Grégoire XVI

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cappellari.
Grégoire XVI
Image illustrative de l'article Grégoire XVI
Biographie
Nom de naissance Bartolomeo Alberto Cappellari
Naissance
Belluno, Drapeau de la République de Venise  République de Venise
Ordre religieux Ordre de Saint-Benoît
Décès (à 80 ans)
Rome, Flag of the Papal States (pre 1808).svg  États pontificaux
Pape de l’Église catholique
Élection au pontificat (65 ans)
Intronisation
Fin du pontificat
(15 ans, 3 mois et 30 jours)

Blason
((en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Bartolomeo Alberto (en religion Mauro) Cappellari, né à Belluno, ville du nord de la république de Venise, le et décédé à Rome le , est un moine prêtre et abbé camaldule élu pape sous le nom de Grégoire XVI (en latin Gregorius XVI, en italien Gregorio XVI), successeur de Pie Pie VIII.

Élu pape le , il est ordonné évêque de Rome et intronisé le 6 du même mois. Il a défendu les États pontificaux contre les attaques des mouvements révolutionnaires, et est à l'origine d'une relance de l'engagement missionnaire outre-mer.


Biographie

Bartolomeo Alberto Cappellari, futur Grégoire XVI, naquit le 18 septembre 1765 à Mussoi, devenu actuellement un faubourg de Belluno, dans la maison de campagne de sa famille. Ses parents, Giovanni Battista Cappellari et Giulia Cesa, appartenaient tous deux à la petite noblesse [1] et étaient enfants de notaires d'une famille originaire de Pesariis.

À Mussoi, petit village de basse montagne de la haute Venetie, existe toujours la maison de campagne de ses parents. Il se découvre une vocation religieuse à l’âge de 18 ans et entre, en 1783, au monastère camaldule de saint Michel de Murano. En 1786, il prononce ses vœux monastiques et prend le nom de 'Frère Maur' ( Fra Mauro, d'après un célèbre moine camaldule et cartographe du XVe siècle). Il reçoit l’année suivante l' ordination diaconale et sacerdotale. Se consacrant à l’étude de la philosophie et de la théologie, il s’occupe également de l’instruction des novices.

Envoyé à Rome en 1795, il réside au monastère Saint-Grégoire (San Gregorio), et en devient l’abbé en 1805.

C'est pendant cette période, ébranlée par la Révolution française, qu’il publie son ouvrage, Le Triomphe de la sainte Église, dans lequel il défend l'idée de l’ infaillibilité pontificale contre les jansénistes italiens, et la souveraineté du pape sur les États pontificaux. Il s’oppose aussi aux efforts maçonniques visant à contrer l’influence de l’Église, et dénonce un complot pour affaiblir la papauté.

Devenant autrichienne puis française, la République de Venise disparaît dans la tourmente des guerres révolutionnaires, à l'instar des États pontificaux. L’exil du pape Pie Pie VII à Savone, en 1808, interrompt son séjour romain. Il quitte Rome et retourne à Murano puis, en 1813, s'installe à Padoue. Le retour triomphal du pape Pie Pie VII à Rome, en 1814, lui permet de réintégrer le monastère Saint-Grégoire.

Il refuse à deux reprises une nomination épiscopale. Cependant, le 21 mars 1825, le pape Léon Léon XII le crée cardinal in pectore, création qu'il publie le 13 mars 1826, et lui confie la charge de Préfet de la Congrégation de la Propagation de la Foi. À ce titre, il négocie en 1827 avec succès un concordat avec le roi calviniste Guillaume Guillaume Ier des Pays-Bas, régissant les relations entre son royaume et l'Église catholique, principalement présente dans les provinces du Sud, la future Belgique.

La situation de l’Église d’ Arménie s’améliore également, grâce à la signature d’un accord similaire conclu entre le Saint-Siège et l’ Empire ottoman.


Other Languages
azərbaycanca: XVI Qriqori
Boarisch: Gregor XVI.
беларуская (тарашкевіца)‎: Грыгорыюс XVI
български: Григорий XVI
brezhoneg: Gregor XVI
català: Gregori XVI
Mìng-dĕ̤ng-ngṳ̄: Gáu-huòng Gregorius 16-sié
čeština: Řehoř XVI.
Deutsch: Gregor XVI.
Esperanto: Gregorio la 16-a
español: Gregorio XVI
客家語/Hak-kâ-ngî: Kau-fòng Gregorius 16-sṳ
hrvatski: Grgur XVI.
hornjoserbsce: Hrjehor XVI.
Հայերեն: Գրիգոր XVI
Bahasa Indonesia: Paus Gregorius XVI
ქართული: გრიგოლ XVI
lietuvių: Grigalius XVI
latviešu: Gregors XVI
македонски: Папа Григориј XVI
Nederlands: Paus Gregorius XVI
norsk: Gregor XVI
occitan: Gregòri XVI
Kapampangan: Papa Gregorio XVI
polski: Grzegorz XVI
português: Papa Gregório XVI
Runa Simi: Griguryu XVI
русский: Григорий XVI
sicilianu: Grigoriu XVI
srpskohrvatski / српскохрватски: Grgur XVI.
Simple English: Pope Gregory XVI
slovenčina: Gregor XVI.
slovenščina: Papež Gregor XVI.
српски / srpski: Папа Гргур XVI
svenska: Gregorius XVI
Kiswahili: Papa Gregori XVI
Türkçe: XVI. Gregorius
українська: Григорій XVI