Grand Est

« Grand-Est » redirige ici. Ne pas confondre avec Grand Est français.
Grand Est
Logo de la région.
de la région.
Administration
PaysDrapeau de la France France
PréfectureStrasbourg
Départements et collectivités territorialesArdennes (08)
Aube (10)
Marne (51)
Haute-Marne (52)
Meurthe-et-Moselle (54)
Meuse (55)
Moselle (57)
Bas-Rhin (67)
Haut-Rhin (68)
Vosges (88)
Cantons200
Communes5 152[1]
Conseil régionalConseil régional du Grand Est
PrésidentJean Rottner (LR)
2017-2021
PréfetJean-Luc Marx
ISO 3166-2FR-GES
Démographie
GentiléAucun
(Alsaciens)
(Champenois ou Champardennais)
(Lorrains)
Population5 559 051 hab. (2015)
Densité97 hab./km2
Rang (population)6e sur 18
Langues
régionales
Alsacien
Champenois
Francique lorrain
Lorrain roman
Géographie
Superficie57 433 km2
Rang5e sur 18
Localisation
Localisation de Grand Est
Liens
Site webgrandest.fr

Le Grand Est[2] est une région administrative française résultant de la fusion des anciennes régions Alsace, Lorraine et Champagne-Ardenne[Note 1]. Elle compte 5 559 051 habitants[3] en 2015 et réunit, sur 57 433 km2, des territoires de l'Europe rhénane (le Haut-Rhin, le Bas-Rhin, la Meurthe-et-Moselle, la Moselle et l'Est des Vosges) à l'est et des territoires du bassin parisien (les Ardennes et la Marne) à l'ouest, séparés par la diagonale du vide (qui inclut majoritairement des territoires de la Haute-Marne, de l'Aube et de la Meuse).

Sa plus grande ville est Strasbourg qui est aussi le chef-lieu de la région[4]. L'Eurométropole de Strasbourg, qui accueille plusieurs institutions internationales, est la plus grande intercommunalité de la région. Elle est suivie par la communauté urbaine du Grand Reims, Mulhouse Alsace Agglomération[5], la Métropole du Grand Nancy[6] et Metz-Métropole qui comptent toutes plus de 200 000 habitants.

La région Grand Est, qui regroupe les régions culturelles et historiques d'Alsace, de Lorraine et de Champagne, se partage entre une zone de tradition latine et une zone de tradition germanique[Note 2]. L'Alsace-Moselle est par ailleurs soumise à un droit local qui se substitue au droit général français dans certains domaines depuis 1919. Ce territoire, berceau de La Marseillaise, a eu une influence considérable dans la construction nationale française sous la Troisième République par le revanchisme que sa perte, suite à la défaite face à la confédération prussienne, a provoqué. Sur le plan culturel, des traditions vivaces comme la fête de la Saint-Nicolas, le lapin de Pâques ou encore les marchés de Noël sont communes à une partie importante de la population du Grand Est.

La région a une forte dimension industrielle. Frontalière avec la Belgique, le Luxembourg, l'Allemagne et la Suisse, elle est particulièrement ouverte aux marchés internationaux. Le Rhin, à l'est, est la colonne vertébrale de la mégalopole européenne et l'axe majeur des échanges économiques du continent. Il a le statut de fleuve international depuis le congrès de Vienne (1815). Les ports fluviaux de Strasbourg, Mulhouse, Metz et Nancy permettent ainsi le transfert de marchandises directement vers et depuis les ports de Rotterdam et Anvers situés sur la « rangée nord-européenne », par le Rhin, la Moselle et le réseau des canaux, tandis que l'EuroAirport, aéroport franco-suisse et unique plateforme aéroportuaire binationale au monde, complète cette connexion à l'international.

Sa création ne s'est pas faite sans opposition, surtout en Alsace[7],[8] où elle reste particulièrement vivace[9],[10],[11].

Philippe Richert, président de la région (2015-2017), annonce sa démission le 30 septembre 2017. Jean-Luc Bohl assure l’intérim jusqu’à l’organisation de nouvelles élections[12]. Jean Rottner est élu nouveau président de la région le 20 octobre.

Toponymie

Carte de la région avec ses départements, montrant les provinces et États qui existaient sur son territoire au e siècle.

