Goélette

Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le voilier. Pour l'oiseau appelé aussi hirondelle de mer, voir Sterne pierregarin.
Goélette
L'   (de) est un exemple classique de goélette : 3 focs et 2 mâts (mât avant de même taille ou plus petit) à doubles voiles : 2 voiles auriques à cornes (voiles principales) et 2 voiles triangulaires (voiles supérieures : flèches)

Une goélette (Schooner en anglais) est un voilier entre deux et sept mâts, apparu entre le XVIe et le XVIIe siècle et qui connut son apogée aux XVIIIe et XIXe siècles. Elle se caractérise :

  • par des voiles auriques (ou voile triangulaire) dans l'axe du navire, à la base de tous les mâts, surmonté ou non, d'une voile aurique ( flèche) ou d'une voile carrée ( hunier) ;
  • par un mât arrière ( grand-mât) plus grand que le mât avant (mât de misaine), dans le cas d'un navire à deux mâts.

Étymologie

Ce gréement a été inventé par des marins Hollandais au XVIe siècle sous le nom de « Schoener » qui a donné le terme anglophone Schooner. Selon le spécialiste de la langue Walter William Skeat, « schooner » provient de Scoon, tandis que l'orthographe sch provient de l'adoption ultérieure de l'orthographe néerlandaise (« de schoener »). Une autre étude suggère que l'expression néerlandaise au XVIIe siècle, « een Schoone Schip » (« Schoone » signifiant beau en hollandais) a pu conduire à l'orthographe anglais Schooner utilisé par les anglophones pour décrire les premières versions de la plate-forme de goélette telle qu'elle a évolué en Angleterre et en Amérique. [10].

La première définition détaillée d'une goélette, décrivant un navire à deux mâts à voiles auriques à l'arrière est apparu en 1769 dans l'Universal Dictionary of the Marine (Dictionnaire universel de la marine) de William Falconer.

Le terme francophone n'apparut que tardivement en France, vers 1740 sous le terme « goëlette ». Ce terme vient probablement de «  goéland » [1] par analogie avec l'aspect effilé de ces navires. L'évocation des oiseaux de mers pour désigner des navires ou type de navire est fréquente, comme la frégate qui est également un oiseau de mer.

En Polynésie française, le terme de goélette est conservé de nos jours pour désigner parfois les petits cargos et caboteurs modernes qui assurent les liaisons et le ravitaillement des différents archipels.

Other Languages
Afrikaans: Skoener
Alemannisch: Schoner
العربية: سكونة
asturianu: Goleta
azərbaycanca: Yelkən idmanı
беларуская: Шхуна
български: Шхуна
bosanski: Škuna
català: Goleta
čeština: Škuner
Cymraeg: Sgwner
dansk: Skonnert
Deutsch: Schoner
Ελληνικά: Ημιολία
English: Schooner
Esperanto: Skuno
español: Goleta
eesti: Kuunar
euskara: Goleta
suomi: Kuunari
Nordfriisk: Skuuner
Gaeilge: Scúnar
עברית: סקונר
hrvatski: Škuna
magyar: Szkúner
Ido: Skunero
íslenska: Skonnorta
italiano: Scuna
日本語: スクーナー
한국어: 스쿠너
lietuvių: Škuna
Bahasa Melayu: Skuner
Nederlands: Schoener
norsk nynorsk: Skonnert
norsk: Skonnert
occitan: Goleta
polski: Szkuner
português: Escuna
română: Goeletă
русский: Шхуна
srpskohrvatski / српскохрватски: Škuna
slovenčina: Škuner
svenska: Skonert
Türkçe: Uskuna
українська: Шхуна