Graffiti

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Graffiti (homonymie).
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Graphiti.
Inscription espagnole au El Morro National Monument, 1605, avec des graffitis ultérieurs.
Divers tags à Barcelone. Au milieu à droite, un personnage féminin signé Miss Van.
Un camion « graffé », à Paris.
Une maison « graffée » à Saragosse.
Tag d'O'clock à la gare de Namur.

Un graffiti est une inscription ou une peinture réalisée sur des murs, des monuments ou des objets parfois situés sur l'espace public. Les graffitis existent depuis des époques reculées, dont certains exemples remontent à la Grèce antique ainsi qu'à l'Empire romain[1] et peut aller de simples marques de griffures à des peintures de murs élaborées. Dans les temps modernes, la peinture aérosol et les marqueurs sont devenus les outils les plus utilisés. Dans la plupart des pays, « dessiner » un ou plusieurs graffitis sur une propriété sans le consentement de son propriétaire est considéré comme du vandalisme, lequel est punissable par la loi. Parfois, le graffiti est employé pour communiquer un message politique et social. Il existe de nombreux caractères et styles de graffitis, cette forme d'art évoluant rapidement.

Étymologie

Inscription latine de 1569 gravé dans la chapelle de la Sainte Trinité à Lublin, commémorant l'Union de Lublin.

Le substantif masculin « graffiti » est un emprunt[2] à l'italien graffiti[2],[3],[4], pluriel de graffito[2],[3],[4], dérivé de grafio, du latin graphium (« éraflure ») qui tire son étymologie du grec graphein (γράφειν) qui signifie indifféremment écrire, dessiner ou peindre. « Graffiti » en langue française vient de l'italien graffito, terme désignant un stylet à écrire[[réf. souhaitée]). Son pluriel italien est graffiti. L'usage n'a pas retenu une tentative de francisation en graffite à la fin du e siècle, ni le singulier graffito qu'utilise, entre autres, André Malraux. On utilise donc le mot graffiti au singulier et au pluriel mais l'utilisation du s (graffitis) est admise dans l'usage[5].

En France, les graffiti issus de la tradition nord-américaine (tags, graff, free style) côtoient les graffiti issus de la tradition ouest-européenne (collages, pochoirs). Les auteurs de ces graffiti sont appelés « graffeurs » ou « graffiti-artists » plutôt que « graffiteurs ». Au Québec, il n'est pas rare de les qualifier de « graffiti-artists » de « graffiteurs » ou de « writers », comme en anglais. Les mots-valise « calligraffiti » et « calligraffitiste », attribués à Bando dans Le Livre du graffiti[6] n'ont pas été retenus par l'usage ni par le milieu se réclamant de cette forme d'art urbain. En anglais, on évoque le plus souvent ces peintres par le terme de « graffiti-artists », « writers » ou encore « aerosol-artists ». Lorsque le graffeur passe dans le domaine des créations légales, Monzon parle de « peintre en aérosol ». Ces graffeurs se font connaître en apposant leur signature, communément appelée « blaze »[7], ou celle du collectif (généralement appelé « posse », « crew » ou « squad ») auquel ils appartiennent sous leurs œuvres, les murs, les métros ou encore les camions.

Graffiti est le nom générique donné aux dessins ou inscriptions calligraphiées, peintes, ou tracées de diverses manières sur un support qui n'est pas prévu pour cela. Certains considèrent le graffiti comme une forme d'art qui mérite d'être exposée dans des galeries tandis que d'autres le perçoivent comme indésirable. Dans ses formes les plus élaborées, le graffiti est également une forme d'art graphique. Le « tag » est une signature ; il est soit apposé pour signer un graff soit utilisé seul et pour lui-même. Le « flop » est un lettrage en forme de bulle élaboré généralement d'un seul trait. Ce procédé étant assez difficile à réaliser, certains graffeurs préfèrent les peindre lettre par lettre.

Other Languages
Alemannisch: Graffiti
العربية: جرافيتي
asturianu: Grafiti
azərbaycanca: Qraffiti
беларуская: Графіці
беларуская (тарашкевіца)‎: Графіці
български: Графити
català: Grafit (art)
čeština: Graffiti
Cymraeg: Graffiti
dansk: Graffiti
Deutsch: Graffiti
Zazaki: Dêsnuşte
Ελληνικά: Γκράφιτι
English: Graffiti
Esperanto: Grafitio
español: Grafiti
eesti: Grafiti
euskara: Grafiti
suomi: Graffiti
galego: Graffiti
עברית: גרפיטי
हिन्दी: दीवारकला
hrvatski: Grafiti
magyar: Graffiti
Հայերեն: Գրաֆիտի
Bahasa Indonesia: Grafiti
italiano: Graffitismo
日本語: 落書き
Basa Jawa: Grafiti
ქართული: გრაფიტი
қазақша: Граффити
ಕನ್ನಡ: ಗೀಚುಬರಹ
한국어: 낙서
Latina: Graphitum
Lëtzebuergesch: Graffiti
lietuvių: Grafitis
latviešu: Grafiti
македонски: Графити
മലയാളം: ഗ്രഫിറ്റി
Bahasa Melayu: Grafiti
မြန်မာဘာသာ: ဂရက်ဖတီ
مازِرونی: گرافیتی
Plattdüütsch: Graffiti
Nederlands: Graffiti
norsk nynorsk: Graffiti
norsk: Graffiti
Nouormand: Graffiti
occitan: Graffiti
Papiamentu: Graffiti
polski: Graffiti
پنجابی: گریفٹی
português: Grafito
română: Graffiti
русский: Граффити
srpskohrvatski / српскохрватски: Grafiti
Simple English: Graffiti
slovenčina: Graffiti
slovenščina: Grafit (umetnost)
shqip: Graffiti
svenska: Graffiti
Kiswahili: Machata
తెలుగు: గ్రాఫిటీ
Türkçe: Grafiti
українська: Графіті
vepsän kel’: Graffiti
Tiếng Việt: Graffiti
中文: 塗鴉
Bân-lâm-gú: Loān-chō
粵語: 塗鴉