Gouvernement Jean-Marc Ayrault (2)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gouvernement Jean-Marc Ayrault.
Gouvernement Jean-Marc Ayrault II
Ve République

Président François Hollande
Premier ministre Jean-Marc Ayrault
Formation
Fin
Durée 1 an, 286 jours
Composition initiale
Parti(s) PS- PRG- EELV
Ministres 20
Secrétaires d'État 17
Femmes 18
Hommes 19
Représentation
XIVe législature
328 / 577

Le deuxième gouvernement Jean-Marc Ayrault est le trente-sixième gouvernement de la Cinquième République française.

Après avoir présenté la démission de son gouvernement à la suite des élections législatives, le Premier ministre sortant Jean-Marc Ayrault est, en application de l' article 8 de la Constitution [1], reconduit dans ses fonctions par un décret du président de la République en date du [2].

Les autres membres du gouvernement ont été nommés par un décret en date du [3].

Il s'agit du deuxième gouvernement nommé par le président de la République François Hollande.

Le 31 mars 2014, en réponse à la défaite de la gauche aux élections municipales de 2014, Jean-Marc Ayrault présente la démission de son gouvernement, qui est acceptée le même jour [4].

Composition

À la suite des décrets des 18 et , du et du , le gouvernement compte :

  • 10 ministres femmes pour 10 ministres hommes ;
  • 8 ministres déléguées femmes pour 9 ministres délégués hommes.

À sa nomination initiale, la parité au sein du gouvernement, promesse de campagne de François Hollande, a été respectée selon l' Observatoire de la parité entre les femmes et les hommes [5] : si on exclut le Premier ministre, il y a en effet 19 femmes et 19 hommes parmi les ministres. Toutefois, à l'exception du ministère de la Justice, les principaux ministères régaliens sont occupés par des hommes.

Entre le et le , c'est-à-dire entre la démission de Jérôme Cahuzac et le remplacement de Delphine Batho par Philippe Martin, le gouvernement compte parmi les ministres 19 femmes et 18 hommes. Après la démission de Delphine Batho, il est composé de 19 hommes et 18 femmes.

À la suite de l' affaire Cahuzac, les membres du gouvernement ont dû dévoiler leur patrimoine [6].

Composition initiale

Premier ministre

Ministres

Ministres délégués

Remaniement du 19 mars 2013

Article détaillé : Affaire Cahuzac.

Jérôme Cahuzac, ministre délégué au Budget, démissionne à la suite de l'ouverture d'une information judiciaire. Il est remplacé à ce poste par Bernard Cazeneuve [7]. Ce dernier, jusqu'ici ministre délégué aux Affaires européennes, est lui-même remplacé par Thierry Repentin, alors ministre délégué à la Formation professionnelle [8]. Ce dernier départ, qui n'est pas comblé par l'arrivée d'un nouveau ministre, rompt la parité au sein du gouvernement. La France est alors, a priori, le premier pays à compter plus de femmes que d'hommes dans son gouvernement [réf. nécessaire].

Remaniement du 2 juillet 2013

Le , François Hollande met fin aux fonctions de Delphine Batho, ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, après qu'elle a donné une interview dans laquelle elle contestait les choix budgétaires du gouvernement. Elle est remplacée par Philippe Martin.