Grande Ourse

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grande Ourse (homonymie) et Ursa Major.
Grande Ourse
Image illustrative de l'article Grande Ourse
Vue de la constellation
Désignation
Nom latin Ursa Major
Génitif Ursae Majoris
Abréviation UMa
Observation
(Époque J2000.0)
Ascension droite Entre 119,5° et 216,25°
Déclinaison Entre 29° et 73,5°
Taille observable 1 280 deg2 ( 3e)
Visibilité Entre 90° N et 30° S
Méridien 20 avril, 21h00
Étoiles
Brillantes ( m≤3,0) 6 ( ε, α, η, ζ, β, γ)
À l’œil nu 216
Bayer / Flamsteed 92
Proches ( d≤16  al) 3
La plus brillante Alioth (1,76)
La plus proche Lalande 21185 (8,29 al)
Objets
Objets de Messier 7 ( M40, M81, M82, M97, M101, M108, M109)
Essaims météoritiques Alpha ursa majorides
Léonides-ursides
Constellations limitrophes Bouvier
Chevelure de Bérénice
Chiens de chasse
Dragon
Girafe
Lion
Lynx
Petit Lion

La Grande Ourse est la troisième constellation du ciel par son étendue. Elle contient la «  grande casserole » (ou « grand chariot »), l'un des astérismes les plus connus de l' hémisphère nord. Faisant partie des 48 constellations identifiées par Ptolémée, elle est très facilement reconnaissable par la forme de casserole que composent ses sept plus brillantes étoiles. La Grande Ourse est une constellation circumpolaire pour les observateurs situés au-dessus de 41° de latitude Nord et elle ne semble jamais se coucher. En grec, le mot ours se dit arktos, qui a donné le nom d' Arctique.

Histoire

Mythologie gréco-romaine

Selon la mythologie grecque, cette constellation représenterait Callisto, une nymphe aimée de Zeus. Quand Héra, l'épouse de Zeus, découvrit leur relation, elle changea Callisto en Grande Ourse et son fils Arcas en Petite Ourse. Outragée par cette offense à son honneur, Héra demanda justice à l'Océan, et les ourses furent alors condamnées à tourner perpétuellement autour du pôle Nord, jamais autorisées à se reposer sous la mer.

Selon une autre version [1], la nymphe Callisto était la fille de Lycaon, un roi d’ Arcadie. Zeus l’aperçut alors qu’elle chassait en compagnie d’ Artémis et il s’en éprit. Héra, jalouse, changea la jeune fille en ourse après qu’elle eut donné naissance à un fils, Arcas. L’enfant grandit, devint un homme, et un jour qu’il participait à une chasse, la déesse dirigea Callisto vers l’endroit où il se trouvait, dans l’espoir de lui voir décocher une flèche à sa mère, en toute ignorance. Mais Zeus enleva l’ourse et la plaça parmi les étoiles. Plus tard, son fils Arcas vint l’y rejoindre. Ils prirent respectivement les noms de Grande Ourse et de Petite Ourse.

Selon une autre version, Callisto était une nymphe au service d'Artémis. Elle a juré de rester vierge tout comme Artémis. Un jour, alors qu'elle cueillait des fleurs, Zeus la vit et s'éprit d'elle. Comme il savait qu'elle était vierge, il devait jouer le grand jeu. Il eut donc l'idée de prendre l'apparence de sa maîtresse et, revenue de sa promenade, elle fut étonnée par tant de besoin de tendresse. Le temps passa et la nymphe sentit son ventre grossir et, quand elle se déshabilla pour prendre un bain avec Artémis et les autres nymphes dans la mer Morte, elle vit son gros ventre et se sentit coupable de ne pas avoir remarqué tout de suite que ce n'était pas la déesse. Et quand la déesse l'aperçut, elle entra dans une rage folle et transforma Callisto en ourse avant qu'elle n'accouche. Et la déesse dit aux autres nymphes : « Tuons-la avant qu'elle ne s'échappe, elle nous servira de tapis et de dîner ! » À ces mots, la nymphe courut, poursuivie par les chasseuses. Quand la chasse fut terminée, Zeus ramassa la carcasse de l'ourse qu'il avait condamnée à l'exil et la mit au ciel. C'est là qu'elle mit au monde Arcas, qui désormais la suit tout le temps.

Europe

La Grande Ourse est à l'origine du terme « septentrional » : les Romains appelaient cette constellation septem triones c'est-à-dire « les sept bœufs de labour » qui tournent toujours autour du nord. Au Royaume-Uni, on l'appelle the Plough (la charrue), en Scandinavie, Karlavagen (le wagon de Charles, probablement Charlemagne), en Bretagne Karr kamm (chariot tordu), Karr Arzhur (le chariot du roi Arthur) ou Lost-arar (le bout de la charrue).

L'ours se dit arctos en grec, d'où le nom de cercle arctique qu'on donnait au cercle des étoiles circumpolaires toujours visibles (l'astronome Geminos assignait comme limite à ce cercle, « le pied de devant de la Grande Ourse »), et le terme Arctique qui désigne la région entourant le pôle Nord de la Terre [2].

