Humanisme

Durant l'Antiquité, Grecs et Romains représentent leurs dieux sous des apparences humaines réalistes. Ici, une statue romaine désignant le dieu Apollon (IIe s av. J.-C.).
La citation du philosophe grec Protagoras, « L'homme est la mesure de toutes choses », et l'Homme de Vitruve, dessin de Léonard de Vinci, sont les symboles les plus connus de la pensée humaniste.
Allégorie de l'humanisme des Lumières, au XVIIIe siècle, le frontispice de l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert. La Philosophie et la Raison arrachent le voile de la Vérité. À leurs pieds : l'Histoire, l'Astronomie, la Géométrie, l'Optique et toute la cohorte des sciences.
Gravure de Benoît-Louis Prévost d’après Charles-Nicolas Cochin, 1751
Au XXIe s., les penseurs transhumanistes estiment que viendra un temps où l' intelligence artificielle dépassera celle de l'homme.

Créé au début du XVIIIe siècle [1], le terme « humanisme » a d'abord et pendant longtemps désigné exclusivement un mouvement culturel prenant naissance au XIVe siècle en Italie puis se développant dans le reste de l’Europe. Moment de transition du Moyen-Age aux Temps modernes, ce mouvement est tout entier porté par l'esprit de laïcité qui se manifeste alors, point de départ d’une crise de confiance profonde qui affecte l' Église catholique, donc toute la chrétienté.

Les penseurs de la Renaissance se réclamant d'une part des philosophes antiques, n'abjurant pas d'autre part leur foi chrétienne, le mot « humanisme » a fini par désigner un ensemble de valeurs considérées comme plus ou moins communes à l’ensemble de l’ Occident, depuis le judéo-christianisme [2] et l’Antiquité gréco-romaine jusqu’au milieu du XXe siècle, période à laquelle de moins en moins de penseurs s'en réclament.

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, et depuis cette date, le concept d’humanisme fait en effet l’objet de plusieurs types de critiques :

  • certains l’assimilent à une idéologie ethnocentrée qui, sous couvert d'une proclamation de valeurs, dissimule une volonté de domination ;
  • d’autres, moins radicaux, le considèrent comme perverti, voire vidé de sens et devant être nourri par une éthique d’un type nouveau ;
  • d’autres se résignent à la disparition de l’humanisme et font le choix d’y réagir par des philosophies de détachement ;
  • enfin, principalement aux États-Unis, certains en appellent à recourir aux technologies de toutes sortes pour dépasser (ou « transcender ») l’humanisme : c'est le transhumanisme.

Apparitions du mot et définition

En 1846, P.-J.Proudhon confère au mot "humanisme" un sens philosophique.

Le mot "humaniste" est attesté dès la fin du XVIe siècle, au sens de « homme érudit et lettré » qui s’adonne aux humanités [3] mais le mot "humanisme" n'apparait que deux siècles plus tard. Dérivé du mot allemand « Humanismus » (lui-même issu du latin), il est cité en 1765 dans le journal Éphémérides du Citoyen [4]et signifie « amour de l'humanité ». Il reste inusité pendant un siècle car il concurrence alors le mot " philanthropie", attesté en 1551 dans le même sens et défini dans L’Encyclopédie. Du reste, la quatrième et la cinquième édition du Dictionnaire de l’Académie française (1762 et 1798) définissent l'humanisme comme le "caractère du philanthrope" [5].

En 1846, dans Philosophie de la misère, Proudhon donne pour la première fois au mot un sens philosophique, « doctrine qui prend pour fin la personne humaine », mais c'est pour critiquer aussitôt la valeur du terme : "je regrette de le dire, car je sens qu'une telle déclaration me sépare de la partie la plus intelligente du socialisme. Il m'est impossible (...) de souscrire à cette déification de notre espèce, qui n'est au fond, chez les nouveaux athées, qu'un dernier écho des terreurs religieuses; qui, sous le nom d'humanisme réhabilitant et consacrant le mysticisme, ramène dans la science le préjugé" [6].

En 1877, Littré définit simplement l'humanisme comme « la culture des belles-lettres, des humanités » tandis que, la même année, la Revue des Deux mondes lui donne le sens de « mouvement intellectuel européen des XVe et XVIe siècles qui préconisait un retour aux sources antiques par opposition à la scolastique [la tradition universitaire médiévale, méprisée pour son dogmatisme] ». Dans les manuels scolaires et les ouvrages de vulgarisation, le terme "humanisme" va de plus en plus être réduit à l' humanisme de la Renaissance.

En 1882, le supplément du Littré donne au mot cette double acception : « 1) la culture des humanités ; 2) une théorie philosophique qui rattache les développements historiques de l’humanité à l’humanité elle-même l'humanisme comme une « théorie philosophique qui rattache les développements historiques de l’humanité à l’humanité elle-même ».

Dans la neuvième édition de leur Dictionnaire (2011), les académiciens définissent finalement le mot ainsi : « doctrine, attitude philosophique, mouvement de pensée qui prend l’homme pour fin et valeur suprême, qui vise à l’épanouissement de la personne humaine et au respect de sa dignité ».

Other Languages
Afrikaans: Humanisme
Alemannisch: Humanismus
aragonés: Humanismo
العربية: إنسانية
مصرى: انسانيه
asturianu: Humanismu
azərbaycanca: Humanizm
беларуская: Гуманізм
български: Хуманизъм
brezhoneg: Humanouriezh
bosanski: Humanizam
català: Humanisme
کوردی: مرۆڤایەتی
čeština: Humanismus
Cymraeg: Dyneiddiaeth
dansk: Humanisme
Deutsch: Humanismus
Zazaki: Humanizm
Ελληνικά: Ανθρωπισμός
English: Humanism
Esperanto: Humanismo
español: Humanismo
eesti: Humanism
euskara: Humanismo
suomi: Humanismi
furlan: Umanisim
Frysk: Humanisme
Gaeilge: An Daonnachas
贛語: 人文主義
עברית: הומניזם
हिन्दी: मानववाद
hrvatski: Humanizam
magyar: Humanizmus
Հայերեն: Հումանիզմ
interlingua: Humanismo
Bahasa Indonesia: Humanisme
íslenska: Húmanismi
Basa Jawa: Humanisme
ქართული: ჰუმანიზმი
қазақша: Ізгілік
한국어: 인문주의
Kurdî: Humanîzm
Кыргызча: Гуманизм
Latina: Humanismus
lietuvių: Humanizmas
latviešu: Humānisms
македонски: Хуманизам
മലയാളം: മാനവതാവാദം
Mirandés: Houmanismo
Plattdüütsch: Humanismus
Nederlands: Humanisme
norsk nynorsk: Humanisme
norsk: Humanisme
occitan: Umanisme
polski: Humanizm
português: Humanismo
română: Umanism
русский: Гуманизм
sardu: Umanesimu
sicilianu: Umanèsimu
Scots: Humanism
srpskohrvatski / српскохрватски: Humanizam
සිංහල: මානවවාදය
Simple English: Humanism
slovenščina: Humanizem
shqip: Humanizmi
српски / srpski: Хуманизам
svenska: Humanism
తెలుగు: మానవతావాదం
Türkçe: Hümanizm
тыва дыл: Гуманизм
українська: Гуманізм
oʻzbekcha/ўзбекча: Humanizm
Tiếng Việt: Chủ nghĩa nhân văn
Vahcuengh: Yinzvwnzcujyi
中文: 人文主义
Bân-lâm-gú: Jîn-bûn-chú-gī
粵語: 人文主義