Game Boy

 Ne doit pas être confondu avec Game Boy Color, Game Boy Advance, Game Boy Advance SP ou Game Boy Micro.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir GB et Game Boy (homonymie).
Game Boy
Game Boy

Fabricant Nintendo
Type Console portable
Génération Quatrième

Date de sortie
  • Japon 21 avril 1989
  • États-Unis Canada 31 juillet 1989
  • Europe 28 septembre 1990
Fin de production
Processeur Sharp LR35902 [1]
Média Cartouche Game Boy
Unités vendues (Chiffres Nintendo de fin de commercialisation) [2]
  • Sortie internationale 118,69 millions
  • États-Unis 44,06 millions
  • Japon 32,47 millions
  • Europe 42,16 millions
Jeu le plus vendu Pokémon Rouge et Bleu

Précédent Game and Watch Logo Game Boy

Game Boy
Famille Game Boy Advance Suivant

La (ou le [3], [4]) Game Boy (ゲームボーイ, Gēmu Bōi ?) est une console portable de jeux vidéo 8-bits de quatrième génération développée et fabriquée par Nintendo. Il est initialement commercialisé au Japon le 21 avril 1989, puis en Amérique du Nord en octobre 1989, et en Europe le 28 septembre 1990. Elle est la première console portable de la gamme des Game Boy, elle est conçue par Gunpei Yokoi et Nintendo Research & Development 1 — la même équipe ayant conçu la série des Game and Watch ainsi que de nombreux jeux popularisés sur Nintendo Entertainment System [5].

Malgré la sortie de consoles portables technologiquement plus avancées [6], la Game Boy connait un franc succès. Les modèles Game Boy et Game Boy Color totalisent 118,6 millions d'exemplaires vendus à travers le monde. Dès sa sortie aux États-Unis, plus d'un million d'exemplaires sont vendus en quelques semaines [7]. La production de la console portable s'est achevée en 2003 [8].

Historique

Diverses générations de Game Boy.

Gunpei Yokoi, employé de Nintendo, conçoit une console de jeux vidéo portable dont la puissance est comparable à celle de la NES (Famicom au Japon) mais avec un écran monochrome, ceci afin de pouvoir vendre la console à bas prix. Cette console reprend le principe de la Microvision de 1979, conçue par Jay Smith, une machine portable avec un écran de pixels (contrairement aux Game and Watch de Gunpei Yokoi, qui utilisent des dessins prédéfinis), et des cartouches pour les différents jeux (les jeux Game and Watch sont partie intégrante de la console).

La Game Boy sort en France le 28 septembre 1990 dans un paquetage comprenant la console, un câble link pour jouer à deux, des écouteurs stéréo, quatre piles R6 pour pouvoir y jouer directement, et le jeu Tetris, le tout pour 590 francs (environ 90 euros). Les jeux vendus séparément au lancement ont un prix de vente généralement affiché à 195 francs (environ 30 euros). Il se vend 1,4 million de Game Boy la première année en France, un record à l'époque [9]. L'incroyable succès de cette console tient en tout une série de jeux commercialisés tout au long du cycle de vie de la console. Et en premier lieu, le célèbre Tetris, créé par le soviétique Alexey Pajitnov. Vendu avec la console, ce jeu connait de nouveau un immense succès (après le succès rencontré dès 1984 par les premières commercialisations sur micro-ordinateurs, bornes arcades et PC). Il se vend à plus de 30 millions d'exemplaires [10]. À partir de 1996 sort la série de jeux vidéo Pokémon, franchise créée par Satoshi Tajiri, qui connaît un succès tellement phénoménal qu'elle relance les ventes sur Game Boy avec 31,37 millions de jeux vendus, aidant du même coup la portable de Nintendo à atteindre la troisième place des consoles les plus vendues de l'histoire avec 118 millions d'exemplaires vendus, derrière la PlayStation 2 de Sony et la Nintendo DS [11].

Malgré une qualité graphique relativement moyenne, la Game Boy a su s'imposer grâce à de nombreux atouts : petite taille (équivalente à celle d'une poche), prix réduit, grande autonomie et un catalogue de jeux aussi riche que varié. Avec le succès de la machine, Nintendo conçoit une gamme sous la marque Game Boy et y associe plusieurs de ses consoles portables, dont la Game Boy Color en 1998 et la Game Boy Advance en 2001. Bâties sur les mêmes principes de puissance et de simplicité, ces deux consoles assurent une compatibilité avec les jeux de la Game Boy originale.

Des consoles de récupération sont notamment recyclées pour fabriquer des électrocardiographes à destination de Madagascar dans la lutte contre le paludisme : la cartouche de jeu avec cette nouvelle fonctionnalité engendre un coût de fabrication de seulement 30 euros. Elle est également utilisée par certaines personnes pour faire de la musique électronique ou encore comme interface pour certaines machines à coudre [12].

Other Languages
العربية: غيم بوي
مصرى: جيم بوى
беларуская: Game Boy
bosanski: Game Boy
català: Game Boy
čeština: Game Boy
dansk: Game Boy
Deutsch: Game Boy
Ελληνικά: Game Boy
English: Game Boy
Esperanto: Game Boy
español: Game Boy
eesti: Game Boy
فارسی: گیم بوی
suomi: Game Boy
galego: Game Boy
hrvatski: Game Boy
magyar: Game Boy
Bahasa Indonesia: Game Boy
íslenska: Game Boy
italiano: Game Boy
қазақша: Game Boy
한국어: 게임보이
lietuvių: Game Boy
Bahasa Melayu: Game Boy
Nederlands: Game Boy
norsk nynorsk: Game Boy
norsk bokmål: Game Boy
português: Game Boy
română: Game Boy
русский: Game Boy
Scots: Game Boy
srpskohrvatski / српскохрватски: Game Boy
Simple English: Game Boy
slovenčina: Game Boy
slovenščina: Game Boy
српски / srpski: Gejm boj
svenska: Game Boy
Türkçe: Game Boy
українська: Game Boy
Tiếng Việt: Game Boy
ייִדיש: געים בוי
中文: Game Boy
Bân-lâm-gú: Game Boy
粵語: Game Boy