Moyen-Orient

Une version arabe raconte que la constellation représente le cercueil d'un père tiré par ses trois filles (le rectangle que forment les quatre étoiles représente son cercueil). Elles le portent depuis la nuit des temps et essaient de rattraper son assassin (La Petite Ourse). Le jour où elles attraperont l'assassin, ce sera la fin du ikhan.

Extrême-Orient (Inde, Chine, Japon)

Dans l'astronomie hindoue, on l'appelle aussi Sapta Rishi (les sept sages), et en persan, Haft Awrang (les sept trônes).

En Chine, les Prêtres taoïstes avaient pour habitude de prier les esprits et les divinités représentés par les constellations et les étoiles comme la Grande Ourse, et en astronomie chinoise, ses sept étoiles principales correspondent à l' astérisme Beidou, un des plus anciens astérismes utilisés (hormis les loges lunaires, dont l'orientation était utilisée pour suivre le cycle des saisons.

Au Japon, la Grande Ourse est nommée « Louche du Nord » 北斗 (hokutô), et dans le Japon médiéval, chacune des sept étoiles de la grande Ourse portait un nom traditionnel, noms souvent hérités eux-mêmes de la Chine ancienne :

  • « Pivot » 樞 (sû) désigne Dubhe (Alpha Ursae Majoris)
  • « Superbe jade » 璇 (sen) désigne Merak (Beta Ursae Majoris)
  • « Perle » 璣 (ki) désigne Phecda (Gamma Ursae Majoris)
  • « Autorité » 權 (ken) désigne Megrez (Delta Ursae Majoris)
  • « Baguette de mesure en jade » 玉衡 (gyokkô) désigne Alioth (Epsilon Ursae Majoris)
  • « Ouverture du yang » 開陽 (kaiyô) désigne Mizar (Zeta Ursae Majoris)

Enfin, Alkaid (Eta Ursae Majoris) porte à elle seule plusieurs noms traditionnels : « Sabre » 劍 (ken) (forme abrégée de « Extrémité du sabre » 劍先 (ken saki) ), « Lumière scintillante » 搖光 (yôkô), ou encore « Étoile de la défaite militaire » 破軍星 (hagun sei), car se diriger en direction de cette étoile était censé être de mauvais augure pour une armée [3].

Amérique du Nord

Certains Amérindiens d' Amérique du Nord ( Algonquins, Micmacs, Narragansetts, Cherokees) considèrent aussi ce groupe d'étoiles comme une ourse poursuivie par trois chasseurs. Il semblerait que la Grande Ourse ait été liée au mythe d'une chasse cosmique depuis le Paléolithique supérieur au moins, ce qui expliquerait la présence de cette croyance à la fois en Eurasie et en Amérique du Nord. Le proto-récit aurait pris la forme d'un cervidé poursuivi jusqu'au ciel par un chasseur, et s'y transformant en constellation [4] .

Aux États-Unis, son surnom actuel est the Big Dipper ( la grande cuillère).

Other Languages
Afrikaans: Groot Beer
asturianu: Sietestrellu
azərbaycanca: Böyük Ayı (bürc)
žemaitėška: Grīžuorats
беларуская (тарашкевіца)‎: Вялікая Мядзьведзіха
Bahasa Banjar: Karantika
brezhoneg: Karr-kamm Bras
català: Óssa Major
Mìng-dĕ̤ng-ngṳ̄: Duâi-hṳ̀ng-cô̤
corsu: Orsa Maiò
Чӑвашла: Алтăр çăлтăр
Cymraeg: Yr Arth Fawr
Deutsch: Großer Bär
Ελληνικά: Μεγάλη Άρκτος
English: Ursa Major
español: Osa Mayor
euskara: Hartz Handia
فارسی: خرس بزرگ
suomi: Iso karhu
Võro: Susirattaq
furlan: Cjar mat
Gaeilge: An Béar Mór
galego: Osa Maior
客家語/Hak-kâ-ngî: Thai-yùng-chho
hrvatski: Veliki medvjed
Հայերեն: Մեծ Արջ
Bahasa Indonesia: Ursa Mayor
italiano: Orsa Maggiore
日本語: おおぐま座
Basa Jawa: Ursa Major
한국어: 큰곰자리
Lëtzebuergesch: Ursa Major (Stärebild)
Limburgs: Groete Beer
lingála: Ndambákole
latviešu: Lielais Lācis
мокшень: Кече
кырык мары: Кого Мӧскӓ Шӹдӹр
Bahasa Melayu: Beruang Besar (buruj)
မြန်မာဘာသာ: အာရှာ မေဂျာ
Nederlands: Grote Beer
norsk nynorsk: Den store bjørnen
occitan: Granda Orsa
ਪੰਜਾਬੀ: ਸਪਤਰਿਸ਼ੀ
پنجابی: دب اکبر
português: Ursa Major
română: Ursa Mare
armãneashti: Cuscriľi
srpskohrvatski / српскохрватски: Veliki medvjed (zviježđe)
Simple English: Ursa Major
slovenčina: Veľká medvedica
Tagalog: Ursa Mayor
тыва дыл: Чеди-Хаан
українська: Велика Ведмедиця
اردو: دب اکبر
oʻzbekcha/ўзбекча: Katta Ayiq
Tiếng Việt: Đại Hùng
Winaray: Ursa Major
中文: 大熊座
Bân-lâm-gú: Toā-hîm-chō
粵語: 大熊座