Harry S. Truman

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Truman.
Harry Truman
Harry Truman en 1947.
Harry Truman en 1947.
Fonctions
33e président des États-Unis

(7 ans, 9 mois et 8 jours)
Élection 2 novembre 1948
Vice-président Aucun (1945-1949)
Alben W. Barkley (1949-1953)
Gouvernement Administration Truman
Prédécesseur Franklin D. Roosevelt
Successeur Dwight D. Eisenhower
34e vice-président des États-Unis

(2 mois et 23 jours)
Élection 7 novembre 1944
Président Franklin D. Roosevelt
Gouvernement Administration F. D. Roosevelt
Prédécesseur Henry A. Wallace
Successeur Alben W. Barkley
Sénateur des États-Unis
pour le Missouri

(10 ans et 14 jours)
Prédécesseur Roscoe C. Patterson  (en)
Successeur Frank P. Briggs  (en)
Biographie
Nom de naissance Harry S. Truman
Date de naissance
Lieu de naissance Lamar, Missouri
( États-Unis)
Date de décès (à 88 ans)
Lieu de décès Kansas City, Missouri
( États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti démocrate
Conjoint Bess Truman
(1919-1972)
Enfants Margaret Truman
Profession Mercier
Religion Baptisme

Signature de Harry Truman

Seal of the Vice President of the United States.svg Seal of the President of the United States.svg
Présidents des États-Unis
Vice-présidents des États-Unis

Harry S. Truman, né le à Lamar ( Missouri) et mort le à Kansas City ( Missouri), est un homme d'État américain, 33e président des États-Unis en fonction de 1945 à 1953.

Élu comme vice-président de Franklin D. Roosevelt en 1944, il lui succède à sa mort le 12 avril 1945. Truman préside à la fin de la Seconde Guerre mondiale et lors de la montée des tensions avec l' Union soviétique qui se transforme en guerre froide.

Il passe la plus grande partie de sa jeunesse dans la ferme familiale. Durant la Première Guerre mondiale, il combat en France en tant qu'officier d'artillerie dans une unité de la garde nationale. Après la guerre, il possède brièvement une mercerie et rejoint la machine politique démocrate de Tom Pendergast  (en) à Kansas City dans le Missouri. Il est d'abord élu à des fonctions dans l'État avant de remporter un siège de sénateur fédéral en 1934. Il accède à la notoriété nationale durant la guerre en tant que président du comité Truman qui enquête sur les gaspillages, les fraudes et la corruption dans les contrats militaires.

Alors que l'Allemagne capitule quelques semaines après l'accession à la présidence de Truman, il prend la décision d'autoriser les bombardements atomiques d'Hiroshima et Nagasaki. Sa présidence marque un tournant dans la politique étrangère des États-Unis, le pays adoptant une volonté interventionniste en conjonction avec ses alliés européens. Travaillant étroitement avec le Congrès, Truman participe à la fondation des Nations unies, applique la doctrine Truman et fait voter le plan Marshall pour reconstruire l'Europe. L'alliance avec l'Union soviétique durant la guerre se transforma en une opposition ouverte dite guerre froide. Il supervise le pont aérien vers Berlin en 1948 et la création de l' OTAN en 1949. Lorsque la Corée du Nord envahit la Corée du Sud en 1950, il envoie immédiatement des troupes américaines et obtient l'approbation des Nations unies pour la guerre de Corée. Après des succès initiaux, les forces des Nations unies sont repoussées par une intervention chinoise et le conflit entre dans une impasse qui dure jusqu'à la fin de la présidence de Truman.

Harry Truman parvient à remporter de justesse l' élection présidentielle de 1948 au terme d'une bonne campagne. Cependant, devenu très impopulaire et devancé dans le New Hampshire lors de la primaire démocrate en vue de l' élection présidentielle de 1952, il renonce à se représenter pour un troisième mandat malgré sa populaire politique de Fair Deal instaurée dans la continutié du New Deal de son prédécesseur. La corruption de son administration, liée à certains membres du cabinet et du personnel de la Maison-Blanche, est une question centrale de la campagne présidentielle, à l'issue de laquelle le candidat démocrate, Adlai Stevenson, est battu par le républicain Dwight D. Eisenhower. Truman quitte ses fonctions le .

