Henri Poincaré

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Poincaré.

Jules Henri Poincaré [a] est un mathématicien, physicien, philosophe et ingénieur français, né le à Nancy et mort le à Paris. Il a réalisé des travaux d'importance majeure en optique et en calcul infinitésimal. Ses avancées sur le problème des trois corps en font un fondateur de l'étude qualitative [b] des systèmes d' équations différentielles et de la théorie du chaos ; il est aussi un précurseur majeur de la théorie de la relativité restreinte et de la théorie des systèmes dynamiques. Il est considéré comme un des derniers grands savants universels, maîtrisant en particulier l'ensemble des branches des mathématiques de son époque [2].

Biographie

Henri Poincaré est le fils d'Émile Léon Poincaré [3], doyen de la faculté de médecine de Nancy, et de son épouse Marie Pierrette Eugénie Launois [1], [4]. Il est le neveu de Nicolas Antonin Hélène Poincaré [5], [c], ce qui en fait le cousin germain des fils de ce dernier : l'homme politique et président de la République française Raymond Poincaré [5] et Lucien Poincaré, directeur de l'Enseignement secondaire au ministère de l'Instruction publique et des Beaux-Arts. La sœur d’Henri, Aline Poincaré, épousa le philosophe Émile Boutroux [6].

À cinq ans, il contracte la diphtérie, le laissant paralysé durant cinq mois, ce qui l'incite à se plonger dans la lecture [7]. Élève d'exception au lycée impérial de Nancy, il obtient le , le baccalauréat ès lettres, mention « Bien », et le son baccalauréat ès sciences, où il faillit être refusé à cause d'un zéro en composition de mathématiques [8]. Il semblerait qu’il soit arrivé en retard et ait mal compris le sujet, un problème sur les séries convergentes [9], domaine dans lequel il apportera des contributions importantes. Mais il se rattrape brillamment à l'oral et est finalement admis avec une mention « Assez Bien ». Poincaré se relève de ce mauvais pas en classes préparatoires [d], où il remporte deux fois consécutivement le concours général de mathématiques. Malgré son inaptitude sportive et artistique et une épreuve de géométrie descriptive qu'il aurait ratée, il se classe premier au concours d'entrée à l' École polytechnique [1] le . Son rang lui vaut un grade de sergent-major. À ce titre, il est « missaire » et président de la commission des Cotes [10]. Il sort deuxième de l'École Polytechnique [1] en 1875 et, le de la même année, il entre comme élève-ingénieur à l' École des mines de Paris, étant membre du Corps des mines ; il est licencié ès sciences le . Il sort de l'École des mines le , classé 3e sur les trois élèves du Corps des mines [11], [12]. Nommé ingénieur des mines de 3e classe le à Vesoul, il obtient, le , le doctorat ès sciences mathématiques à la faculté des sciences de Paris, et devient chargé de cours d'analyse à la faculté des sciences de Caen le .

Deux ans plus tard, il obtient ses premiers résultats marquants en mathématiques (sur la représentation des courbes et sur les équations différentielles linéaires à coefficients algébriques), et rapidement, il s'intéresse à l'application de ses connaissances mathématiques en physique et plus particulièrement en mécanique.

Il retourne à Paris en 1881 comme maître de conférences d'analyse à la faculté des sciences de Paris.

Henri Poincaré épouse le Louise Poulain d'Andecy, petite-fille d' Isidore Geoffroy Saint-Hilaire, arrière-petite-fille d' Étienne Geoffroy Saint-Hilaire. Quatre enfants naissent de cette union entre 1887 et 1893 : Jeanne (1887-1974), future épouse de Léon Daum, Yvonne (1889-1939), Henriette (1890-1970), et Léon (1893-1972), également polytechnicien (promotion 1913), ensuite ingénieur général de l'air.

Il est nommé répétiteur d'analyse à l'École polytechnique le , charge qu'il occupe jusqu'à sa démission en . Nommé à la chaire de « mécanique physique et expérimentale » le , il la quitte pour la chaire de « physique mathématique et de calcul des probabilités » en , succédant ainsi à Gabriel Lippmann.

Il est président de la Société mathématique de France en .

Il est élu membre de l' Académie des sciences en . Il devient membre du Bureau des longitudes en et est nommé ingénieur en chef des mines. En , il obtient la chaire « d’astronomie mathématique et de mécanique céleste » à la faculté des sciences de Paris, succédant à Félix Tisserand qui vient de mourir.

Il est sociétaire de la Société des sciences de Nancy [13], [14] et membre associé de l' académie de Stanislas [15].

Il est à nouveau président de la Société mathématique de France en .

Il est, en , le premier lauréat de la médaille Sylvester de la Royal Society. Il est président de la Société française de physique en .

Le , Henri Poincaré est nommé professeur d'astronomie générale sans traitement à l'École polytechnique, ceci afin d'éviter la suppression de la chaire.

De à , il applique ses travaux à la télégraphie sans fil, ce qui permet d'établir l'existence de régimes d'ondes entretenues [16], [17].

Accumulant les honneurs, il est élu à l'Académie française le 5 mars 1908, il participe à de nombreux congrès et conférences jusqu'à la fin de sa vie. Il meurt le au 63 rue Claude-Bernard d'une embolie suite à une opération pour traiter une hypertrophie de la prostate [9], décelée dès 1908 [7].

Other Languages
адыгабзэ: Анри Пуанкаре
Alemannisch: Henri Poincaré
asturianu: Henri Poincaré
azərbaycanca: Anri Puankare
беларуская: Анры Пуанкарэ
български: Анри Поанкаре
bosanski: Henri Poincaré
čeština: Henri Poincaré
Ελληνικά: Ανρί Πουανκαρέ
Esperanto: Henri Poincaré
español: Henri Poincaré
贛語: 般加黑
hrvatski: Henri Poincaré
Kreyòl ayisyen: Henri Poincaré
Bahasa Indonesia: Henri Poincaré
italiano: Henri Poincaré
la .lojban.: aris.puakares
Kabɩyɛ: Henri Poincaré
Lëtzebuergesch: Henri Poincaré
lietuvių: Henri Poincaré
latviešu: Anrī Puankarē
Malagasy: Henri Poincaré
македонски: Анри Поенкаре
Mirandés: Henri Poincaré
မြန်မာဘာသာ: အွန်ရိ ပွန်ကာရေ
Nederlands: Henri Poincaré
norsk nynorsk: Henri Poincaré
Piemontèis: Henri Poincaré
português: Henri Poincaré
română: Henri Poincaré
srpskohrvatski / српскохрватски: Henri Poincaré
Simple English: Henri Poincaré
slovenčina: Henri Poincaré
slovenščina: Henri Poincaré
српски / srpski: Анри Поенкаре
Türkçe: Henri Poincaré
українська: Анрі Пуанкаре
oʻzbekcha/ўзбекча: Henri Poincaré
Tiếng Việt: Henri Poincaré
Yorùbá: Henri Poincaré
文言: 龐加萊
Bân-lâm-gú: Henri Poincaré
粵語: 龐加萊