Gibelin de Sabran

Gibelin de Sabran
Biographie
Naissance vers 1045
Décès en Palestine
Jérusalem
Évêque de l’Église catholique
Dernier titre ou fonction Ancien Patriarche latin de Jérusalem
Fonctions épiscopales archevêque d’Arles ( 1080- 1107)
patriarche latin de Jérusalem ( 1108- 1112)
Rôles Légat pontifical ( 1107- 1107)

Gibelin de Sabran (né vers 1045 - mort le en Palestine) était un ecclésiastique français du Moyen Âge, qui fut archevêque d’Arles ( 1180- 1107), légat pontifical ( 1107) et patriarche latin de Jérusalem ( 1108- 1112).

Biographie

Au concile d’Avignon tenu en 1080 auquel assiste l’ archevêque d’ Arles Aicard, Gibelin est nommé officiellement archevêque d’Arles et Aicard destitué. Gibelin est consacré par le Pape.

Un archevêque refusé par ses diocésains

En pratique, ce changement d’archevêque est mouvementé. En effet, le clergé et le peuple d’ Arles souhaitent conserver leur archevêque de la famille des vicomtes de Marseille qui a pris parti pour l’empereur Henri IV contre le pape Grégoire VII. C’est pourquoi, Gibelin, malgré l’appui du comte Bertrand II de Provence ne peut prendre possession de son diocèse. Menacé [1] par les arlésiens lors de son entrée en ville, il doit renoncer et devra se contenter pendant de nombreuses années de l’ évêché d’Avignon où il se replie à partir de 1094.

Un archevêque de substitution

Il va devoir attendre longtemps avant de revenir à Arles, presque vingt-ans, jusque vers 1098- 1099 [2], où profitant d'un voyage d'Aicard en Palestine, il se fait relever par une Bulle du Pape Urbain II des serments (renoncement à l’archevêché d’Arles) qu’il avait prononcés en 1080 sous la menace des Arlésiens.
Il est alors mentionné comme archevêque d'Arles à plusieurs reprises. Le 29 mars 1102 par exemple, on rapporte que Gibelin, archevêque d’Arles, préside l’assemblée qui rattache le monastère de Saint-Roman de l’Aiguille à Psalmodie. De même, en 1105, Raymond de Toulouse comte de Saint-Gilles, dans son testament, ordonne à ses héritiers de restituer à Gibelin, archevêque d’Arles tout ce qu’il lui avait usurpé à Arles, Argence, Fourques, au Baron ( Albaron) et à Fos. En 1106 enfin, l'archevêque d'Arles Gibelin dote l' abbaye de Montmajour des églises Notre-Dame et Saint-Roman, dans la vallée de Mouriès sous un cens annuel de sept sous.

Patriarche de Jérusalem

À la fin de l'année 1107, Gibelin quitte Arles et part à son tour en Palestine à la demande du pape Pascal II qui l'envoie comme légat régler une affaire concernant Ebremar (ou Evremar), le patriarche de Jérusalem. Mais finalement, c'est Gibelin qui hérite de cette charge l'année suivante, charge qu'il conservera jusqu'en 1112.

Gibelin de Sabran meurt en Palestine en avril 1112 alors qu'il se préparait à revenir en Provence [3]. Il ne sera remplacé officiellement sur le siège du diocèse d'Arles que trois ans plus tard en 1115 par Atton de Bruniquel [4]. Toutefois, il est probable qu'Aicard, son prédécesseur excommunié, ait récupéré officieusement l'archevêché au départ de Gibelin en Palestine en 1107 et l'ait conservé jusqu'en 1113, date supposée de sa mort.

Other Languages
srpskohrvatski / српскохрватски: Gibelin od Sabrana