HAL 9000

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir HAL et 9000.
HAL 9000
Personnage de fiction apparaissant dans
Odyssées de l'espace.

Capteur visuel de HAL. HAL observe l'activité dans le vaisseau grâce à des caméras, renvoyant une couleur rouge et donnant l'impression d'un œil.
Capteur visuel de HAL. HAL observe l'activité dans le vaisseau grâce à des caméras, renvoyant une couleur rouge et donnant l'impression d'un œil.

Nom original Heuristically programmed ALgorithmic Computer (HAL)
Alias Cerveau analytique de recherche et de liaison (CARL)
Origine Créé par Dr Chandra
Activité Ordinateur de bord avec une Intelligence artificielle

Créé par Arthur C. Clarke
Première apparition 2001, l'Odyssée de l'espace

HAL 9000 (CARL 500 en version française) est un personnage de fiction, un supercalculateur doté d' intelligence artificielle.

Gérant le vaisseau spatial Discovery One, le personnage apparait dans la saga des Odyssées de l'espace du romancier de science-fiction britannique Arthur C. Clarke, dont les deux premiers romans ont été adaptés au cinéma, d'abord dans 2001, l'Odyssée de l'espace de Stanley Kubrick ( 1968) et dans 2010 : L'Année du premier contact de Peter Hyams ( 1984).

Historique des apparitions

2001

Article détaillé : 2001, l'Odyssée de l'espace.

Dans 2001, l'Odyssée de l'espace, HAL est le système informatique embarqué du vaisseau spatial habité Discovery One, chargé d'enquêter à l'autre bout du système solaire sur le signal émis par le monolithe lunaire vers un point proche de Jupiter. Système avancé d' intelligence artificielle, capable de participer avec fluidité à une conversation via une interface de synthèse vocale optimisée, HAL est pour ainsi dire le sixième membre de l'équipage, apte à prendre de manière autonome des décisions et gérant tous les systèmes de navigation, de contrôle et de communication du vaisseau. Parmi les cinq membres humains de l'équipage, David « Dave » Bowman et Franck Poole se répartissent les créneaux horaires, les trois autres, Whitehead, Hunter et Kaminski étant en hibernation. En principe, HAL est capable de diriger seul le vaisseau.

Au cours de la mission, HAL annonce une défaillance mineure d'un instrument : l'un des circuits de l'antenne de communication avec la Terre, l'élément AE 35, doit être remplacé, faute de quoi il cessera d'être opérationnel dans les 72 heures. Franck effectue une sortie extravéhiculaire (EVA) pour remplacer le circuit. Mais l'examen du circuit censé être défaillant ne révèle aucune anomalie. Franck et Dave s'isolent alors dans une capsule de sortie, de telle sorte que HAL ne puisse les entendre, et s'interrogent sur la possibilité d'une défaillance, non du composant, mais de HAL lui-même, puisqu'il a commis une erreur en prédisant la panne. Ce qui signifie que l'ordinateur central du vaisseau présente un dysfonctionnement majeur. Ainsi, au cas où les fonctions « intellectuelles supérieures » de HAL devraient être « déconnectées », les deux hommes se demandent ce que celui-ci en penserait. Cependant, HAL suit leur conversation, lisant sur leurs lèvres au travers de la vitre de la capsule.

Au cours d'une sortie suivante de Franck, HAL prend le contrôle du petit véhicule d'opérations extérieures et percute volontairement l'astronaute, qui est détaché de sa drisse par le choc et propulsé dans l'espace. Dave, qui croit ce décrochage accidentel, sort le chercher dans un autre véhicule. Pendant son absence, HAL inactive les systèmes d'assistance vitaux (cardiaques, respiratoires et métaboliques) des caissons d'hibernation pour tuer les trois astronautes « endormis ». Une LED s'allume, émettant un bip dans le vaisseau vide, affichant en vain un message d'alerte : « Erreur système - Fonctions vitales en danger » (« Computer Malfunction/Life functions critical »). Puis, quand Dave revient, HAL lui refuse l'entrée du vaisseau. Dave parvient à ouvrir une écoutille de secours (emergency hatch) depuis son véhicule (HAL avait supposé, conformément à l'utilisation prévue de ces écoutilles, que cela n'était possible qu'avec un scaphandre). Dave s'introduit alors dans les unités de stockage de HAL (Logic Memory Center) et déconnecte les blocs- mémoires holographiques renfermant les couches logicielles supérieures émulant l'intelligence de HAL, ne conservant que les fonctions purement automatiques indispensables au vaisseau. HAL perd donc son apparente personnalité. Régressant progressivement au fur et à mesure que les barrettes de mémoires sont déconnectées, HAL dit à Dave « J'ai peur », semblant être conscient de l'évaporation de sa conscience : « Mon esprit s'en va, je le sens » (« My mind is going [1]... I can feel it »).