Jeunesse et début de carrière

Enfance

Portrait du jeune Truman portant un nœud papillon
Truman à l'âge de treize ans.

Harry S. Truman est né le 8 mai 1884 à Lamar dans le Missouri. Il est le premier des trois enfants de John Anderson Truman (1851-1914) et de Martha Ellen Young Truman (1852-1947). Ses parents choisissent le prénom Harry d'après le frère de sa mère, Harrison « Harry » Young (1846-1916) [1]. En désaccord sur le second prénom, ils choisissent l'initiale « S » d'après ses deux grands-pères, Anderson Shipp Truman et Solomon Young. Le « S » n'est donc pas l'initiale d'un nom, ce qui était une pratique courante chez les Américains d'ascendance irlando-écossaise [2], [3]. Harry a un frère, John Vivian (1886-1965) et une sœur, Mary Jane (1889-1978) [4].

John Truman était un agriculteur et un marchand de bétail. La famille vit à Lamar jusqu'à ce qu'Harry soit âgé de dix mois, puis s'installe dans une ferme près de Harrisonville. Elle déménage ensuite à Belton, puis en 1887 dans la ferme de 240 ha de ses grands-parents à Grandview [5]. Lorsque Truman a six ans, ses parents déménagent à Independence pour qu'il puisse participer à l'école dominicale de l'église presbytérienne. Truman n'ira pas à l'école traditionnelle avant d'avoir huit ans [6].

Durant sa jeunesse, Truman s'intéresse à la musique, la lecture et l'histoire sous l'impulsion de sa mère avec qui il restera très proche. Durant sa présidence, il lui demandera des conseils tant politiques que personnels [7]. Il se lève chaque matin à cinq heures pour s'exercer au piano qu'il étudie deux fois par semaine jusqu'à ses quinze ans [8]. Grâce à des relations de son père actives dans le parti démocrate, Truman est garçon d'honneur à la convention démocrate de 1900 à Kansas City [9], [10].

Diplômé du lycée d'Independence en 1901, Truman travaille comme chronométreur sur le chemin de fer de Santa Fé et dort dans les campements de vagabonds près des voies ferrées [11]. Il travaille ensuite dans des bureaux et est brièvement employé dans le bureau de tri du journal Kansas City Star. Il retourne à la ferme de Grandview en 1906 où il reste jusqu'à son entrée dans l'armée en 1917 [12]. Durant cette période, il courtise Bess Wallace. Il la demande en mariage en 1911 mais elle refuse. Truman dit qu'avant de la demander à nouveau, il voulait gagner plus d'argent qu'un simple fermier [13].

Truman fut le dernier président américain à ne pas avoir de diplôme universitaire. Tandis que ses amis de lycée s'inscrivent à l'université de l'État en 1901, Truman s'inscrit pour sa part à l'école de commerce Spalding's Commercial College de Kansas-City mais il n'y reste qu'un semestre. En 1923-1925, il prend des cours du soir pour obtenir un diplôme de droit à la faculté de Kansas City mais il abandonne après avoir perdu son travail de fonctionnaire [14].

Première Guerre mondiale

Truman en uniforme militaire avec un casque
Truman en uniforme vers 1918

Truman avait été refusé à l' académie militaire de West Point, ce qui était un rêve d'enfance, du fait d'une mauvaise vue [14]. Il s'enrôle dans la Garde Nationale du Missouri en 1905 et y reste jusqu'en 1911. Sa candidature avait été initialement rejetée car son acuité visuelle était de 4/10 à droite et de 5/10 à gauche [15]. Il est accepté la seconde fois car il avait mémorisé le tableau [16].

À l'entrée en guerre des États-Unis dans la Première Guerre mondiale, Truman rejoint la Garde Nationale. Avant son déploiement en France, il est envoyé s'entraîner au camp Doniphan, près de Lawton dans l' Oklahoma. Il y gère la cantine du camp avec Edward Jacobson, un marchand de tissu juif de Kansas City. Dans la base voisine de Fort Sill, il rencontre le lieutenant James M. Pendergast, neveu de Thomas Joseph (Tom) Pendergast  (en), un « boss politique » [17] de Kansas City, un lien qui aura une influence profonde sur la vie de Truman [18], [19], [20], [21].

