Gérard Dubrac

Gérard Dubrac
Gérard Dubrac en 2007
Gérard Dubrac en 2007
Fonctions
Maire de Condom
En fonction depuis le
(3 ans, 8 mois et 5 jours)
Élection 30 mars 2014
Prédécesseur Bernard Gallardo

(12 ans, 8 mois et 27 jours)
Élection 18 juin 1995
Prédécesseur Jacques Moisan
Successeur Bernard Gallardo
Conseiller régional d' Occitanie
En fonction depuis le
(1 an, 11 mois et 5 jours)
Élection 13 décembre 2015
Président Carole Delga
Député de la 2e circonscription du Gers

(5 ans et 9 jours)
Élection
Prédécesseur Yvon Montané
Successeur Gisèle Biémouret
Conseiller général du Gers
Élu dans le canton de Condom

(1 an, 6 mois et 27 jours)
Prédécesseur Jean Dubos
Successeur Gisèle Biémouret
Biographie
Date de naissance (65 ans)
Résidence Deuxième circonscription du Gers

Gérard Dubrac, né le à Azerables ( Creuse), est un homme politique français, ancien député du Gers et maire de Condom.

Biographie

Après ses études à la Faculté de Pharmacie de Toulouse, Gérard Dubrac s’installe comme pharmacien à Condom en 1979. En 1983 il s’engage dans la vie municipale et devient adjoint au maire aux affaires sociales sous le mandat de Jean Dubos. À ce poste il crée un service de soins infirmiers à domicile qui couvre les cantons de Condom, Montréal et Valence.

Élu maire en 1995, il est réélu en 2001 et devient le même jour conseiller général du canton de Condom.

En 1999, il s’emploie à mettre en place la communauté de communes de la Ténarèze qui compte 9 communes ( Beaumont, Béraut, Blaziert, Cassaigne, Castelnau-sur-l'Auvignon, Caussens, Condom, Larressingle, Mouchan). Il en devient le Président lors de sa création en .

En 2002, il est investi par l' UMP lors des élections législatives dans la deuxième circonscription du Gers et est finalement élu au second tour avec 52,16 % des suffrages.

Réinvesti lors des élections législatives de 2007, il affronte entre autres la socialiste Gisèle Biémouret et une figure locale importante, le maire du PRG de Fleurance, Raymond Vall. Il recueille 38 % des voix au 1er tour contre 26 à sa concurrente socialiste. Au second tour il est finalement défait, sur le fil (540 voix), par Gisèle Biémouret qui totalise 50,59 % des suffrages.

En 2008, il se présente à la fois aux élections cantonales et municipales à Condom. L'histoire se répète et il est à nouveau battu (cette fois ci largement) par la socialiste Gisèle Biémouret qui récolte plus de 56 % des voix sur le canton. Parallèlement, sa liste pour les élections municipales est devancée de 14 voix par celle conduite par le socialiste Bernard Gallardo. Gérard Dubrac est ainsi défait le même jour à la fois sur sa ville et son canton.

En , dans une affaire de marchė public, Gérard Dubrac est condamné à 3 000 euros d'amende et dix ans d'inéligibilité. En décembre de la même année, sans contester la condamnation, cette inéligibilité sera levée.

En , il est réélu à son poste de maire de Condom en battant le maire socialiste sortant Bernard Gallardo dès le premier tour avec 58,51% des suffrages.

Other Languages