Géologie

La discordance angulaire de Siccar Point (Écosse) où des couches peu pentées de grès rouges du Dévonien recouvrent les formations verticalisées de grauwackes du Silurien.

La géologie (du grec ancien , la Terre, et logos, le discours) est la science dont le principal objet d'étude est la Terre, et plus particulièrement la lithosphère. Discipline majeure des sciences de la Terre, elle se base en premier lieu sur l'observation, puis établit des hypothèses permettant d'expliquer l'agencement des roches et des structures les affectant afin d'en reconstituer l'histoire et les processus en jeu. Le terme « géologie » désigne également l'ensemble des caractéristiques géologiques d'une région, et s'étend à l' étude des astres.

La géologie de notre planète a vécu un tournant théorique fondamental avec le développement dans les années soixante du modèle dynamique global de la tectonique des plaques.

La géologie est une science comprenant de nombreuses spécialités et fait appel aux connaissances de domaines scientifiques variés, tels que la biologie, la physique (mécanique des fluides, pétrochimie...), la chimie, la science des matériaux, la cosmologie, la climatologie, l' hydrologie… Les méthodes d'études et les connaissances géologiques s'appliquent dans de nombreux domaines sociétaux, économiques et industriels, comme l'exploitation de matières premières, le génie civil, la gestion des ressources en eau, la gestion de l' environnement ou la prévention des risques naturels.

Disciplines de la géologie et disciplines associées

Études des roches et de leur histoire

Pétrographie et pétrologie

Articles détaillés : Pétrographie et Pétrologie.

La pétrographie désigne l'étude descriptive des roches ; selon le type de roche étudiée, on parle de « pétrographie magmatique », de « pétrographie sédimentaire » ou de « pétrographie métamorphique ». Une étude pétrographique consiste à décrire les différentes caractéristiques d'une roche (texture, assemblage minéralogique, porosité…) par le biais d'observations directes, macroscopiques comme microscopiques, et d'acquisition de données par soumission des échantillons à différentes méthodes d'analyses ( diffractométrie de rayons X, microsonde…).

Si la pétrographie ne cherche qu'à décrire les roches, la pétrologie est la discipline dont l'objectif est de déterminer les mécanismes de formation et d'évolution d'une roche. Une étude pétrologique est expérimentale et cherche à modéliser les conditions de la formation et de l'évolution d'une roche au cours de son histoire, en se basant sur les données issues de diverses analyses (pétrographique, chimique…). On distingue la pétrologie exogène, qui s'intéresse aux processus de formation des roches sédimentaires à la surface de la Terre [1], de la pétrologie endogène, qui est axée sur les processus de formation des roches magmatiques et sur les processus métamorphiques au sein de la lithosphère [2].

Minéralogie

Article détaillé : Minéralogie.

Branche associée à la fois à la chimie et à la géologie, la minéralogie désigne l'étude et la caractérisation des minéraux, substances solides et homogènes généralement inorganiques, dont l'assemblage forme les roches. En conséquence des nombreuses caractéristiques et propriétés chimiques et physiques des minéraux, ainsi que leur très grande diversité, la minéralogie s'appuie sur de nombreuses sous-disciplines, comme la cristallographie (structure), la physique (propriétés optiques, radioactivité…) ou encore la chimie (formule chimique…). La place des minéraux étant primordiale en géologie, la minéralogie est une discipline quasi-incontournable au sein de toute étude géologique et permet de renseigner sur de nombreux paramètres (dureté, clivage, cassure, chimie…) des différentes phases minérales et sur leurs interactions.

Stratigraphie

Article détaillé : Stratigraphie.
Les couches géologiques se superposent normalement de la plus ancienne (bas) à la plus récente (haut)

La stratigraphie, parfois nommée géologie historique, est une branche pluri-disciplinaire étudiant l'agencement des différentes couches géologiques afin d'en tirer des informations temporelles. Elle se base sur plusieurs types d'études différentes, comme la lithostratigraphie (étude de la lithologie), la biostratigraphie (étude des fossiles et des biofaciès) ou la magnétostratigraphie (études magnétiques), dont la corrélation des informations permet de dater les couches géologiques de façon relative entre elles et de les placer de manière précise sur l' échelle des temps géologiques. Ces études reposent sur un certain nombre de principes qui permettent d'expliquer la logique de l'agencement des couches géologiques : le principe de superposition, le principe de continuité, le principe d'identité paléontologique, le principe d'uniformitarisme… [3]

La stratigraphie trouve de nombreuses applications, aussi bien scientifiques qu'industrielles. L'élaboration de l'échelle des temps géologiques s'effectue par le biais des différentes informations stratigraphiques acquises tout autour du globe ; c'est ce que l'on nomme la chronostratigraphie. L'utilisation des méthodes sismiques permet aussi d'étudier des séquences de dépôts à la bordure des bassins sédimentaires, où les successions de séquences sont contrôlées par les variations du niveau marin et les variations tectoniques ; on parle alors de stratigraphie séquentielle. Les études de ces agencements de couches sont par ailleurs utiles dans la recherche d'hydrocarbures [4].

