Homme de Néandertal
English: Neanderthal

  • homo neanderthalensis

    homo neanderthalensis
    description de cette image, également commentée ci-après
    crâne de néandertalien :
    l'homme de la chapelle-aux-saints
    classification selon msw
    règne animalia
    embranchement chordata
    classe mammalia
    ordre primates
    infra-ordre simiiformes
    super-famille hominoidea
    famille hominidae
    sous-famille homininae
    tribu hominini
    sous-tribu hominina
    genre homo

    espèce

     homo neanderthalensis
    king, 1864
    répartition de l'homme de néandertal, présence avérée :
    • en europe
    • au moyen-orient
    • en asie centrale
    • dans l'altaï

    l'homme de néandertal, ou néandertalien, est une espèce éteinte du genre homo, qui a vécu en europe, au moyen-orient et en asie centrale, jusqu'à environ 30 000 ans avant le présent. selon une étude génétique publiée en 2016, il partage avec l'homme de denisova un ancêtre commun remontant à environ 450 000 ans. cet ancêtre partage lui-même avec homo sapiens un ancêtre commun remontant à environ 660 000 ans[1],[2],[3]. les plus anciens néandertaliens fossiles reconnus comme tels sont ceux de la sima de los huesos, datés de 430 000 ans[4],[1].

    depuis sa découverte en 1856, son statut a varié : un temps considéré comme une sous-espèce d'homo sapiens et nommé en conséquence homo sapiens neanderthalensis, il est aujourd'hui considéré comme une espèce à part entière nommée homo neanderthalensis.

    particulièrement bien adapté à un environnement froid, l'homme de néandertal était physiquement plus robuste, plus lourd et plus trapu qu’homo sapiens. la forme oblongue de son crâne se distingue nettement de celle de l'homme moderne, plus globulaire. néandertal avait un cerveau un peu plus volumineux en moyenne, mais avec un coefficient d'encéphalisation légèrement moindre.

    premier homme fossile identifié, contemporain d'homo sapiens, l'homme de néandertal a longtemps pâti de jugements négatifs par rapport à l'homme moderne. les progrès de l'archéologie préhistorique depuis les années 1960 ont en fait révélé une espèce humaine d'un certain développement culturel. il maitrisait différentes techniques avancées comme le collage au brai de bouleau, et certains vestiges fossiles datés de moins de 70 000 ans sont considérés comme des sépultures témoignant de rites funéraires.

    de nombreux points restent encore à élucider, comme son ascendance précise ainsi que la date et les conditions de son extinction après plus de 400 000 ans d'existence. les derniers vestiges fossiles ou archéologiques néandertaliens connus sont datés de moins de 30 000 ans, dans le sud de la péninsule ibérique, en crimée, et dans le caucase. toutefois, ces datations restent débattues au sein de la communauté scientifique.

    le séquençage de l'adn nucléaire néandertalien réalisé depuis 2006 et publié à partir de 2010 a montré un « flux de gènes » ancien entre les hommes de néandertal et les hommes modernes d'eurasie. les humains actuels non africains possèdent entre 1,5 et 2,1 % de gènes néandertaliens, acquis par hybridation lors de leur sortie d'afrique il y a plus de 50 000 ans, et plus de 30 % du génome de néandertal survit dans l'ensemble de la population actuelle à différents endroits de notre génome[5]. certains gènes néandertaliens auraient été fixés chez l'homme moderne en raison de leur caractère adaptatif[6].

  • historique de la découverte
  • statut phylogénétique
  • histoire et répartition des néandertaliens
  • caractéristiques physiques
  • paléopathologie
  • langage et parole
  • culture et techniques
  • hybridations
  • extinction
  • l'homme de néandertal dans les œuvres de fiction
  • notes et références
  • bibliographie
  • filmographie
  • voir aussi

Homo neanderthalensis

Répartition de l'Homme de Néandertal, présence avérée :

L'Homme de Néandertal, ou Néandertalien, est une espèce éteinte du genre Homo, qui a vécu en Europe, au Moyen-Orient et en Asie centrale, jusqu'à environ 30 000 ans avant le présent. Selon une étude génétique publiée en 2016, il partage avec l'Homme de Denisova un ancêtre commun remontant à environ 450 000 ans. Cet ancêtre partage lui-même avec Homo sapiens un ancêtre commun remontant à environ 660 000 ans[1],[2],[3]. Les plus anciens Néandertaliens fossiles reconnus comme tels sont ceux de la Sima de los Huesos, datés de 430 000 ans[4],[1].

