Galaxie naine des Poissons

Galaxie naine des Poissons
LGS 3
Image illustrative de l’article Galaxie naine des Poissons
Vue de LGS 3 dans les bandes U, B et V[1]
Découverte
DésignationsPGC 3792
Observation
(Époque J2000.0)
Ascension droite01h 03m 56,6s[2]
Déclinaison+21° 53′ 41″[2]
Coordonnées galactiques = 126,7698 · b = -40,8838[2]
Vitesse radiale−286 km/s[2]
Distance769 ± 25 kpc (∼2,51 millions d'a.l.)[3]
Magnitude app.14.2[4]
ConstellationPoissons

Localisation dans la constellation : Poissons

(Voir situation dans la constellation : Poissons)
Pisces IAU.svg
Caractéristiques
TypedIrr/dSph[4]

La galaxie naine des Poissons, couramment appelée LGS 3, est une galaxie naine irrégulière du Groupe local située à environ 2,5 millions d'années-lumière (770 kpc) dans la constellation des Poissons, non loin de la galaxie du Triangle. Il s'agit probablement d'une galaxie satellite de la galaxie d'Andromède.

Elle fut découverte en octobre 1978[5] dans un travail de recherche de galaxies satellites de M31 et M33. Elle fut cataloguée avec quatre autres objets sous le terme de Local Group Suspect, c’est-à-dire d’objets susceptibles de faire partie du Groupe Local ; c'est l'origine de la désignation LGS 3. Ce sera en réalité la seule galaxie dont l'appartenance au Groupe Local sera par la suite confirmée, et ce dès l'année suivante[6].

LGS 3 possède les propriétés des galaxies naines sphéroïdales et des naines irrégulières : comme les premières, elle possède essentiellement des étoiles âgées de faible métallicité ; comme les secondes, elle contient un peu de gaz d'hydrogène atomique, indiquant une population stellaire jeune. Il semble s'agir d'un objet de transition entre les deux catégories.

Un nuage à grande vitesse, appelé HVC 127-41-330, a été détecté à proximité de cette galaxie et serait en interaction avec elle[7]. Il pourrait s'agir de la première galaxie noire identifiée.

  • notes et références

Notes et références

  1. (en) Students for the Exploration and Development of Space – 7 janvier 2000 « The Pisces Dwarf ».
  2. a, b, c et d (en) Galaxie naine des Poissons sur la base de données Simbad du Centre de données astronomiques de Strasbourg.
  3. (en) A. W. McConnachie, M. J. Irwin, A. M. N. Ferguson, R. A. Ibata, G. F. Lewis, N. Tanvir, « Distances and metallicities for 17 Local Group galaxies », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, vol. 356, no 3,‎ , p. 979-997 (lire en ligne) 10.1111/j.1365-2966.2004.08514.x
  4. a et b (en) NASA/IPAC EXTRAGALACTIC DATABASE « ' ».
  5. (en) Charles T. Kowal, K. Y. Lo & W. L. W. Sargent, New Galaxies of the Local Group, Circulaire UAI Circulaire UAI Voir en ligne.
  6. (en) Trinh Xuan Thuan & G. E. Martin, A new dwarf galaxy in the local group, Astrophysical Journal Letters, 232, L11-L16 (1979).
  7. (en) F. Prada, D. Martínez-Delgado et T. Mahoney Dark Matter in Dwarf Galaxies: The First Dark Galaxy? ASP Conference Series, 2003.
Sextans BSextans AVoie lactéeLeo IGalaxie naine du Grand ChienLeo IINGC 6822Galaxie naine du PhénixGalaxie naine du ToucanGalaxie de Wolf-Lundmark-MelotteGalaxie naine de la BaleineIC 1613Galaxie naine irrégulière du SagittaireGalaxie naine du VerseauGalaxie du TriangleNGC 185NGC 147IC 10Galaxie d'AndromèdeNGC 205Leo ANGC 3109Galaxie naine de la Machine pneumatiqueGalaxie naine des PoissonsPégase (galaxie naine)Andromeda IIAndromeda IIIndromeda I
À propos de cette image
Carte interactive du Groupe local. Cliquer sur les galaxies elles-mêmes — et non sur leur libellé — pour accéder à leur page.

Sur les autres projets Wikimedia :

Other Languages