Hanbalisme

Le hanbalisme est, avec le malikisme, le hanafisme et le chaféisme, l'un des quatre madhhabs (écoles de pensée religieuse formant le droit musulman) de l'islam sunnite.

Prônant l'origine divine du droit en réaction au mutazilisme inspiré par la philosophie grecque du VIIIe siècle, le hanbalisme doit son nom à son théoricien, l'imam Ahmed bin Hanbal (780-855). Il est l'élève de l'imam ach-Châfi`î, juriste fondateur du madhab chaféite.

En 2016, un concile, inauguré par le grand imam de l'Azhar, Ahmed al-Tayeb, rassemblant 200 personnalités sunnites du monde entier, s'est réuni dans le but de définir l’identité de ceux qui se font connaître comme « les gens du sunnisme » par opposition aux différents groupes considérés égarés. A l'issue de leurs travaux, les dignitaires sunnites ont convenu qu'au niveau du droit, les hanbalites sont bien des gens du sunnisme [1],[2].

Le hanbalisme qui est le socle du traditionalisme, est parfois présenté comme l'école la plus conservatrice de l'islam sunnite. Il est aujourd'hui représenté essentiellement en Arabie saoudite, où il a été à la source du wahhabisme[3].

Other Languages
العربية: حنابلة
azərbaycanca: Hənbəlilər
تۆرکجه: حنبلی
বাংলা: হানবালি
català: Hanbalisme
کوردی: حەنبەلی
Deutsch: Hanbaliten
English: Hanbali
Esperanto: Hanbalismo
español: Hanbalismo
euskara: Hanbali
فارسی: حنبلی
Bahasa Indonesia: Mazhab Hambali
italiano: Hanbalismo
Basa Jawa: Mazhab Hambali
ქართული: ჰანბალი
한국어: 한발파
kurdî: Hembelî
मराठी: हंबली
Bahasa Melayu: Mazhab Hanbali
Nederlands: Hanbalieten
norsk: Hanbali
polski: Hanbalici
português: Hambalismo
Scots: Hanbali
srpskohrvatski / српскохрватски: Hanbelijski mezheb
Simple English: Hanbali
shqip: Hanbeli
svenska: Hanbali
Türkmençe: Hanbali mezhebi
Türkçe: Hanbelilik
татарча/tatarça: Хәнбәли
اردو: حنبلی
oʻzbekcha/ўзбекча: Hanbaliylik
中文: 罕百里