Paléontologie

Article détaillé : Paléontologie.
Trilobita, un taxon caractéristique du Paléozoïque.

La paléontologie est une discipline conjointe à la géologie et à la biologie, dont le champ d'étude se concentre sur les êtres vivants disparus, à partir de l'analyse de fossiles, pour en tirer des conclusions sur leur évolution au cours des temps géologiques ; dans le cas de l'étude de fossiles microscopiques, on parle de micro-paléontologie. Les objectifs de la paléontologie sont de décrire les espèces fossilisées, afin d'en déduire des conclusions phylogéniques, et de déterminer la relation entre les êtres vivants disparus et actuels pour réfléchir à propos de leur évolution [5].

La paléontologie se raccorde à la géologie par le fait que l'utilisation de fossiles caractéristiques, nommés fossiles stratigraphiques, permet de dater précisément une couche géologique. Les types d'espèces présentes au sein de ces couches permet également de reconstituer le paléoenvironnement correspondant à l'époque du dépôt de la couche étudiée. Par l'étude de l'évolution des espèces de fossiles, les chercheurs peuvent aussi obtenir des informations sur les variations des milieux et du climat au cours des temps géologiques [5], [6].

Études de la dynamique terrestre

Géodynamique

Article détaillé : Géodynamique.

Tectonique

Article détaillé : Tectonique.

La tectonique est la branche traitant des déformations au sein de la croûte terrestre ; elle se focalise principalement sur la relation entre les structures géologiques et les mouvements et les forces qui sont à l'origine de leur formation. La tectonique s'applique aux déformations à toutes les échelles d'espace et de temps au sein du globe terrestre. Selon l'échelle de l'objet étudié, on parle de micro-tectonique, pour les structures microscopiques, ou de tectonique globale, pour les structures de plusieurs milliers de kilomètres [7].

Cette discipline fait appel à de nombreuses notions de physique des matériaux et de mécanique des milieux continus qui permettent d'étudier la nature des contraintes sur une roche ou un ensemble de roches et d'étudier la réponse de ces dernières aux contraintes qu'elles subissent. Ces études permettent de localiser spatialement et temporellement les contraintes et les déformations qu'elles induisent ; par extension, elles permettent de renseigner sur les conditions de formation des roches, qui sont souvent conditionnées par le contexte tectonique.

Sédimentologie

Article détaillé : Sédimentologie.

Études des structures géologiques

Géomorphologie

Article détaillé : Géomorphologie.

Géologie structurale

Article détaillé : Géologie structurale.

Parfois utilisée comme synonyme de « tectonique » dans la littérature française, la géologie structurale se démarque de sa consœur par une approche plus géométrique des déformations. Bien que les objets d'étude de la tectonique soient communs avec ceux de la géologie structurale, cette dernière reste sur une description purement géométrique des structures géologiques [7]. Les études structurales, réalisées à partir de données acquises sur le terrain, permettent de déterminer la géométrie des différents types de déformation (pendage d'une faille, plongement d'un axe de pli…). Ces résultats permettent de déterminer la direction des contraintes principales et fournissent des informations utiles dans le cadre d'une étude tectonique.

Volcanologie

Article détaillé : Volcanologie.

Glaciologie

Article détaillé : Glaciologie.

Disciplines associées

Géophysique

Articles détaillés : Géophysique et Géodésie.

Géochimie

Article détaillé : Géochimie.

Spéléologie

Article détaillé : Spéléologie.

Études de l'atmosphère et de l'hydrosphère

Articles détaillés : Climatologie et Océanographie.