Depuis sa découverte en 1856, son statut a varié : un temps considéré comme une sous-espèce d'Homo sapiens et nommé en conséquence Homo sapiens neanderthalensis, il est aujourd'hui considéré comme une espèce à part entière nommée Homo neanderthalensis.

Particulièrement bien adapté à un environnement froid, l'Homme de Néandertal était physiquement plus robuste, plus lourd et plus trapu qu’Homo sapiens. La forme oblongue de son crâne se distingue nettement de celle de l'Homme moderne, plus globulaire. Néandertal avait un cerveau un peu plus volumineux en moyenne, mais avec un coefficient d'encéphalisation légèrement moindre.

Premier homme fossile identifié, contemporain d'Homo sapiens, l'Homme de Néandertal a longtemps pâti de jugements négatifs par rapport à l'Homme moderne. Les progrès de l'archéologie préhistorique depuis les années 1960 ont en fait révélé une espèce humaine d'un certain développement culturel. Il maitrisait différentes techniques avancées comme le collage au brai de bouleau, et certains vestiges fossiles datés de moins de 70 000 ans sont considérés comme des sépultures témoignant de rites funéraires.

De nombreux points restent encore à élucider, comme son ascendance précise ainsi que la date et les conditions de son extinction après plus de 400 000 ans d'existence. Les derniers vestiges fossiles ou archéologiques néandertaliens connus sont datés de moins de 30 000 ans, dans le sud de la péninsule Ibérique, en Crimée, et dans le Caucase. Toutefois, ces datations restent débattues au sein de la communauté scientifique.

Le séquençage de l'ADN nucléaire néandertalien réalisé depuis 2006 et publié à partir de 2010 a montré un « flux de gènes » ancien entre les hommes de Néandertal et les hommes modernes d'Eurasie. Les humains actuels non africains possèdent entre 1,5 et 2,1 % de gènes néandertaliens, acquis par hybridation lors de leur sortie d'Afrique il y a plus de 50 000 ans, et plus de 30 % du génome de Néandertal survit dans l'ensemble de la population actuelle à différents endroits de notre génome[5]. Certains gènes néandertaliens auraient été fixés chez l'Homme moderne en raison de leur caractère adaptatif[6].

Other Languages
Afrikaans: Neanderdaller
Alemannisch: Neandertaler
العربية: نياندرتال
azərbaycanca: Neandertal insanı
تۆرکجه: نئاندرتال
Boarisch: Neandertaler
беларуская: Неандэрталец
български: Неандерталец
brezhoneg: Den Neandertal
bosanski: Neandertalac
čeština: Neandertálec
Cymraeg: Neanderthal
Deutsch: Neandertaler
Zazaki: Neandertal
Ελληνικά: Νεάντερταλ
English: Neanderthal
Esperanto: Neandertala homo
فارسی: نئاندرتال
hrvatski: Neandertalac
Bahasa Indonesia: Neanderthal
Lëtzebuergesch: Neandertaler
Limburgs: Neanderthaler
lietuvių: Neandertalietis
latviešu: Neandertālietis
македонски: Неандерталец
Bahasa Melayu: Neanderthal
Plattdüütsch: Neanderdaler
Nedersaksies: Neanderthaler
Nederlands: Neanderthaler
norsk nynorsk: Neandertalarar
ਪੰਜਾਬੀ: ਨੀਐਂਡਰਥਾਲ
پنجابی: نیاندرتھال
русский: Неандерталец
саха тыла: Палеоантроп
srpskohrvatski / српскохрватски: Neandertalac
Simple English: Neanderthal
slovenščina: Neandertalec
српски / srpski: Неандерталац
Tagalog: Neandertal
Türkçe: Neandertal
татарча/tatarça: Neandertal
українська: Неандерталець
oʻzbekcha/ўзбекча: Neandertallar
vepsän kel’: Neandertalin ristit
Tiếng Việt: Người Neanderthal
Winaray: Neandertal
Yorùbá: Neanderthal