Fusion froide

Diagramme d'un calorimètre utilisé à l'institut de la nouvelle énergie à base d'hydrogène au Japon.

L'expression médiatique fusion froide désigne des réactions supposées «  nucléaires à température et pression ambiante ».

La plus connue est celle qui semble être une fusion nucléaire réalisée selon des techniques dérivées d'une expérience réalisée par Martin Fleischmann et Stanley Pons en mars 1989. Cette expérience se caractérisait par un dégagement de chaleur non explicable par la quantité d'énergie électrique reçue (faisant fondre l'électrode).

Le terme de « fusion froide » apparaît en 1956 dans un article du New York Times [1] décrivant le travail de Luis W. Alvarez sur la catalyse par muon [2]. E. Paul Palmer de l' université Brigham Young a aussi utilisé le terme « fusion froide » en 1986 dans son investigation sur la « géo-fusion » : la possible existence de la fusion dans le cœur des planètes [3]. Les phénomènes de ce domaine de recherche sont aussi appelés LENR (low-energy nuclear reactions pour « réactions nucléaires à basse énergie »), CANR, LANR, CMNS, BL, Sonofusion, Bubble fusion, CNT ou « transmutations biologiques ».

L'expression fusion froide n'est pas admise par la majorité de la communauté scientifique, parce que l'expérience de Pons et Fleischman est difficilement reproductible et a déclenché une polémique mondiale sur la vérification effectuée par les comités de lecture. Le principe même de la fusion froide reste controversé, certains n'hésitant pas à assimiler ces expériences à celles de l' alchimie et des tentatives de transmutation du plomb en or ; les processus physiques reconnus permettant d'aboutir de façon avérée à des réactions de fusion nucléaire, utilisables pour la production d'énergie, nécessitent en effet des pressions et des températures extrêmement élevées.

Domaine de la fusion froide

Pour les chercheurs en fusion nucléaire standard, le mot « fusion » désigne la formation d'un noyau atomique à partir de deux autres projetés violemment l'un contre l'autre à une vitesse très élevée (qui peut être issue par exemple d'une température très élevée, de l'ordre de plusieurs millions de degrés). Une autre méthode connue concerne la fusion nucléaire par catalyse muonique.

L'expression « fusion froide » est plus généralement utilisée par la presse et le grand public pour parler d'expériences provoquant un dégagement inexpliqué de chaleur, qui serait provoqué par une réaction nucléaire encore inconnue, à température ambiante et sans radiations ionisantes. Les chercheurs de ce domaine utilisent diverses expressions pour caractériser des sous-domaines [4], [5] :

  • LENR : (en anglais : Low Energy Nuclear Reactions) réactions nucléaires à faible énergie, quelquefois appelées fusion froide.
  • CANR : (en anglais : Chemically Assisted Nuclear Reactions) réactions nucléaires chimiquement assistées.
  • LANR : (en anglais : Lattice Assisted Nuclear Reactions) réactions nucléaires assistées par un réseau cristallin.
  • CMNS : (en anglais : Condensed Matter Nuclear Science) science nucléaire dans la matière condensée, par opposition avec les réactions nucléaires étudiées dans le vide des accélérateurs de particules.
  • BL, Sonofusion, Bubble fusion : (en anglais : Ball-Lightning) fusion par onde de choc ultra-sonique, ou cavitation [6].
  • CNT : (en anglais : Cold Nuclear Transmutation) transmutations nucléaires à froid [6].
  • Transmutations biologiques : réactions nucléaires provoquées et contrôlées par les organismes biologiques [7].

Ces divers concepts sont étudiés dans un rapport titré « La fusion froide n'est ni l'une ni l'autre » [8].

Other Languages
العربية: اندماج بارد
čeština: Studená fúze
Deutsch: Kalte Fusion
English: Cold fusion
español: Fusión fría
فارسی: گداخت سرد
Gaeilge: Comhleá fuar
עברית: היתוך קר
hrvatski: Hladna fuzija
magyar: Hidegfúzió
Bahasa Indonesia: Fusi dingin
日本語: 常温核融合
한국어: 상온 핵융합
македонски: Ладна фузија
Nederlands: Koude kernfusie
norsk nynorsk: Kald fusjon
polski: Zimna fuzja
português: Fusão a frio
Simple English: Cold fusion
slovenčina: Studená fúzia
slovenščina: Hladna fuzija
svenska: Kall fusion
Türkçe: Soğuk füzyon
українська: Холодний синтез
中文: 冷核聚变