Hathor

Hathor
Divinité égyptienne
La déesse Hathor
La déesse Hathor
Caractéristiques
Autre(s) nom(s)Athyr
Nom en hiéroglyphes
O7D2
r
C9

ou
O10

ou[1]
O6X1
D2
Translittération HannigḤw.t-Ḥr
Représentationvache, ou femme portant le disque solaire entre ses cornes
Groupe divinOgdoade d'Hermopolis
ParèdreHorus
Culte
Région de culteÉgypte antique
Temple(s)Denderah
Lieu principal de célébrationEdfou
Symboles
Attribut(s)Ménat (collier à contrepoids), disque solaire encadré de cornes, sistre
Animalvache
Couleurturquoise

Dans la mythologie égyptienne, Hathor (du grec ancien Ἅθωρ / Háthôr signifiant « Maison d'Horus ».)[2], est la déesse de l'amour, de la beauté, de la musique, de la maternité et de la joie[3].

C'est à l'origine une déesse céleste confondue avec Nout. remplace Shou en tant que père de Geb et Nout. Ainsi, Nout assume en partie la fonction de Hathor comme maîtresse du sycomore, l'arbre qui assure aux défunts boisson et nourriture, et Hathor est représentée partiellement comme une déesse céleste. Son attribut est le ménat (collier à contrepoids). Considérée comme l'œil de Rê, c'est elle qui, dans la version de l'Ogdoade d'Hermopolis, châtie les humains.

Mais elle est plus connue en tant que déesse des festivités et de l'amour. Dans ce rôle, elle est vénérée à Dendérah et associée au dieu Horus, dans la ville d'Edfou. Elle est représentée sous les traits d'une vache, ou d'une femme portant le disque solaire entre ses cornes.

Hathor a pour parèdre Horus (son nom signifie « Demeure du dieu Horus », ce qui fait d'elle l'épouse du dieu-faucon) et pour fils Harsomtous (surnommé Horus le jeune) et Ihy.

Elle est une des déesses les plus populaires et importantes durant tout le long de l'histoire de l'Égypte antique, et est vénérée aussi bien par la famille royale (elle est la nourrice du pharaon) que par les gens du commun, dans les tombes desquels elle est décrite comme « maîtresse de l'Ouest », accueillant le mort dans sa nouvelle vie[4]. Elle aide aussi les femmes à donner naissance[4], et est la déesse patronne des mineurs[5].

Elle est également vénérée hors d'Égypte : elle porte les titres de « dame de Nubie », « reine de Libye », « épouse de Syrie » et « grande de Palestine ». Elle est intégrée très tôt au panthéon phénicien en grande « dame de Byblos », mais aussi reine du pays de Pount.

Other Languages
Afrikaans: Hathor
العربية: حتحور
مصرى: حاتحور
asturianu: Hathor
azərbaycanca: Hathor
български: Хатор
བོད་ཡིག: ཧ་ཐུའོ་ཨེར།
bosanski: Hathor
català: Athor
čeština: Hathor
Cymraeg: Hathor
dansk: Hathor
Ελληνικά: Άθωρ
English: Hathor
Esperanto: Hatoro
español: Hathor
eesti: Hathor
euskara: Hathor
فارسی: حاثور
suomi: Hathor
Gaeilge: Határ
galego: Hathor
עברית: חתחור
hrvatski: Hathor
magyar: Hathor
Bahasa Indonesia: Hathor
íslenska: Haþor
italiano: Hathor
日本語: ハトホル
ქართული: ჰატჰორი
한국어: 하토르
Latina: Hathor
lumbaart: Hathor
lietuvių: Hator
latviešu: Hatora
македонски: Хатор
മലയാളം: ഹാത്തോർ
Bahasa Melayu: Dewi Hathor
Nederlands: Hathor (godin)
norsk: Hathor
occitan: Hot Her
polski: Hathor
português: Hator
română: Hathor
русский: Хатхор
sicilianu: Hathor
Scots: Hathor
سنڌي: حتحور
srpskohrvatski / српскохрватски: Hator
Simple English: Hathor
slovenčina: Hathor
slovenščina: Hator
српски / srpski: Хатор
svenska: Hathor
தமிழ்: ஆத்தோர்
Tagalog: Hathor
Türkçe: Hathor
українська: Хатхор
اردو: حتحور
Tiếng Việt: Hathor
Winaray: Hathor
მარგალური: ჰატჰორი
中文: 哈索尔