Guinée

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guinée (homonymie).
Guinée

République de Guinée (fr)

Drapeau
Drapeau de la Guinée
Blason
Armoiries de la Guinée
Devise nationale Travail - Justice - Solidarité
Hymne national Liberté
Administration
Forme de l'État République
Président Alpha Condé [1]
Premier ministre Mamady Youla
Langues officielles Français
Capitale Conakry

9° 30′ N, 13° 43′ O

Géographie
Plus grande ville Conakry
Superficie totale 245 857  km2
( classé 77e)
Superficie en eau A préciser
Fuseau horaire UTC +0
Histoire
Indépendance de la France
Date
Démographie
Gentilé Guinéen
Population totale (2016) 12 500 000 hab.
( classé 78e)
Densité 49,2 hab./km2
Économie
Monnaie Franc guinéen ( GNF​)
Divers
Code ISO 3166-1 GIN, GN​
Domaine Internet .gn
Indicatif téléphonique +224

La Guinée, en forme longue la République de Guinée, aussi appelée « Guinée-Conakry » du nom de sa capitale pour la différencier de la Guinée-Bissau et de la Guinée équatoriale, est un pays d’ Afrique de l'Ouest. Elle a pris son indépendance de la France le .

Géographie

Carte de Guinée
Article détaillé : Géographie de la Guinée.

La Guinée se trouve sur la côte atlantique de l’Afrique de l'Ouest.

Elle est entourée de la Guinée-Bissau (385 km de frontières), du Sénégal (330 km), du Mali (858 km), de la Côte d'Ivoire (610 km), du Liberia (563 km), de la Sierra Leone (652 km) et de l' océan Atlantique.

On distingue quatre zones géographiques :

Ces quatre zones, parfois appelées « régions naturelles », ne correspondent pas aux régions administratives.

Hydrographie

Le pays compte plus de 1300 cours d'eau. De nombreux fleuves, tels le Niger, le Sénégal (Bafing), la Gambie, ainsi que leurs principaux affluents trouvent leur source en Guinée, faisant de ce pays le « château d'eau » de l’Afrique de l’Ouest. Ces cours d'eau partent des massifs guinéens (les deux vieux massifs du Fouta Djalon et la dorsale guinéenne en région forestière). La Gambie et le Bafing vont vers le Sénégal au Nord. La source du Niger est à proximité de Kobikoro, il traverse Faranah, Kouroussa et va vers le Mali au Nord-Est. Les fleuves Tinkisso, Milo, Niandan sont ses affluents en Guinée.

De nombreux fleuves côtiers descendent des massifs guinéens vers l’ouest, comme le Konkouré, ou vers le sud, comme le fleuve Mano.

De la Guinée-Bissau à Conakry, ces fleuves forment de profonds estuaires qui ont conservé les noms donnés par les explorateurs portugais au XVe siècle. Ces estuaires constituent des voies de communications à travers la mangrove de Basse-Guinée, région qui s’appelait « Rivières du Sud » au début de la colonisation par les Français, au XIXe siècle.

Le massif du Fouta Djalon offre un potentiel de production électrique. Le fleuve Konkouré, proche des villes de Mamou, Kindia et Conakry, fait l'objet d’un programme d’aménagement et un premier barrage a été inauguré en 1999 [2] ; un autre vient d'entrer en activité, le barrage de Kaleta, et un dernier plus imposant en taille et en productivité est en cours de réalisation, le barrage de Souapiti.

Relief et géologie

Topographie de la Guinée

La plaine côtière de Guinée maritime est dominée à l'Est par le massif de Benna (1 214 m), le mont Kakoulima (1 011 m) et le mont Gangan (1 117 m). La Moyenne-Guinée entoure le massif du Fouta-Djalon qui occupe environ 80 000 km2 et culmine au mont Loura (1 532 m). Il est constitué principalement de plateaux étagés souvent à plus de 1 000 m, entaillés par des vallées, dominant des plaines et dépressions jusqu'à environ 750 m. Près de Dalaba, le mont Kavendou est à 1 421 m. Le massif du Fouta Djalon est principalement constitué de grès siliceux et de schistes mais d'importantes surfaces sont recouvertes par des cuirasses ferrugineuses ou bauxitiques. À l'est du Fouta Djalon, la Haute-Guinée est un bassin schisteux avec quelques sommets isolés. La Guinée forestière juxtapose des massifs élevés aux versants abrupts, mont Simandou  (en) et mont Nimba, des bas plateaux et des plaines, des bas-fonds et des vallées inondables [3].