Truman devient officier, puis commandant d'une batterie dans un régiment d'artillerie en France. Son unité, la batterie D du 129e régiment d'artillerie de la 60e brigade de la 35e division d'infanterie, est connue pour ses problèmes de discipline [22]. Durant une soudaine attaque allemande dans les Vosges, des soldats commencent à s'enfuir. Truman parvient à ramener l'ordre avec des vulgarités qu'il avait « apprises alors qu'il travaillait sur le chemin de fer de Santa Fe [22] ». Sous le commandement de Truman, la batterie ne perd aucun homme [22]. Elle fournit également un soutien à la brigade blindée de George Patton durant l' offensive Meuse-Argonne de 1918 [23]. Le 11 novembre 1918, l'unité de Truman tire certains des derniers coups de la Première Guerre mondiale contre des positions allemandes avant l'entrée en vigueur de l' armistice à 11 h [24]. La guerre est une expérience importante qui développe les qualités de chef de Truman [25] et son passé militaire rendra possible sa carrière militaire dans le Missouri [22].

Other Languages
Afrikaans: Harry S. Truman
Alemannisch: Harry S. Truman
አማርኛ: ሃሪ ትሩማን
aragonés: Harry S. Truman
العربية: هاري ترومان
asturianu: Harry S. Truman
Aymar aru: Harry Truman
azərbaycanca: Harri Trumen
تۆرکجه: هری ترومن
žemaitėška: Harry S. Truman
Bikol Central: Harry S. Truman
беларуская: Гары Трумэн
беларуская (тарашкевіца)‎: Гары С. Труман
български: Хари С. Труман
brezhoneg: Harry S. Truman
bosanski: Harry S. Truman
català: Harry Truman
Mìng-dĕ̤ng-ngṳ̄: Harry S. Truman
čeština: Harry S. Truman
Чӑвашла: Гарри Трумэн
Ελληνικά: Χάρυ Τρούμαν
Esperanto: Harry S. Truman
español: Harry S. Truman
فارسی: هری ترومن
Gàidhlig: Harry S. Truman
客家語/Hak-kâ-ngî: Harry S. Truman
hrvatski: Harry S. Truman
interlingua: Harry S. Truman
Bahasa Indonesia: Harry S. Truman
íslenska: Harry S. Truman
italiano: Harry Truman
Basa Jawa: Harry S. Truman
ქართული: ჰარი ტრუმენი
қазақша: Гарри Трумэн
kernowek: Harry S. Truman
Lëtzebuergesch: Harry S. Truman
lumbaart: Harry S. Truman
lietuvių: Harry S. Truman
latviešu: Harijs Trumens
Malagasy: Harry S. Truman
македонски: Хари Труман
Bahasa Melayu: Harry S. Truman
မြန်မာဘာသာ: ဟယ်ရီ ထရူးမန်း
مازِرونی: هری اس ترومن
Plattdüütsch: Harry S. Truman
Nederlands: Harry S. Truman
norsk nynorsk: Harry S. Truman
occitan: Harry Truman
Kapampangan: Harry S. Truman
polski: Harry Truman
Piemontèis: Harry S. Truman
پنجابی: ہیری ٹرومین
português: Harry S. Truman
Runa Simi: Harry Truman
rumantsch: Harry S. Truman
română: Harry S. Truman
русский: Трумэн, Гарри
Kinyarwanda: Harry S. Truman
संस्कृतम्: हैरी ट्रूमन
sicilianu: Harry Truman
srpskohrvatski / српскохрватски: Harry S. Truman
Simple English: Harry S. Truman
slovenčina: Harry S. Truman
slovenščina: Harry S. Truman
српски / srpski: Хари Труман
Kiswahili: Harry S. Truman
Türkçe: Harry S. Truman
татарча/tatarça: Harri Truman
українська: Гаррі Трумен
oʻzbekcha/ўзбекча: Harry S. Truman
Tiếng Việt: Harry S. Truman
მარგალური: ჰარი ტრუმენი
Yorùbá: Harry S. Truman
Bân-lâm-gú: Harry S. Truman