Germinal Peiro

Germinal Peiro
Illustration.
Germinal Peiro.
Fonctions
Député de la 4e circonscription de la Dordogne

(20 ans et 8 jours)
Élection1er juin 1997
Réélection16 juin 2002
17 juin 2007
10 juin 2012
Groupe politiqueSOC puis SRC puis SER
PrédécesseurDominique Bousquet
SuccesseurJacqueline Dubois
Président du
conseil départemental de la Dordogne
En fonction depuis le
(3 ans, 1 mois et 24 jours)
Élection02 avril 2015
PrédécesseurBernard Cazeau
Conseiller départemental de la Dordogne
élu dans le canton de la Vallée Dordogne
En fonction depuis le
(3 ans, 1 mois et 27 jours)
Élection29 mars 2015
PrédécesseurCréation du canton
Conseiller général de la Dordogne
élu dans le canton de Domme

(29 ans, 7 mois et 23 jours)
Élection12 juin 1988
PrédécesseurAlain Bournazel
SuccesseurSuppression du canton
Maire de Castelnaud-la-Chapelle

(31 ans et 21 jours)
Élection06 mars 1983
SuccesseurMarie-Françoise Roubergue
Biographie
Date de naissance (64 ans)
Lieu de naissanceLézignan-Corbières (Aude)
Nationalitéfrançaise
Parti politiqueParti socialiste

Germinal Peiro, né le à Lézignan-Corbières (Aude), est un homme politique français.

Biographie

Député depuis 1997, il a été réélu le , pour la XIVe législature (2012-2017), dans la 4e circonscription de la Dordogne. Il fait partie du groupe socialiste et est secrétaire national du Parti socialiste chargé de l'agriculture et de la ruralité.

On lui doit la loi Peiro, votée en 1998, qui instaure la retraite complémentaire obligatoire pour les agriculteurs. Il est également à l'origine d’un crédit d’impôt incitant à l’installation de citernes récupérant l’eau pluviale pour préserver les ressources en eau potable ainsi que de l’organisation des sports de pleine nature dans la loi de juillet 2000. Il a fait voter un amendement qui permet d’élargir aux piétons la servitude de marche à pied sur les rives des plans et cours d’eau domaniaux dans le cadre des débats sur la loi sur l'eau. Sous la treizième législature, il a déposé de nombreuses propositions de loi pour prolonger la durée de validité de l'inscription sur les listes d'aptitude pour les lauréats des concours de la fonction publique territoriale, pour obtenir la reconnaissance de l'exception d'euthanasie et de l'aide active à mourir ou bien encore, pour élargir aux concubins et aux signataires d'un PACS, le bénéfice de la pension de réversion.

En mars 2015, il est élu conseiller départemental du canton de la Vallée Dordogne en tandem avec Brigitte Pistolozzi[1]. Le , il est élu président du conseil départemental de la Dordogne[2],[3],[4],[5].

Other Languages