Le point culminant est le le mont Nimba (1 752 m), proche du Liberia. Il est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO.

La Guinée possède de nombreuses ressources. Cette abondance des ressources, notamment minières, lui vaut l'appellation de « scandale géologique » [4]. La Guinée est le premier pays mondial pour ses réserves prouvées de bauxite, le deuxième derrière l’Australie pour la production. Le très riche gisement de Sangarédi, à proximité de Boké, est exploité par la Compagnie des bauxites de Guinée. Le pays dispose également d’or (en Haute Guinée), de fer, de diamants, de pétrole et d’uranium.

La réserve inexploitée de fer de Simandou, à l'est de Kissidougou, devrait être exploitée par le grand groupe minier anglo-américain Rio Tinto. Les accords ont été signés avec le gouvernement guinéen en 2014.

Routes principales

  • N1 : relie Conakry - Coyah - Kindia - Mamou - Dabola - Kouroussa - Kankan
  • N2 : relie Mamou - Faranah - Kissidougou -Guékédou - Macenta - Nzérékoré - Lola puis praticable pendant la saison sèche vers Yamoussoukro (Côte d'Ivoire)
  • N4 : relie Coyah - Forécariah - Farmoreya - vers Sierra Leone
  • N5 : relie Mamou - Dalaba - Pita - Labé (région du Fouta Djalon). Au-delà, la route vers Koundara n'est pas praticable pendant la saison des pluies.
  • N6 : relie Kissidougou - Kankan - Siguiri - Bamako (Mali)
  • N20 : relie Kamsar - Kolaboui - Boké

Voies ferrées

  • Le Chemin de fer de Conakry à Kankan est construit entre 1902 et 1915. Le chemin de fer de Conakry à Fria était utilisé par Rusal lors du fonctionnement de l'usine d'alumine de Fria. À la suite d'un accord entre le président et Rusal, il sera réhabilité par Bolloré. Cette réhabilitation prévoit une "mise au normes" des rails pour qu'elles soient à un écartement standard, ainsi qu'une exploitation des rails pour pouvoir expédier par voie ferrée les containers du PAC au port sec de Kagbélen, une distance d'environ 42 km. Cela permettra de réduire les embouteillages de Conakry. Le chemin de fer de Conakry à Kindia, d'une distance de 105 km, est exploité par la SBK ( Société de Bauxite de Kindia). Le chemin de fer de Sangaredi à Kamsar, est lui aussi à écartement standard,d'une distance de 136 km.

Climat

Image satellite de la Guinée.
Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [ Comment faire ?] ou le modèle sur les passages nécessitant une source.

Le climat est tropical à deux saisons : la saison des pluies, de mai à octobre (varie plus ou moins selon les régions), et la saison sèche. Pendant la saison des pluies, la moyenne mensuelle des précipitations peut atteindre 400 mm.

La Guinée comprend quatre régions climatiques :

  • l’ouest, au bord de l'Atlantique, est très humide.
  • Le climat est plus tempéré au centre (deux saisons égales, pluies de mai à novembre).
  • Au nord-est, le climat est tropical sec avec des pluies plus faibles, des températures élevées sauf de décembre à février lorsque le vent souffle (20 °C contre 40 °C).
  • Le sud-est de la Guinée est subéquatorial avec une longue saison des pluies (8 à 10 mois) et des températures moyennes de 24 °C à 38 °C.

Températures moyennes à Conakry : minimales : 22°, maximales : 32° ; à Labé : minimales : 13° (janvier), maximales : 33° (mars) ; à Kankan : minimales : 15° (janvier), maximales : 36° (mars).

Les saisons ne correspondent pas à des variations des heures de lever et de coucher du soleil. La journée et la nuit durent environ 12 heures chacune, le soleil se lève vers 6 h 45 et se couche vers 18 h 45 avec peu de variation tout au long de l'année. L'heure locale est celle du soleil [réf. nécessaire] [5].

