Gabriele Veneziano

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Veneziano.
Gabriele Veneziano
GabrieleVeneziano.jpg

Gabriele Veneziano en juin 2007, lors de la remise de la décoration de commandeur de l'Ordre du Mérite de la République italienne[1].

Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Distinctions
Liste détaillée

Gabriele Veneziano, né le à Florence, est un physicien italien, considéré comme étant le père de la théorie des cordes.

Biographie

Alors qu'il travaillait à l'institut Weizmann à Rehovoth, en 1968, Veneziano découvrit que la fonction bêta (une fonction eulérienne) utilisée comme amplitude de dispersion, désormais appelée amplitude de Veneziano, possède de nombreuses propriétés pour expliquer les propriétés physiques de l'interaction forte entre les particules. Cette amplitude est actuellement interprétée comme l'amplitude de dispersion pour quatre cordes tachyoniques ouvertes et cette amplitude comme le point de départ de la théorie des cordes.

Le travail de Veneziano mena à d'intenses recherches pour tenter d'expliquer l'interaction forte au moyen d'une théorie des champs de cordes de longueur d'environ un femtomètre. L'avènement de la chromodynamique, une explication concurrente de l'interaction forte, mena à un abandon temporaire de la théorie des cordes. L'intérêt pour cette théorie ressurgit dans les années 1980. Plus récemment, Veneziano a développé cette théorie en l'étendant à cosmologie des cordes, maintenant généralement abandonnée par manque d'observations expérimentales.

Depuis 1976 Gabriele Veneziano a été membre permanent du département de physique théorique du CERN à Genève dont il a été Directeur (1994-2007) Membre de l'Accademia dei Lincei, membre de l'Accademia delle Scienze et associé étranger de l'Académie des sciences, il a obtenu plusieurs prix, dont le prix Pomeranchuk, le prix Dannie Heineman pour la physique mathématique de l'American Physical Society, et le prix Enrico Fermi de la Société italienne de physique. Il est aussi le lauréat 2006 de la médaille Albert Einstein, en 2007 de la médaille Oskar Klein remise après avoir délivré à Stockholm la conférence annuelle in memoriam et en 2009 du prix Pietro Felice Chisesi et Caterina Tomassoni et de la médaille "Schola Physica Romana". Il est actuellement professeur au Collège de France où il a donné sa leçon inaugurale le 17 février 2005.