2010

Article détaillé : 2010 : L'Année du premier contact.

Dans 2010 : L'Année du premier contact, le docteur Chandra, concepteur de HAL, fait partie de l'équipe chargée d'enquêter sur le sort de Discovery. Il réactive HAL, et progressivement, le ramène à son niveau d'intelligence ancien, après avoir effacé les parties de sa mémoire correspondant aux événements de 2001. Chandra explique ensuite les raisons des crimes de HAL : HAL était chargé d'aider les humains dans leur mission, mais il devait cacher à Franck et Dave l'objet réel de la mission. Cette contradiction à ses yeux lui fit percevoir la Terre comme dangereuse. Dans l'équivalent d'un acte manqué humain, il exprima cette méfiance de la Terre qu'il cachait en déclarant défaillante l'antenne de communication avec la Terre. Puis, Dave et Franck ayant compris qu'il ne fonctionnait plus correctement, il les perçut comme une menace pour lui. Or, HAL était persuadé qu'il pouvait réaliser la mission sans eux, mais pas l'inverse, et avait été programmé pour placer la mission au-dessus de tout. Il décida donc d'éliminer les humains à bord.

À la fin de 2010, HAL doit jouer un rôle crucial dans la manœuvre permettant aux humains de fuir rapidement l'orbite de Jupiter. Mais Discovery doit être abandonné, alors que les astronautes pensent qu'il sera détruit en restant là.

Le livre et le film diffèrent sur ce point : dans le livre, Chandra parvient à convaincre HAL de jouer son rôle alors que les humains ne justifient pas leur départ précipité, illogique pour HAL qui pense qu'il y a un phénomène crucial à observer. Dans le film, Chandra confesse à HAL qu'ils fuient par peur de ce phénomène, et que HAL risque d'être détruit par ce même phénomène. HAL remercie Chandra de lui avoir dit, et joue son rôle.

Finalement, Dave, devenu un être d'énergie pure, parvient à convaincre les êtres qui l'ont fait évoluer d'en faire autant pour HAL.

2061 et 3001

Dans 2061, on retrouve HAL en même temps que Dave. Dans les précédentes années, ils ont œuvré à comprendre le monolithe. On apprend que le monolithe est un ordinateur bien plus performant que HAL, mais qui contrairement à HAL, ne pense pas.

Dans 3001, HAL et Dave ont fusionné ; on appelle l'entité résultante « Halman ». Halman aide les humains à détruire le monolithe. Son propre destin n'est pas vraiment connu, mais il a précisé qu'il disposait de plusieurs recours possibles pour ne pas être détruit lui-même.

Other Languages
български: ХАЛ 9000
کوردی: هاڵ ٩٠٠٠
čeština: HAL 9000
dansk: HAL 9000
Deutsch: HAL 9000
Ελληνικά: HAL 9000
English: HAL 9000
español: HAL 9000
فارسی: هال ۲۰۰۱
Bahasa Indonesia: HAL 9000
italiano: HAL 9000
日本語: HAL 9000
한국어: HAL 9000
latviešu: HAL 9000
Nederlands: HAL 9000
occitan: HAL 9000
polski: HAL 9000
português: HAL 9000
русский: HAL 9000
Scots: HAL 9000
සිංහල: හැල් 9000
slovenčina: HAL 9000
slovenščina: HAL 9000
српски / srpski: ХАЛ 9000
svenska: HAL 9000
Türkçe: HAL 9000
українська: HAL 9000
中文: 哈兒
Bân-lâm-gú: HAL 9000