Cultures

Le secteur agricole emploie plus de 75 % de la population apte au travail du pays (24 % du PIB). On cultive riz, café, ananas, pêches, nectarines, mangues, agrumes, tapiocas, bananes, pommes de terre, tomates, concombres, poivrons et autres. La Guinée est un des producteurs régionaux émergents de pommes et poires. Il y a nombreuses plantations de raisins, grenades, plaqueminiers. Ces dernières années ont été marquées par le développement de plantations de fraisiers basées sur le système hydroponique vertical. Il y a des élevages bovins, de moutons, de chèvres.

Environnement

La Guinée compte trois types de Biomes :

L'environnement en Guinée semble préservé grâce à la faible densité de population et à l'industrialisation limitée.

Les principales menaces sont la déforestation, la pollution issue de l'exploitation minière [6], l’absence de traitement des eaux usées, auxquelles on peut ajouter le braconnage de la faune sauvage.

Nature

Village près de Siguiri, typique de la Haute-Guinée

La Guinée, en raison de ses climats et biomes diversifiés, est peuplée d'espèces animales, végétales et fongiques variées, dont certaines sont rares ou endémiques telle que Dictyna guineensis.

Ainsi, en Guinée forestière, dans la zone couverte par la forêt tropicale humide, on trouve Nimbaphrynoides occidentalis, qui est un crapaud vivipare endémique de la zone du mont Nimba. Une population de chimpanzés existe aux alentours de Bossou. Une espèce d' hippopotame nain existerait également en forêt.

Taxonomie

La deuxième partie (ou espèce) du nom binominal de nombreuses espèces en botanique ou en zoologie est fréquemment guineensis signifiant en latin guinéen ou qui vit en Guinée. Ceci s'explique par la découverte de nombreuses espèces nouvelles pour la science sur le territoire de la Guinée. La plupart de ses espèces animales ou végétales rencontrées actuellement en Guinée se trouvent aussi dans de nombreux autres pays. C'est pourquoi certaines, ayant été nommées guineensis lors de leur découverte et de leur description, ont été renommées depuis, à la suite des révisions taxonomiques.

