Guerre des Boers

La guerre des Boers (prononcé « bour ») est une expression qui désigne deux conflits intervenus en Afrique du Sud à la fin du XIXe siècle entre les Britanniques et les habitants des deux républiques boers indépendantes :

À la fin du deuxième conflit, avec d'importantes concessions, les deux républiques boers, l'État libre d'Orange et la république sud-africaine du Transvaal, perdirent leur indépendance et furent intégrées à l'Empire britannique jusqu'à la création en 1910 de l'Union d'Afrique du Sud.

Les Boers étaient les descendants des premiers colons d'origine néerlandaise, allemande et française, arrivés en Afrique du Sud aux XVIIe et XVIIIe siècles. Le terme de Boer (fermier en néerlandais), qui désignait principalement les habitants des républiques boers, laissera, au XXe siècle, la place à celui d'Afrikaner pour désigner l'ensemble de cette communauté blanche d'Afrique du Sud.

Guerre des Boers peut également se référer à l'une des nombreuses guerres au cours desquelles les Boers ont combattu dans la première moitié du XIXe siècle des tribus bantoues, dont les Xhosas ou les Zoulous (cf. la fameuse bataille de Blood River).

La rébellion Maritz intervint en 1914 lorsque des généraux boers, qualifiés de Vieux Boers, prirent parti pour l'Allemagne impériale contre l'Empire britannique. Ils furent défaits en 1915.

Les causes des guerres anglo-boers

L'entente entre les Britanniques et les Boers ne fut jamais très bonne. La colonie néerlandaise du Cap est occupée dès 1795 à la suite de la création de la République batave puis en 1806 à la suite des guerres napoléoniennes, et définitivement cédée à l'Empire britannique en 1814. En 1836, la plupart des Boers, mécontents de l'administration britannique dans la colonie du Cap (l'anglais était devenu la langue officielle en 1828 au détriment du néerlandais, puis l'esclavage avait été aboli sans compensation financière) décident de quitter la colonie. C'est le Grand Trek de ceux qui sont alors baptisés Voortrekkers. En 1838, ils partent vers l'est sous le commandement notamment de Piet Retief et fondent la République indépendante du Natal, après avoir battu les Zoulous à la bataille de Blood River. Mais en 1843, les Britanniques l'annexent. Les Boers partent alors vers l'ouest et traversent le Drakensberg pour se diriger entre les fleuves Orange et Limpopo.

Le , le Royaume-Uni reconnaît l'indépendance des territoires situés au nord du fleuve Vaal, qui prennent ainsi le nom de Transvaal, de République d'Afrique du Sud ou de ZAR (Zuid-Afrikaansche Republiek). Elle reconnaît également le territoire compris entre l'Orange et le Vaal, qui deviendra le l'État libre d'Orange. Le fleuve Orange marque désormais la frontière entre la colonie britannique du Cap et les républiques boers. En 1867, on découvre des diamants dans la région du Griqualand. Les deux états boers, l'État libre d'Orange et le Transvaal revendiquent justement cette région, en invoquant diverses conventions. Mais grâce à une habile politique, c'est la Grande-Bretagne qui hérite de cette région et annexe le Griqualand le .

Quelques années plus tard, les Britanniques, sous les ordres de Lord Carnavon, décident alors d'annexer le Transvaal car la situation se dégrade et menace indirectement la colonie du Natal.

Other Languages
العربية: حروب البوير
български: Бурски войни
brezhoneg: Brezel ar Voeren
català: Guerres Bòer
čeština: Búrské války
Gàidhlig: Cogadh nam Boer
hrvatski: Burski rat
Bahasa Indonesia: Perang Boer
íslenska: Búastríðið
italiano: Guerre boere
日本語: ボーア戦争
한국어: 보어 전쟁
македонски: Бурски војни
português: Guerra dos Bôeres
srpskohrvatski / српскохрватски: Burski ratovi
српски / srpski: Бурски ратови
Tiếng Việt: Chiến tranh Boer
中文: 布尔战争