Géologie planétaire

Article détaillé : Géologie planétaire.
Other Languages
Afrikaans: Geologie
Alemannisch: Geologie
aragonés: Cheolochía
العربية: جيولوجيا
asturianu: Xeoloxía
azərbaycanca: Geologiya
башҡортса: Геология
žemaitėška: Geuoluogėjė
беларуская: Геалогія
беларуская (тарашкевіца)‎: Геалёгія
български: Геология
भोजपुरी: भूबिज्ञान
Bislama: Jialoji
বাংলা: ভূতত্ত্ব
brezhoneg: Douarouriezh
bosanski: Geologija
català: Geologia
Mìng-dĕ̤ng-ngṳ̄: Dê-cék
کوردی: زەویناسی
corsu: Geologia
čeština: Geologie
Чӑвашла: Геологи
Cymraeg: Daeareg
dansk: Geologi
Deutsch: Geologie
Thuɔŋjäŋ: Piööckätöupiny
Zazaki: Cêolociye
Ελληνικά: Γεωλογία
English: Geology
Esperanto: Geologio
español: Geología
eesti: Geoloogia
euskara: Geologia
estremeñu: Geologia
suomi: Geologia
Võro: Geoloogia
føroyskt: Jarðfrøði
arpetan: G·eologia
Nordfriisk: Geologii
furlan: Gjeologjie
Frysk: Geology
Gaeilge: Geolaíocht
Gàidhlig: Geòlas
galego: Xeoloxía
Hawaiʻi: Huli honua
עברית: גאולוגיה
हिन्दी: भूविज्ञान
Fiji Hindi: Geology
hrvatski: Geologija
Kreyòl ayisyen: Jewoloji
magyar: Geológia
interlingua: Geologia
Bahasa Indonesia: Geologi
Interlingue: Geologie
Ilokano: Heolohia
íslenska: Jarðfræði
italiano: Geologia
ᐃᓄᒃᑎᑐᑦ/inuktitut: ᓄᓇᓕᕆᓂᖅ
日本語: 地質学
Patois: Jaaloji
la .lojban.: ligytedyske
Basa Jawa: Géologi
ქართული: გეოლოგია
Qaraqalpaqsha: Geologiya
қазақша: Геология
kalaallisut: Nunarsualerineq
한국어: 지질학
Kurdî: Erdzanî
kernowek: Dororyeth
Кыргызча: Геология
Latina: Geologia
Ladino: Jeolojiya
Lëtzebuergesch: Geologie
лезги: Геология
Limburgs: Geologie
lumbaart: Geulugia
لۊری شومالی: زئمین شئناسی
lietuvių: Geologija
latviešu: Ģeoloģija
Basa Banyumasan: Geologi
олык марий: Геологий
македонски: Геологија
монгол: Геологи
Bahasa Melayu: Geologi
Mirandés: Geologie
မြန်မာဘာသာ: ဘူမိဗေဒ
Nāhuatl: Tlālmatiliztli
Napulitano: Giuloggia
Plattdüütsch: Geologie
नेपाली: जियोलोजी
नेपाल भाषा: भूगर्भशास्त्र
Nederlands: Geologie
norsk nynorsk: Geologi
norsk: Geologi
Novial: Geologia
Nouormand: Géologie
occitan: Geologia
Oromoo: Ji'ooloojii
Ирон: Геологи
Papiamentu: Geologia
Picard: Jolodjie
Norfuk / Pitkern: Jiolojii
polski: Geologia
Piemontèis: Geologìa
português: Geologia
română: Geologie
русский: Геология
русиньскый: Ґеолоґія
саха тыла: Геология
sicilianu: Gioluggìa
Scots: Geology
srpskohrvatski / српскохрватски: Geologija
සිංහල: භූවේදය
Simple English: Geology
slovenčina: Geológia
slovenščina: Geologija
chiShona: Ronzanyika
shqip: Gjeologjia
српски / srpski: Геологија
Sesotho: Jeoloji
Seeltersk: Geologie
Basa Sunda: Géologi
svenska: Geologi
Kiswahili: Jiolojia
தமிழ்: நிலவியல்
тоҷикӣ: Геология
Türkmençe: Geologiýa
Tagalog: Heolohiya
Türkçe: Jeoloji
татарча/tatarça: Геология
тыва дыл: Геология
ئۇيغۇرچە / Uyghurche: گېئولوگىيە
українська: Геологія
اردو: ارضیات
oʻzbekcha/ўзбекча: Geologiya
vèneto: Giołogia
Tiếng Việt: Địa chất học
Volapük: Talav
Winaray: Heolohiya
吴语: 地質學
isiXhosa: IJioloji
ייִדיש: געאלאגיע
中文: 地质学
Bân-lâm-gú: Tē-chit-ha̍k
粵語: 地質學