Le nom provisoire retenu par la loi était « Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine », une juxtaposition des noms des anciennes régions par ordre alphabétique. Ce nom temporaire est parfois abrégé en ALCA ou ACAL dans les médias.

Le nouveau nom définitif « Grand Est » a fait l'objet d'un décret en Conseil d'État le 28 septembre 2016[13], sur proposition du conseil régional de la région fusionnée [14] qui a soumis la dénomination au débat et au vote en séance plénière le 29 avril 2016, cette dénomination ayant été adoptée avec 104 voix[15].

Le nom Grand Est permet également de faire subsister les trois régions historiques. Alsace, Champagne-Ardenne et Lorraine, dont les noms apparaissent sur le logo de la grande région, constituent le Grand Est de la France. Les habitants de la nouvelle région n'ont pas de dénomination particulière : ils demeurent Alsaciens, Champenois ou Champardennais et Lorrains.

Avant le débat au conseil regional, le nom a été soumis à des sondages et d'un plébiscite par internet.

  • D'une manière générale, les médias utilisent spontanément le nom « Grand Est » pour désigner la nouvelle région fusionnée[16],[17],[18].
  • Une consultation conjointe de France 3 Champagne-Ardenne et France 3 Lorraine montre que le nom « Région Grand Est » arrive en tête parmi les sondés[19] avec 29,38 % des votes. Un autre sondage de L'Est républicain place également le nom « Grand Est » en tête avec 43 % des votes[20]. D'autres noms comme « Nord-Est »[21], « Grand Est Europe »[21], « Cœur d'Europe »[21], « Austrasie »[22], « Eurorégion Est »[21], « Lotharingie »[23] ou encore « Est Europe »[21] ont également été évoqués.
  • Bien que le nom « Grand Est » soit arrivé largement en tête au sein de la population, le comité d'experts qui avait pour mission de recenser et de filtrer les propositions de nom, l'a exclu et a choisi de soumettre au vote trois noms inédits[24] dont la pertinence est remise en question[25],[26],[27].
  • L’exécutif régional s’est finalement réuni lundi 14 mars et a acté à l’unanimité l’intégration « Grand Est[28] » dans les propositions aux citoyens. Les quatre noms retenus étaient donc les suivants[29] :
    • « Rhin-Champagne », dont la première partie fait référence au Rhin. Le fleuve délimite la région à l'est et ses affluents (notamment la Moselle et l'Ill) traversent l'Alsace et la Lorraine. La seconde partie fait référence à la Champagne qui couvre l'ouest de la région. Ce nom aurait une bonne image à l'international[27].
    • « Acalie », un néologisme issu de l'acronyme ACAL[27].
    • « Nouvelle-Austrasie », inspiré du nom d'un royaume mérovingien : l'Austrasie.
    • « Grand Est », un nom rappelant la situation géographique de la nouvelle entité territoriale en France.
  • À la suite du vote de la population par Internet, l'appellation « Grand Est » a été plébiscitée avec plus de 75 % des suffrages sur les 277 000 votes enregistrés[30].
Other Languages
Afrikaans: Grand Est
Alemannisch: Grand Est
aragonés: Gran Este
العربية: غراند إيست
asturianu: Gran Este
تۆرکجه: قرانت است
беларуская (тарашкевіца)‎: Гранд-Эст
български: Гранд Ест
brezhoneg: Grand Est
català: Gran Est
Cebuano: Grand Est
čeština: Grand Est
Cymraeg: Dwyrain Mawr
dansk: Grand Est
Deutsch: Grand Est
Ελληνικά: Γκραντ Εστ
English: Grand Est
Esperanto: Grand Est
español: Gran Este
euskara: Grand Est
فارسی: گرانت است
suomi: Grand Est
Nordfriisk: Grand Est
galego: Gran Leste
עברית: גראנד אסט
interlingua: Grande Est
Bahasa Indonesia: Timur Raya
italiano: Grand Est
한국어: 그랑테스트
Lëtzebuergesch: Grand Est
Limburgs: Grand Est
Nederlands: Grand Est
norsk: Grand Est
occitan: Grand Èst
polski: Grand Est
português: Grande Leste
русский: Гранд-Эст
Scots: Grand Est
Simple English: Grand Est
српски / srpski: Гранд Ест
svenska: Grand Est
Türkçe: Grand Est
українська: Гранд-Ест
Tiếng Việt: Grand Est
West-Vlams: Grand Est
粵語: 大東部