Histoire de Béjaïa

Un des châteaux de Bougie.

Située au cœur de l’espace méditerranéen, Béjaïa, ville d' Algérie qui donna son nom aux petites chandelles (les bougies) [1] et à partir de laquelle les chiffres arabes ont été popularisés en Europe, renferme de nombreux sites naturels et vestiges historiques, qui témoignent encore aujourd’hui des fastes de sa longue histoire. Son tissu urbain est caractérisé par une continuité ininterrompue d’occupation depuis l’ Antiquité. En effet, l’occupation préhistorique de la région de Béjaïa est remarquable par les nombreux sites et gisements ibéromaurusiens (de -200 000 à -10 000 ans) que l’on rencontre, notamment dans les Babors septentrionaux. Sous forme de semis d’industries de plein air ou d’habitats d’ abris sous roche, ces gisements ont livré de nombreux restes humains se rapportant à la première nappe d’ Homo sapiens d’ Afrique du Nord, l’Homme de Mechta-Afalou, des industries, des structures d’habitats et surtout, des manifestations artistiques.

Other Languages