Hip-hop expérimental

Hip-hop expérimental
Origines stylistiquesHip-hop alternatif[1], musique expérimentale, musique d'avant-garde, neo-psychedelia, rock alternatif, musique électronique, acid jazz, folk
Origines culturellesMilieu des années 1980[1] ; États-Unis
Instruments typiquesChant, guitare, instruments de musique électronique, batterie
PopularitéRestreinte au début et à la fin des années 1990, largement underground depuis la fin des années 2000
Voir aussiAvanthop, hip-hop psychédélique

Sous-genres

Hip-hop underground, trip hop, hipster-hop, nerdcore, hip-hop industriel

Le hip-hop expérimental, ou abstract hip-hop, est un courant du hip-hop[1] se démarquant du reste de la scène rap par de nombreux aspects : thèmes très éloignés des préoccupations habituelles du hip-hop (faits de société, gangs, criminalité, politique, inégalités) et où l'on retrouve plus volontiers des paroles poétiques, abstraites, en général dénuées de tout message velléitaire et/ou engagé, mais chargées d'une substance se voulant éthérée, subtile, lyrique. Cependant la majorité des productions relevant du hip-hop expérimental sont complètement dénuées de paroles, auquel cas on désigne parfois ce sous-genre comme 'hip-hop instrumental. En effet, le genre musical est une totale mise en avant des DJ et Beat-makers qui se détachent du côté lyrique pour produire une musique plus libre et plus riche[2].