Harry S. Truman

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Truman.

Harry Truman
Illustration.
Harry Truman en 1947.
Fonctions
33e président des États-Unis

(7 ans, 9 mois et 8 jours)
Élection2 novembre 1948
Vice-présidentAucun (1945-1949)
Alben W. Barkley (1949-1953)
GouvernementAdministration Truman
PrédécesseurFranklin D. Roosevelt
SuccesseurDwight D. Eisenhower
34e vice-président des États-Unis

(2 mois et 23 jours)
Élection7 novembre 1944
PrésidentFranklin D. Roosevelt
GouvernementAdministration F. D. Roosevelt
PrédécesseurHenry A. Wallace
SuccesseurAlben W. Barkley
Sénateur des États-Unis
pour le Missouri

(10 ans et 14 jours)
PrédécesseurRoscoe C. Patterson
SuccesseurFrank P. Briggs
Biographie
Nom de naissanceHarry S. Truman
Date de naissance
Lieu de naissanceLamar (Missouri, États-Unis)
Date de décès (à 88 ans)
Lieu de décèsKansas City (Missouri, États-Unis)
NationalitéAméricaine
Parti politiqueParti démocrate
ConjointBess Truman
(1919-1972)
EnfantsMargaret Truman
ProfessionMercier
ReligionBaptisme

Signature de Harry Truman

Seal of the Vice President of the United States.svg Seal of the President of the United States.svg
Présidents des États-Unis
Vice-présidents des États-Unis

Harry S. Truman, né le à Lamar (Missouri) et mort le à Kansas City (Missouri), est un homme d'État américain, 33e président des États-Unis en fonction de 1945 à 1953.

Élu comme vice-président de Franklin D. Roosevelt en 1944, il lui succède à sa mort le 12 avril 1945. Truman préside à la fin de la Seconde Guerre mondiale et lors de la montée des tensions avec l'Union soviétique qui se transforme en guerre froide.

Il passe la plus grande partie de sa jeunesse dans la ferme familiale. Durant la Première Guerre mondiale, il combat en France en tant qu'officier d'artillerie dans une unité de la garde nationale. Après la guerre, il possède brièvement une mercerie et rejoint la machine politique démocrate de Tom Pendergast (en) à Kansas City dans le Missouri. Il est d'abord élu à des fonctions dans l'État avant de remporter un siège de sénateur fédéral en 1934. Il accède à la notoriété nationale durant la guerre en tant que président du comité Truman qui enquête sur les gaspillages, les fraudes et la corruption dans les contrats militaires.

Alors que l'Allemagne capitule quelques semaines après l'accession à la présidence de Truman, il prend la décision d'autoriser les bombardements atomiques d'Hiroshima et Nagasaki. Sa présidence marque un tournant dans la politique étrangère des États-Unis, le pays adoptant une volonté interventionniste en conjonction avec ses alliés européens. Travaillant étroitement avec le Congrès, Truman participe à la fondation des Nations unies, applique la doctrine Truman et fait voter le plan Marshall pour reconstruire l'Europe. L'alliance avec l'Union soviétique durant la guerre se transforma en une opposition ouverte dite guerre froide. Il supervise le pont aérien vers Berlin en 1948 et la création de l'OTAN en 1949. Lorsque la Corée du Nord envahit la Corée du Sud en 1950, il envoie immédiatement des troupes américaines et obtient l'approbation des Nations unies pour la guerre de Corée. Après des succès initiaux, les forces des Nations unies sont repoussées par une intervention chinoise et le conflit entre dans une impasse qui dure jusqu'à la fin de la présidence de Truman.

Harry Truman parvient à remporter de justesse l'élection présidentielle de 1948 au terme d'une bonne campagne. Cependant, devenu très impopulaire et devancé dans le New Hampshire lors de la primaire démocrate en vue de l'élection présidentielle de 1952, il renonce à se représenter pour un troisième mandat malgré sa populaire politique de Fair Deal instaurée dans la continuité du New Deal de son prédécesseur. La corruption de son administration, liée à certains membres du cabinet et du personnel de la Maison-Blanche, est une question centrale de la campagne présidentielle, à l'issue de laquelle le candidat démocrate, Adlai Stevenson, est battu par le républicain Dwight D. Eisenhower. Truman quitte ses fonctions le .

Other Languages
Afrikaans: Harry S. Truman
Alemannisch: Harry S. Truman
አማርኛ: ሃሪ ትሩማን
aragonés: Harry S. Truman
العربية: هاري ترومان
asturianu: Harry S. Truman
Aymar aru: Harry Truman
azərbaycanca: Harri Trumen
تۆرکجه: هری ترومن
žemaitėška: Harry S. Truman
Bikol Central: Harry S. Truman
беларуская: Гары Трумэн
беларуская (тарашкевіца)‎: Гары С. Труман
български: Хари С. Труман
brezhoneg: Harry S. Truman
bosanski: Harry S. Truman
català: Harry Truman
Mìng-dĕ̤ng-ngṳ̄: Harry S. Truman
čeština: Harry S. Truman
Чӑвашла: Гарри Трумэн
Ελληνικά: Χάρυ Τρούμαν
Esperanto: Harry S. Truman
español: Harry S. Truman
فارسی: هری ترومن
Gàidhlig: Harry S. Truman
客家語/Hak-kâ-ngî: Harry S. Truman
hrvatski: Harry S. Truman
interlingua: Harry S. Truman
Bahasa Indonesia: Harry S. Truman
íslenska: Harry S. Truman
italiano: Harry Truman
Basa Jawa: Harry Truman
ქართული: ჰარი ტრუმენი
қазақша: Гарри Трумэн
kernowek: Harry S. Truman
Lëtzebuergesch: Harry S. Truman
Lingua Franca Nova: Harry S. Truman
lumbaart: Harry S. Truman
lietuvių: Harry S. Truman
latviešu: Harijs Trumens
Malagasy: Harry S. Truman
македонски: Хари Труман
Bahasa Melayu: Harry S. Truman
မြန်မာဘာသာ: ဟယ်ရီ ထရူးမန်း
مازِرونی: هری اس ترومن
Plattdüütsch: Harry S. Truman
Nederlands: Harry S. Truman
norsk nynorsk: Harry S. Truman
occitan: Harry Truman
Kapampangan: Harry S. Truman
polski: Harry Truman
Piemontèis: Harry S. Truman
پنجابی: ہیری ٹرومین
português: Harry S. Truman
Runa Simi: Harry Truman
rumantsch: Harry S. Truman
română: Harry S. Truman
русский: Трумэн, Гарри
Kinyarwanda: Harry S. Truman
संस्कृतम्: हैरी ट्रूमन
sicilianu: Harry Truman
srpskohrvatski / српскохрватски: Harry S. Truman
Simple English: Harry S. Truman
slovenčina: Harry S. Truman
slovenščina: Harry S. Truman
српски / srpski: Хари Труман
Kiswahili: Harry S. Truman
Türkçe: Harry S. Truman
татарча/tatarça: Harri Truman
українська: Гаррі Трумен
oʻzbekcha/ўзбекча: Harry S. Truman
Tiếng Việt: Harry S. Truman
მარგალური: ჰარი ტრუმენი
Yorùbá: Harry S. Truman
Bân-lâm-gú: Harry S. Truman