Le papillon Euchromia guineensis
Fleurs de l' orchidée Eulophia guineensis
Other Languages
Acèh: Guinea
адыгабзэ: Гвинейе
Afrikaans: Guinee
Alemannisch: Guinea
አማርኛ: ጊኔ
aragonés: Guinea
Ænglisc: Guinea
العربية: غينيا
مصرى: جينيا
asturianu: Guinea
azərbaycanca: Qvineya
башҡортса: Гвинея
žemaitėška: Gvėniejė
Bikol Central: Guineya
беларуская: Гвінея
беларуская (тарашкевіца)‎: Гвінэя
български: Гвинея
भोजपुरी: गिनी
Bahasa Banjar: Guinea
bamanankan: Gine
বাংলা: গিনি
བོད་ཡིག: གི་ནེ།
বিষ্ণুপ্রিয়া মণিপুরী: গিনি
brezhoneg: Ginea
bosanski: Gvineja
буряад: Гвиней
Mìng-dĕ̤ng-ngṳ̄: Guinea
нохчийн: Гвиней
Cebuano: Guinea
کوردیی ناوەندی: گینێ
qırımtatarca: Gvineya
čeština: Guinea
kaszëbsczi: Gwineja
Чӑвашла: Гвиней
Cymraeg: Gini
dansk: Guinea
Deutsch: Guinea
Zazaki: Gineya
dolnoserbski: Guineja
ދިވެހިބަސް: ގީނިއާ
eʋegbe: Gini
Ελληνικά: Γουινέα
English: Guinea
Esperanto: Gvineo
español: Guinea
eesti: Guinea
euskara: Ginea
estremeñu: Guinea
فارسی: گینه
Fulfulde: Gine
suomi: Guinea
Võro: Guinea
føroyskt: Guinea
arpetan: Guinê
Frysk: Guinee
Gaeilge: An Ghuine
Gagauz: Gvineya
Gàidhlig: Gini
galego: Guinea
Gaelg: Yn Ghuinea
Hausa: Gine
客家語/Hak-kâ-ngî: Guinea
עברית: גינאה
हिन्दी: गिनी
Fiji Hindi: Guinea
hrvatski: Gvineja
hornjoserbsce: Gineja
Kreyòl ayisyen: Gine
magyar: Guinea
Հայերեն: Գվինեա
interlingua: Guinea
Bahasa Indonesia: Guinea
Interlingue: Guinea
Igbo: Guinea
Ilokano: Guinea
Ido: Guinea
íslenska: Gínea
italiano: Guinea
日本語: ギニア
Patois: Gini
Basa Jawa: Guinéa
ქართული: გვინეა
Taqbaylit: Ginya
Kongo: Ginea
Gĩkũyũ: Guinea
қазақша: Гвинея
ಕನ್ನಡ: ಗಿನಿ
한국어: 기니
Kurdî: Gîne
kernowek: Gyni
Кыргызча: Гвинея
Latina: Guinea
Lëtzebuergesch: Guinea
Luganda: Guinea
Limburgs: Guinee
Ligure: Guinea
lumbaart: Guinea
lingála: Gine-Konakry
لۊری شومالی: گینە
lietuvių: Gvinėja
latviešu: Gvineja
Malagasy: Ginea
Baso Minangkabau: Guinea
македонски: Гвинеја
മലയാളം: ഗിനി
монгол: Гвиней
मराठी: गिनी
кырык мары: Гвиней
Bahasa Melayu: Guinea
Malti: Ginea
မြန်မာဘာသာ: ဂီနီနိုင်ငံ
مازِرونی: گینه
Dorerin Naoero: Gini
Nāhuatl: Guinea
Plattdüütsch: Guinea
नेपाली: गिनी
नेपाल भाषा: गिनी
Nederlands: Guinee
norsk nynorsk: Guinea
norsk bokmål: Guinea
Novial: Gini
Sesotho sa Leboa: Guinea
Diné bizaad: Gíní
occitan: Guinèa
Livvinkarjala: Gvinea
Oromoo: Giinii
ଓଡ଼ିଆ: ଗିନି
Ирон: Гвиней
ਪੰਜਾਬੀ: ਗਿਨੀ
Kapampangan: Guinea
Papiamentu: Guinea
पालि: गिनी
Norfuk / Pitkern: Gini
polski: Gwinea
Piemontèis: Guinea
پنجابی: گنی
português: Guiné
Runa Simi: Khiniya
română: Guineea
armãneashti: Guinea
русский: Гвинея
русиньскый: Ґвінея
Kinyarwanda: Gineya
саха тыла: Гвинея
sardu: Guinea
sicilianu: Guinia
Scots: Guinea
sámegiella: Guinea
Sängö: Ginëe
srpskohrvatski / српскохрватски: Gvineja
Simple English: Guinea
slovenčina: Guinea (štát)
slovenščina: Gvineja
Gagana Samoa: Guinea
chiShona: Guinea
Soomaaliga: Guinea
shqip: Guinea
српски / srpski: Гвинеја
SiSwati: IGiniya
Sesotho: Guinea
Seeltersk: Guinea
Basa Sunda: Guinéa
svenska: Guinea
Kiswahili: Guinea
ślůnski: Gwinyjo
தமிழ்: கினி
тоҷикӣ: Гвинея
Türkmençe: Gwineýa
Tagalog: Ginea
Türkçe: Gine
Xitsonga: Gineya
татарча/tatarça: Гвинея
ئۇيغۇرچە / Uyghurche: ۋىنېيە
українська: Гвінея
oʻzbekcha/ўзбекча: Gvineya
vèneto: Guinea
vepsän kel’: Gvinei
Tiếng Việt: Guinée
Volapük: Gineyän
Winaray: Guinea
Wolof: Gine
吴语: 幾內亞
მარგალური: გვინეა
ייִדיש: גינע
Yorùbá: Guinea
Zeêuws: Guinee
中文: 几内亚
Bân-lâm-gú: Guinée
粵語: 畿內亞
isiZulu: IGini