Higurashi no naku koro ni

Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Higurashi no naku koro ni
Image illustrative de l'article Higurashi no naku koro ni

Éditeur07th Expansion
Développeur07th Expansion
ConcepteurRyūkishi07

GenreVisual Novel, Sound Novel, Policier, Horreur
Plate-formePC (Windows)
ContrôleSouris

MoteurNScripter

Higurashi no naku koro ni (ひぐらしのなく頃に?, Quand les cigales pleurent), aussi connu en France sous les titres Hinamizawa, le village maudit[1] pour l’anime et le sanglot des cigales[2] pour le jeu vidéo, est une série de dōjin-games de type sound novel publiée par le cercle 07th Expansion, sur PC (2002-2006) et PS2 (février 2007).Une adaptation animée homonyme, réalisée par Studio DEEN et produite par Geneon Entertainment, fut diffusée au Japon d'avril à septembre 2006 et totalise 26 épisodes.Cet animé est édité en France par Anima. Une seconde saison de 24 épisodes nommée Higurashi no naku koro ni kai a été diffusée au Japon de juillet à décembre 2007. Une série d'OAV, faisant office d'épilogue, basée sur Higurashi no naku koro ni Rei, un disque bonus, est en cours de production. Sa sortie en DVD au Japon est prévue pour l'hiver 2008[3].

Le jeu est un des plus gros succès du jeu amateur au Japon, avec plus de 100 000 copies vendues, un score jamais atteint depuis le jeu amateur Tsukihime du cercle TYPE-MOON. Il allie horreur et mystère, occultant volontairement le plus de points possibles de l'intrigue, afin de laisser les joueurs essayer de deviner les secrets du scénario[réf. nécessaire].

Le premier chapitre, Onikakushi-hen, fut publié le et le huitième et dernier chapitre, Matsuribayashi-hen, le 13 août 2006. Plusieurs arcs complémentaires ont été créés sous forme de jeux ou de manga pour ajouter à l'histoire.

Deux adaptations en film live ont également été réalisées par Ataru Oikawa, producteur de la série des films Tomié : Higurashi no naku koro ni en 2008 et Higurashi no naku koro ni: Chikai en 2009.

Other Languages