapprochant du cynisme.

Étymologie

Le mot humour provient de l' anglais humour, lui-même emprunté du français « humeur » [4]. L'humeur, du latin humor (liquide), désignait initialement les fluides corporels ( sang, bile…) pensés comme influençant sur le comportement.

Vers 1760, les Anglais utilisent le terme humour dans le sens « tempérament enjoué, gaîté, aptitude à voir ou à faire voir le comique des choses » pour se vanter de posséder un certain état d'esprit actuellement nommé humour anglais. À la même époque, le sens du mot français « humeur » suit une évolution semblable [4].

Le mot « humour » est attesté pour la première fois en français au XVIIIe siècle, entré en France grâce aux liens qu'entretenaient les penseurs des Lumières avec les philosophes britanniques.

À la fin du XIXe siècle, quand les auteurs français s'interrogeaient encore sur le sens exact de l'humour anglais, Félix Fénéon définissait ainsi celui de Mark Twain :

« L'humour est caractérisé par une énorme facétie (émergeant parfois d'une observation triste) — contée avec la plus stricte imperturbabilité, avec toutefois un dédain très marqué de l'opinion du lecteur ; ses moyens favoris sont le grossissement forcené de certaines particularités, — l'inopinée jonction de deux très distantes idées par l'opération d'un calembour ou par un jeu de perspective littéraire, — l'accumulation patiente de détails allant crescendo dans le baroque, mais déduits avec une logique rigoureuse et décevante [5]. »

Other Languages
العربية: فكاهة
azərbaycanca: Yumor
беларуская: Гумар
беларуская (тарашкевіца)‎: Гумар
български: Хумор
བོད་ཡིག: དགོད་བྲོ།
bosanski: Humor
català: Humor
čeština: Humor
Чӑвашла: Кулăш
dansk: Humor
Deutsch: Humor
Ελληνικά: Χιούμορ
English: Humour
Esperanto: Humuro
español: Humor
eesti: Huumor
euskara: Umore
فارسی: شوخی
suomi: Huumori
galego: Humor
עברית: הומור
hrvatski: Humor
magyar: Humor
Հայերեն: Հումոր
Bahasa Indonesia: Humor
Ido: Humuro
italiano: Umorismo
日本語: ユーモア
ქართული: იუმორი
қазақша: Әзіл
ಕನ್ನಡ: ಹಾಸ್ಯ
한국어: 해학
lietuvių: Humoras
latviešu: Humors
олык марий: Юмор
മലയാളം: ഹാസ്യം
مازِرونی: شوخی
Nederlands: Humor
norsk nynorsk: Humor
norsk bokmål: Humor
occitan: Umor
português: Humor
română: Umor
русский: Юмор
русиньскый: Гумор
Scots: Humour
srpskohrvatski / српскохрватски: Humor
Simple English: Humour
slovenčina: Humor
slovenščina: Humor
shqip: Humori
српски / srpski: Хумор
svenska: Humor
తెలుగు: హాస్యము
Türkçe: Mizah
татарча/tatarça: Yumor
українська: Гумор
oʻzbekcha/ўзбекча: Mutoyiba
Tiếng Việt: Hài hước
მარგალური: იუმორი
ייִדיש: הומאר
中文: 幽默
Bân-lâm-gú: Khoe-hâi