Hayabusa (sonde spatiale)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hayabusa.
Hayabusa
Description de cette image, également commentée ci-après
Vue d'artiste de la sonde Hayabusa sur le point de prendre contact avec le sol de l'astéroïde avec sur sa gauche, le mini-robot Minerva.
Données générales
OrganisationJAXA Drapeau : Japon
DomaineMission de retour d'échantillon d'astéroïde, technologie
StatutMission achevée
LancementLe (13h29 JST)
LanceurM-V
Fin de mission
Durée de vie7 ans, 1 mois et 4 jours
Identifiant COSPAR2003-019A
SiteSite officiel
Caractéristiques techniques
Masse au lancement510 kg
Principaux instruments
AMICACaméra spectromètre
LIDARAltimètre
NIRSSpectromètre pour infrarouges
XRSSpectromètre pour rayons X

Hayabusa (はやぶさ?, « faucon pèlerin » en japonais), ou MUSES-C pour Mu Space Engineering Spacecraft C, est une sonde spatiale de l'Agence d'exploration aérospatiale japonaise (JAXA), ayant pour objectif l'étude du petit astéroïde Itokawa et la validation de plusieurs techniques d'exploration robotique innovantes. Pour sa mission, la sonde, qui pèse 510 kg, embarque plusieurs instruments scientifiques ainsi qu'un atterrisseur de petite taille pesant 600 grammes. L'objectif le plus ambitieux du projet est le retour sur Terre d'un échantillon de quelques grammes prélevés sur le sol de l'astéroïde.

Lancée en 2003, la sonde atteint Itokawa en 2005 et étudie ses caractéristiques à l'aide des instruments embarqués. Plusieurs tentatives d'atterrissage, dont deux sont menées jusqu'au bout, ne parviennent pas à prélever un échantillon : la manœuvre, menée de manière autonome par la sonde, est rendue difficile par la très faible gravité d'Itokawa. Un peu de poussière a malgré tout été collectée. La sonde prend le chemin du retour vers la Terre pour ramener la capsule contenant d'éventuels échantillons. Plusieurs incidents de fonctionnement, qui affectent notamment sa propulsion, diffèrent la date d'arrivée initialement prévue en 2007. La capsule contenant les échantillons s'est détachée de la sonde à faible distance de la Terre le avant de réaliser une rentrée atmosphérique et d'atterrir sur le sol australien comme prévu.

À la suite des sondes spatiales américaines l'ayant expérimenté auparavant, Hayabusa confirme la capacité des moteurs ioniques à assurer la propulsion principale d'engins chargés de missions d'exploration du système solaire. Malgré leur poussée très modeste (moins d'un gramme), ces moteurs ont accéléré la sonde de plus de 3,5 km/s en consommant 50 kg de combustible. Les équipes de l'agence spatiale japonaise ont démontré leur savoir-faire en parvenant à ramener à bon port un engin privé à la fois des deux tiers de son système de contrôle d'attitude, de sa propulsion chimique et d'une partie de sa propulsion principale. Quelque 1500 particules de très petite taille (<10 micromètres) collectées sur le sol de l'astéroïde sont en cours d'analyse. Hayabusa a également contribué à améliorer de manière significative la connaissance des astéroïdes grâce aux mesures effectuées à l'aide de ses instruments scientifiques et aux photos à haute résolution prises sur place.

Other Languages
العربية: هايابوسا
bosanski: Hayabusa
català: Hayabusa
čeština: Hajabusa (sonda)
Ελληνικά: Χαγιαμπούσα
English: Hayabusa
Esperanto: Hajabusa
eesti: Hayabusa
فارسی: هایابوسا
galego: Hayabusa
עברית: היאבוסה
Bahasa Indonesia: Hayabusa
italiano: Sonda Hayabusa
Lëtzebuergesch: Hayabusa (Raumsond)
latviešu: Hayabusa
Bahasa Melayu: Hayabusa
Nederlands: Hayabusa (sonde)
norsk nynorsk: Hayabusa
norsk: Hayabusa
português: Hayabusa
română: Hayabusa
Simple English: Hayabusa
slovenčina: Hajabusa
தமிழ்: ஹயபுசா
Türkçe: Hayabusa
українська: Хаябуса
中文: 隼鸟号