Histoire de la Lituanie

La Lituanie de Mindaugas à nos jours.

L'histoire de la Lituanie commence véritablement avec l'unification des tribus lituaniennes païennes par Mindaugas, au milieu du e siècle, en vue de lutter contre les chevaliers teutoniques et les chevaliers porte-glaives. À partir du règne de Vytenis (en), qui débute vers 1290, et jusqu'au début du XVe siècle, le grand-duché de Lituanie profite de la disparition de la Rus' de Kiev pour étendre fortement ses frontières vers l'est et le sud, dans tout le bassin du Dniepr, jusqu'à la mer Noire. Cette période est marquée par la christianisation de la population, qui se convertit au catholicisme ou à l'orthodoxie, par le biais de son élite politique.

En 1386, le grand-duc de Lituanie, Ladislas II Jagellon, épouse la princesse de Pologne, Hedwige, et se convertit au catholicisme. Ce mariage crée l'union de Pologne-Lituanie qui aboutira en 1569 à la création de la république des Deux Nations. Cette union conduit à une forte acculturation de l'élite politique qui adhère à la culture et à la langue polonaises. Le grand-duché de Lituanie perd alors peu à peu de son autonomie dans la fédération, jusqu'à être complètement intégré à la Pologne par la Constitution polonaise du 3 mai 1791.

Après les trois partages de la Pologne à la fin du XVIIIe siècle, le pays cesse d'exister politiquement en 1795. Le territoire de la Lituanie est alors intégré à l'Empire russe, jusqu'à son indépendance le 16 février 1918, permise par la défaite russe face à l'Allemagne. La nouvelle république disparaît en juin 1940 du fait l'occupation soviétique durant la Seconde Guerre mondiale. Après une période d'occupation de l'Allemagne nazie (1941-1944), la Lituanie est à nouveau soviétique de 1945 à 1990. Elle n'a retrouvé son indépendance qu'au début des années 1990.

Other Languages