Gonfanon

Armoiries de la cité allemande de Schwerin, montrant un gonfalonier

Le gonfanon ou gonfalon (en ancien français, confenons) est un morceau d'étoffe quadrangulaire, comme la bannière, ou terminé par des pointes. Il était attaché à la hampe ou au fer d'une lance et pouvait y être enroulé. On disait, fermer le gonfanon, pour l'attacher à la hampe. L'orthographe gonfalon — et gonfalonier ou gonfalonnier pour le porteur — est également très fréquente, bien que l'étymologie fasse préférer gonfanon.

Étymologie

Le terme est attesté pour la première fois vers 1050 sous la forme gunfanun « bannière de guerre » (Alexis, éd. Chr. Storey, 414) [1].

Il associe deux racines franciques [1] :

*gund : bataille,
*fano : pièce d'étoffe, terme qui a donné fanon et peut-être fanion

En vieux haut-allemand, gundfano est un étendard de combat.
Fano a donné en allemand Fahne, drapeau ou étendard.

On trouve dans la Chanson de Roland, au XIe siècle : De cels de France virent les gunfanuns.

Other Languages
català: Gonfanó
Deutsch: Gonfanon
English: Gonfalon
español: Confalón
italiano: Gonfalone
lietuvių: Gonfalonė
Nederlands: Gonfalone
norsk bokmål: Gonfalon
polski: Gonfalon
русский: Гонфалон
vèneto: Gonfalon