Hippodrome de Constantinople

Hippodrome de Constantinople
Hippodrome of Constantinople 1.jpg

L'hippodrome de Constantinople aujourd'hui

Présentation
Type
Style
Construction
203 ap. J.-C.
Reconstruction
203 ap. J.-C.
Commanditaire
Envergure
Longueur : 450 m
Largeur : 117,5 m extérieur / 79,5 m intérieure
Capacité : 100 000 places
Statut patrimonial
Localisation
Adresse
Place du Sultan-Ahmet, Constantinople (actuelle Istanbul)
Fatih
Flag of Turkey.svg Turquie
Coordonnées

Géolocalisation sur la carte : Istanbul

(Voir situation sur carte : Istanbul)
Point carte.svg

L'hippodrome de Constantinople est l'arène hippique monumentale de la capitale de l'Empire byzantin, dans laquelle se déroulaient des courses de chars et d'autres manifestations. Sa construction est commencée par l'empereur Septime Sévère dans la ville qui s'appelait encore Byzance, pour être achevée par Constantin Constantin Ier pour sa nouvelle capitale, Constantinople. L'hippodrome a été ensuite utilisé jusqu'à la fin du XIIe siècle, avant d'être partiellement incendié par les Croisés en 1203. Aujourd'hui, les vestiges de l'hippodrome sont visibles sur la place du Sultan-Ahmet (« Sultanahmet Meydanı », également appelée « At Meydanı » — place aux chevaux) à İstanbul.

Description

Structure générale

Plan de l'hippodrome dans le centre de Constantinople.

Architecturalement, l'hippodrome de Constantinople est un cirque romain conforme au modèle du Circus Maximus à Rome : en forme d'épingle à cheveux, l'édifice comprend une arène bordée de gradins formant une courbe semi-circulaire à son extrémité sud-ouest (la sphendonè) tandis que l'extrémité nord-est est occupée par les carceres (en grec, kankella ou aussi thyrai), les stalles de départ des chars, au nombre de douze, situées à peu près à l'emplacement de l'actuelle fontaine de Guillaume II.

L'arène est divisée en deux pistes par une barrière, la spina (en grec, euripos), sur laquelle se dressaient de nombreuses colonnes et statues. À l'extrémité nord de la spina se trouvait la borne des Verts, à son extrémité sud celle des Bleus.

Les gradins étaient aménagés sur des passages voûtés faisant le tour de l'arène, excepté du côté des carceres. Au sommet des gradins courait un long portique. Légèrement excentré vers le sud du côté oriental des gradins se trouvait la Kathisma (en grec), la loge monumentale de l'empereur, l'équivalent du pulvinar au Circus Maximus. Cette structure à deux niveaux comprenait, outre la loge proprement dite, une salle de réception, et communiquait directement avec le Grand palais situé immédiatement à l'est (voir plan ci-contre), par un escalier en colimaçon (en grec, kochlias) dont l'accès était barré par deux portes de bronze.

La longueur totale de l'édifice n'est pas connue précisément en raison de sa destruction, mais devait approcher 450 mètres. La section fouillée de la sphendonè permet en revanche de donner la largeur précise du monument : 117,50 m pour la largeur extérieure, et 79,50 m pour la largeur intérieure[2].

On estime la capacité d'accueil de l'édifice de 30 à 50 000 spectateurs environ, soit le dixième de la population de la ville[3].

Ornementation

La place de l'hippodrome vers 1574, avec les trois monuments subsistants de la spina : l'obélisque de Théodose, la colonne serpentine (avant la chute de ses têtes en 1700) et l'obélisque « muré »

Comme la plupart des monuments édifiés par Constantin Constantin Ier dans sa nouvelle capitale, l'hippodrome était décoré de nombreuses sculptures apportées spécialement des grands sanctuaires et des cités de l'Orient grec. Très peu d'entre eux ont survécu.

Les chevaux de bronze de Constantin chevaux de bronze de Constantin Ier, qui faisaient partie d'un quadrige se trouvant probablement au-dessus des carceres, ont été transportés à Venise après le sac de Constantinople en 1204 à titre de butin de guerre et installés sur la façade de la basilique Saint-Marc.

Trois monuments qui ornaient la barrière centrale (spina) existent encore in situ :

Other Languages
azərbaycanca: Sultanəhməd meydanı
Bahasa Indonesia: Hipodrom Konstantinopel
íslenska: Paðreimur
norsk: At Meydani
srpskohrvatski / српскохрватски: Hipodrom u Carigradu